Archives de Catégorie: réflexion

L’argent plus sacré que l’art ? Par Roxana Azimi (Le Monde)

Analyse. La vente scénarisée du « Salvator Mundi », de Léonard de Vinci, au prix de 450,3 millions de dollars, illustre la sacralisation d’objets profanes sous l’influence d’esprits dominants, explique la journaliste spécialiste du marché de l’art, Roxana Azimi.

L’art de l’affichage avec Yann Penhouet – So Sweet / Galerie Deux6 (FR)

Dans cette lignée, Yann Penhouet sélectionne avec un soin particulier des affiches anciennes qu’il chine puis retravaille, lacère, déchire et réhausse à la peinture ou au pochoir. Dans une démarche qui oscille en permanence entre le vintage et le contemporain, l’artiste recherche avant tout à créer l’illusion d’un face à face « nostalgique » pour le public qui redécouvre une affiche ancienne au détour d’une ruelle.

Un chef-d’œuvre de Lawren Harris mène la vente automnale de la Maison Heffel (CA)

Lors de sa vente en salle du 22 novembre à Toronto, le chef de file du marché canadien de l’art a présenté plus de 100 chefs-d’œuvre, qui ont été vendus pour un total de 15 millions de dollars. Mountains East of Maligne Lake, remarquable toile de Lawren Harris, a trouvé preneur pour plus de 3 millions de dollars.

Chisato Tanaka – Les contes du jour et de la nuit / Pierre-Yves Caër Gallery (FR)

Après avoir participé à la foire ASIA NOW, où ses artistes ont remporté un vif succès, Pierre-Yves Caër Gallery, dédiée à l’art contemporain japonais, est fière d’accueillir la première exposition individuelle en Europe de l’artiste Chisato Tanaka.

Une vache crucifiée dans une église en Belgique ! Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

On avait vu ce type de performance très transgression art contemporain du côté de Perpignan, il y a une dizaine d’années. L’artiste français Bustamente avait fourré un gros camion dans une chapelle. Lequel camion fut très vite enlevé par le maire de la ville (pourtant pas FN) sous les hurlements à la censure des blaireaux culturels locaux.

Quelques réflexions (de plus) sur l’art contemporain à la suite de quelques visites et voyages par Yves Michaud

– Ce régime de production est associé à des formes particulières de tourisme. Tourisme pour se rendre aux destinations incontournables (biennales, foires, événements, créations, vernissages), mais aussi tourisme d’exotisme en ce qui concerne l’origine des œuvres et productions. El Anatsui est nigérien né au Ghana et représente la récup africaine élégantisée. Takashi Murakami est japonais et décline le pop art des mangas et bandes dessinées….

Lise Sarfati – Oh Man / La galerie particulière (FR)

Le travail de Lise Sarfati après The New Life, She et On Hollywood se situe à nouveau dans l’espace urbain. Avec Oh Man elle confirme son refus du pittoresque romantique. Elle prolonge une œuvre qui possède une sorte de complexité intérieure et qui ne peut être réduite à une vue unique et globale et ne peut être saisie comme un objet.

Rebecca Digne – Solo show / Hôtel Windsor (FR)

Dans le film SEL (2016), le regardeur assiste aux déplacements et à la destruction de blocs de sel par un groupe de personnes, qui les remettent ensuite à la mer. Le sel est une monnaie d’échange, de troc et il est question de communauté, de valeurs, du don. L’artiste a réalisé ce film avec le groupe Elevator Production, qui est né à la suite d’un workshop à Florence en 2015, réunissant des artistes vidéo provenant de plusieurs pays ( Turquie, Grèce, Georgie, Pologne, Angleterre, Allemagne, Italie et France) et ayant décidé de créer une coopérative mettant leurs savoir-faire au service les uns des autres.

Nicolas Régnier – L’homme libre / Musée d’arts de Nante (FR)

Première rétrospective mondiale dédiée au peintre caravagesque ! À travers une quarantaine de peintures issues de collections internationales et réunies pour la toute première fois, le musée expose à la fois le travail de cet artiste talentueux et la vie de l’homme libre. Artiste cosmopolite et audacieux, Nicolas Régnier vit d’abord à Rome où il peint avec humour la vie de bohème des tavernes et du peuple. À Venise il devient ensuite un peintre de renom, grand collectionneur et marchand d’art.

 » A Kind Of Blue  » / Vitrine – 65 (FR)

Toiles, dessins, volumes, les médiums seront variés et les de vue différents à propos de cette couleur ayant eu une forte empreinte dans l’histoire de l’art, du moyen-âge à nos jours, et ce, pour des raisons diverses.

La Galerie Particulière est heureuse de vous annoncer sa collaboration avec Jean-Michel Fauquet (CA)

Les œuvres de Jean-Michel Fauquet résultent de procédés qui font appel au dessin, à la peinture et à la sculpture, avant de donner lieu à des photographies proches de l’estampe. Il s’agit essentiellement d’un travail d’atelier, où le sujet, fabriqué à partir de matériaux pauvres, est un prétexte qui suscite chez le spectateur un récit que celui-ci élabore à partir de sa propre mémoire et de son imaginaire. Sa façon de voir la lumière et les formes est très personnelle. Ses procédés de tirage autant que l’utilisation de papiers ou de supports particuliers en font aussi un alchimiste.

SARA ANGELUCCI – ARBORETUM / PATRICK MIKHAIL GALLERY (CA)

La galerie PATRICK MIKHAIL à Montréal est heureuse de présenter ARBORETUM, une exposition solo des nouvelles œuvres de l’artiste torontoise SARA ANGELUCCI. Dans son dernier travail, Angelucci continue son exploration de la photographie vernaculaire en se concentrant sur la peinture de paysage du XIXe siècle et la relation entre la figure et le sol.

Bienvenue au pays de la vie ordinaire – Mathieu Bélisle (Essai québécois)

Contrairement à ce qu’on croit, la culture québécoise n’est pas dominée par le romantisme, l’idéalisme ni même le lyrisme, entendus comme autant de caractéristiques qui la déconnecteraient du réel. En vérité, le trait constitutif de sa manière de voir, de sentir et de penser, c’est le prosaïsme.

Jean-Paul Gaultier lance son « Fashion Freak Show » / AUX FOLIES BERGÈRE (FR)

Excentrique, sulfureux, provocateur, exubérant et drôle, Jean Paul Gaultier vient bousculer Paris et invente un show d’un genre nouveau entre revue et spectacle de mode.

Une oeuvre de Serge Lemoyne bat un record mondial à la vente aux enchères de BYDealers (CA)

BYDealers, nouvelle maison d’enchères, est heureuse de partager les résultats du succès de sa vente d’oeuvres d’après-guerre et contemporaines du 6 novembre dernier. L’enchère regroupant plus de 65 oeuvres marquantes de l’histoire de l’art contemporain canadien et québécois a connu une impressionnante première édition avec un chiffre de ventes totales de 2,9 millions $.

Manuel Mathieu – Truth to Power / Tiwani Contemporary (UK)

Manuel Mathieu est né en Haïti l’année du soulèvement national qui a marqué la fin de l’ère des Duvaliers. Il a été nommé d’après le roman Gouverneurs de la rosée, un classique de la littérature haïtienne. Il a obtenu une maîtrise en beaux-arts à Goldsmiths (University of London) en 2016.

Nicole Esterolle, s’entretient avec le magazine « L’Incorrect »

L’art contemporain a pris la suite de l’art moderne. Restera-t-il contemporain encore longtemps ? Sera-t-il plus contemporain demain qu’aujourd’hui ? C’est Marcel Duchamp, ai-je lu récemment dans un petit gratuit culturel lyonnais, qui « a fait basculer l’art moderne en art contemporain »….

JEAN-BAPTISTE BOYER – LES AGNEAUX PERDUS / Galerie Laure Roynette (FR)

La peinture de Jean-Baptiste Boyer se situe là dans ces fragments d’abime quand l’homme se dévoile tel qu’en lui-même. Lorsqu’il s’affronte à l’éternité.. Arrogant parfois, rêveur. Provocant. Homme nu, allongé dans un déjeuner sur l’herbe où la mort s’invite en toute impudeur.

  • Artension (FR)

  • Dossier de l’art (FR)

  • DADA (FR)

  • TRAKT Magazine brut, africain et singulier (FR)

  • Artpassions (CH)

  • L’Objet d’Art – Hors-série (FR)

  • L’Objet d’Art (FR)

  • Artension Hors-série (FR)

  • Mousse (IT)

  • Nicole Esterolle (FR)

  • 5 au 8 avril 2018

  • 20 au 24 octobre 2016

    8e AVENUE - Salon d’Art Contemporain et d’Art urbain