LE GRAND SHOW DES FELLATEURS DU RIEN – Du nihilisme de l’art dit « contemporain » / LE NOUVEAU LIVRE DE NICOLE ESTEROLLE (FR)

Ce livre est un témoignage montrant  que nulle part ailleurs qu’en ce territoire de l’art dit contemporain on avait été aussi loin dans la régurgitation du sens, dans l’inepte comme coquetterie intellectuelle , dans la transgression des lois, dans la déconstruction des repères, le « cassages des codes », etc...

LE FACTEUR CHEVAL VIENT D’ÉCHAPPER DE JUSTESSE À CLAUDE LÉVÊQUE Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Avec ces deux expos ahurissantes d’incongruité, on se proposait donc d’attenter , en toute grossière désinvolture, impudente niaiserie et sans la moindre vergogne , à la mémoire du Facteur Cheval, mais aussi à celles d’André Breton et d’André Malraux.

LE STREET – ART, ESPÈCE INVASIVE, VA-T-IL BIENTÔT SUPPLANTER CETTE AUTRE ESPÈCE INVASIVE QU’EST L’ART « CONTEMPORAIN » ? Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

C’est ce qui semble en question avec l’ internationalisation-financiarisation- subvention-subversion- surmédiatisation – gentrification croissante du street -art et son engagement sociétal revendiqué...

Balance ton école d’art ça devait arriver….Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Une trentaine de témoignages racontent les agressions sexuelles et la misogynie dans les écoles d’art. Lassées des agissements de leurs professeurs, trois étudiantes des beaux-arts de Rennes lancent en février dernier un questionnaire partagé dans tous les établissements de France.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :