COMPLÉTEMENT « À L’OUEST »! Le MÉCA, à Bordeaux : Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Je vous en administre la liste ci-dessous.( très peu d’entre eux cependant venant du vrai « Ouest » Aquitaine-Limousin- Poitou-Charentes) Et je vous ai sorti au hasard de cette liste quelques images des œuvres des artistes cités, pour que vous constatiez qu’en effet, la haute tenue processualo-discursive de ces travaux mérite bien la somptuosité de l’écrin architectural où ils seront hébergés et admirés par les culturolâtres bordelais. Continuer de lire COMPLÉTEMENT « À L’OUEST »! Le MÉCA, à Bordeaux : Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

La droite ne déçoit plus, elle ennuie ! Incohérence et inconséquence de la droite par Jérôme Serri – 23 juin 2019 (Billet d’humeur)

Il suffit de la mettre en perspective avec le silence habituel de cette commission devant le parasitage de notre patrimoine par la vulgarité et la bêtise des manifestations d’art contemporain. Comment la présidente Catherine Morin-Desailly peut-elle d’un côté déclarer : « Les travaux de restauration de Notre-Dame devront préserver l’authenticité et l’intégrité du bien si nous ne voulons pas prendre le risque de porter atteinte à la valeur universelle exceptionnelle de celui-ci et de perdre le bénéfice de ce classement, qui ne manquerait pas d’avoir des effets sur l’attractivité de Paris et la crédibilité de la France en matière de protection du patrimoine », comment peut-elle faire une telle déclaration, apparemment soucieuse du patrimoine de notre pays et de l’attractivité de Paris, et d’un autre côté se taire devant l’installation de deux énormes pneus de tracteurs dorés à la feuille d’or sur les rampes de l’escalier de l’Opéra Garnier ? Continuer de lire La droite ne déçoit plus, elle ennuie ! Incohérence et inconséquence de la droite par Jérôme Serri – 23 juin 2019 (Billet d’humeur)

Art dit contemporain et empreinte carbone par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

On y lit que son directeur s’interroge sur le « bilan carbone d’une foire comme la sienne » , et envisage « d’interdire les récipients en plastique à usage unique »…Ah, le brave homme !…Qui ne semble cependant pas trop s’inquiéter du nombre de jets privés amenant des centaines d’archi-riches collectionneurs venant du monde entier, et des milliers de tonnes de dioxyde de carbone que ces avions ont émis pour cela dans l’atmosphère….et ne pas savoir que ces hyper-milliardaires sont, en liaison avec leur irrépressible passion pour l’art contemporain, sont les principaux pollueurs de la planète dans leur fonction même d’acteurs majeurs des folles sur-croissance économique et dérégulation financière mondiales… Continuer de lire Art dit contemporain et empreinte carbone par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Texte de mon ami Touhami Ennadre par Yves Michaud (billet d’humeur)

Ceux qui parlent, sur un mode soi-disant flatteur, de photographie africaine, sont d’abord des prédateurs non africains. Ceux qui parlent de photographie arabe sont surtout des parasites culturels ni de langue ni de culture arabe, qui lui imposent leur vision folkloriste pour se recycler et satisfaire leurs vanités mondaines. Continuer de lire Texte de mon ami Touhami Ennadre par Yves Michaud (billet d’humeur)

Mais est-ce bien la voix de Frida Kahlo ? / franceculture.fr

C’était « l’une des voix les plus recherchées de l’histoire récente du pays », lit-on dans L’Excelsior de Mexico. Car l’artistre-peintre mariée à Diego Riveira est devenue ces dernières années l’un des figures nationales les plus fortes et les plus reconnues au Mexique. Continuer de lire Mais est-ce bien la voix de Frida Kahlo ? / franceculture.fr

L’ art post-contemporain sera beaucoup moins contemporain qu’aujourd’hui par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Pensez-vous vraiment, comme le disent les suppôts du système, que ce sont ces artistes vivants, libres, inventifs, joyeux, généreux, d’une fabuleuse diversité, tels que j’en montre une toute petite partie dans nicolemuseum.fr? Continuer de lire L’ art post-contemporain sera beaucoup moins contemporain qu’aujourd’hui par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

THÉATRE OU ART CONTEMPORAIN MINISTERIELS : MÊME PROCESSUS DÉCONSTRUCTIF SUBVENTIONNÉ par Jean-Pierre Pelaez (Billet d’humeur)

Mais elle est aussi culturelle, puisque, n’ayant aucune valeur artistique, c’est la subvention ministérielle qui va la consacrer, dans ces lieux clos de gens très savants où, disait Molière, « nul n’a de l’esprit hors nous et nos amis ». Continuer de lire THÉATRE OU ART CONTEMPORAIN MINISTERIELS : MÊME PROCESSUS DÉCONSTRUCTIF SUBVENTIONNÉ par Jean-Pierre Pelaez (Billet d’humeur)

ROUGE – Art et Utopie au pays des soviets Par Aude De Kerros (Billet d’humeur)

Au Grand Palais, l’exposition ROUGE – Art et Utopie au pays des soviets nous montre pour la première fois l’Art soviétique entre 1917 et 1953. Cette exposition invite davantage à passer en revue toutes sortes de documents historiques, discours théoriques, manifestes, photos, films, maquettes, croquis, affiches, tracts, tableaux d‘histoire et de propagande, qu’à une contemplation de la peinture. Continuer de lire ROUGE – Art et Utopie au pays des soviets Par Aude De Kerros (Billet d’humeur)

Quand Marianne attaque férocement les FRAC et les fonctionnaires de l’art dit contemporain par Nicole esterolle (billet d’humeur)

Bravo Marianne et bravo à notre ami Mikael Faujour, auteur de cet article, avec lequel il semble que se lève l’omerta sur l’ahurissant pathos tant éthique, que juridique et esthétique , caractérisant le dirigisme totalitaire d’Etat qui règne sur la création artistique en France. Continuer de lire Quand Marianne attaque férocement les FRAC et les fonctionnaires de l’art dit contemporain par Nicole esterolle (billet d’humeur)

Incendie de Notre-Dame de Paris : le bois porte l’âme d’une cathédrale par Par Christine Sourgins (billet d’humeur)

Une cathédrale est une société de pierres polies, ajustées les unes aux autres, triomphant de la pesanteur grâce aux clés de voûte : des voûtes coulées en béton détruiraient cette leçon grandiose sur le « vivre ensemble ». À l’intérieur, s’élancent des fûts de pierre qui s’épanouissent en chapiteaux, souvent floraux, prolongés de nervures. Continuer de lire Incendie de Notre-Dame de Paris : le bois porte l’âme d’une cathédrale par Par Christine Sourgins (billet d’humeur)

Les 16 numéros parus de la Gazette de Nicole / nicolemuseum.fr

Présentant environ 200 étonnants artistes de tous pays, aventuriers de la création plastique, extraits des 5000 tout aussi étonnants, qui figurent dans le nicolemuseum.fr et qui constituent la « face cachée » de la création d’aujourd’hui…occultée par la monstrueuse enflure de l’art dit « contemporain »… Continuer de lire Les 16 numéros parus de la Gazette de Nicole / nicolemuseum.fr

PHILIPPE PASTOR-Terre & Métamorphoses / Monaco Modern’Art (MON)

A l’entrée, les grandes toiles abstraites de la série Avec le Temps , forment des compositions abstraites lyriques, qui évoquent le déchaînement des éléments. Chaos naturel, tempêtes, tornades, ces peintures font ici référence aux récents tsunamis et ouragans. Continuer de lire PHILIPPE PASTOR-Terre & Métamorphoses / Monaco Modern’Art (MON)

ACTIN solo show Mustapha Azeroual / Galerie Binome (FR)

ACTIN est la troi­sième expo­si­tion person­nelle de Musta­pha Azeroual à la Gale­rie Binome. Pour­sui­vant ses recherches sur les formes de lumière en photo­gra­phie, l’ar­tiste dévoile un corpus d’œuvres où la couleur, présente comme jamais dans son travail, joue comme un nouveau révé­la­teur (photo­grammes à la gomme bichro­ma­tée poly­chrome). Invi­sible par essence, la source du medium s’in­carne aussi en volume (sculp­tures en céra­mique et en bronze) et s’anime en mouve­ment perpé­tuel (œuvre sur lenti­cu­laire). Avec ACTIN, expo­si­tion inti­me­ment liée à sa rési­dence au Maroc ces deux dernières années, Musta­pha Azeroual engage une révo­lu­tion du photo­gra­phique au sens étymo­lo­gique du terme du retour sur soi. Et dans cette conci­lia­tion des domaines art et science, il nous trans­met son expé­rience de la photo­gra­phie comme science du Sensible. Continuer de lire ACTIN solo show Mustapha Azeroual / Galerie Binome (FR)

Art dit Contemporain et Patrimoine : de l’antagonisme à la symbiose par Nicole esterolle (Billet d’humeur)

Cette œuvre manifestement non-durable et à l’obsolescence programmée à court terme, puisqu’on savait bien qu’elle ne pouvait résister très longtemps aux intempéries (même en bois de châtaigner moins putrescible dit-on) , ne peut bien sûr avoir valeur patrimoniale., malgré son prix de 120 000 euros. Continuer de lire Art dit Contemporain et Patrimoine : de l’antagonisme à la symbiose par Nicole esterolle (Billet d’humeur)