De quoi l’art contemporain est-il le nom? – Le « big reset » a déjà eu lieu en 1917! Par Frédéric Andreu-Véricel (Billet d’humeur)

Lorsque nous employons le mot « miel », nous n’employons pas le mot « sucre ». À moins de considérer que le miel sécrété par les abeilles soit la même chose qu’un carré de sucre de l’industrie sucrière, on ne peut pas dire qu’un de ces « artefacts » soit de l’art.

ELLE VEUT QUE SA GALERIE « S’INTÈGRE À UN TISSU SOCIAL ET ARTISTIQUE » Par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Ainsi donc, Mme Levy est courageuse, elle « ne baisse pas les bras », non, « il faut continuer » dit-elle ... parce qu’elle aime Paris avec ses fondations Pinault et Arnaud, avec son Palais de Tokyo, qui sont autant de signes de « renouveau »... et puis parce qu’on peut y discuter « jusqu’à deux heures du matin, de philosophie, d’art ou de politique »

UN « OUTIL DE RÉSILIENCE » VU À L’EXPO GLOBAL (E ) RESISTANCE AU CENTRE POMPIDOU par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

On trouve dans cette giga-expo la quintessence des artistes « rebelles » internationaux....Tous artivistes, actionnistes, révolutionnaristes , questionneurs, casseurs de codes, insoumis, résistants, décoloniaux (du genre Kader Attia) , indigénistes, subversifs, héroïques combattants de l’oppression et des inégalités sociales, ect...

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :