Archives de Catégorie: pictural

Gareth Nyandoro – Stall(s) of Fame / Palais de Tokyo (FR)

À l’occasion de sa première exposition personnelle en France, Gareth Nyandoro réalise une installation inspirée de l’espace urbain et des dispositifs de vente éphémères, telles que les boîtes des bouquinistes parisiens sur les quais de Seine. Habitées par des figures célèbres de la vie sportive, sociale et politique de l’Afrique, ses œuvres sur papier se déploient dans l’espace et deviennent des sculptures.

Florian Sumi – Maître cœur / Galerie Escougnou-Cetraro (FR)

Future has been there the whole time assénait l’un des panneaux publicitaires présentés en 2014 par Florian Sumi. Lequel ? vient-il l’envie de demander. Quel régime temporel l’artiste peut-il encore convoquer dans un temps où l’utopie a cessé d’être opératoire, et où le big data lui a substitué la prédictibilité? Peut-être celui d’un temps à peine différé que, par un processus d’accélération constant, le présent avale et invalide.

Qu’est-ce qu’un artiste bankable ? Par Aude de Kerros (Critique)

L’image la plus visible de « l’artiste contemporain », celle qui occupe écrans et gros titres de la presse, est celle de l’artiste dit « bankable », une valeur financière sûre. Elle a remplacé l’image de l’artiste « d’avant-garde », engagé dans la déconstruction d’un monde mauvais et néanmoins adoubé par les institutions, plus anciennement celle de l’artiste « génie », incompris, romantique et moderne, et plus loin encore celle du Prix de Rome, élu à l’Académie….

Au “Festival” bordelais de la critique d’art par Nicole Esterolle (Critique)

Ce “Festival” a été co-organisé par Yves Michaud , philosophe-sociologue, ex-directeur de l’Ensba-Paris, et qui, comprenant assez mal la peinture, se sent qualifié pour juger de façon distanciée des choix d’autrui… comme le critique gastronomique n’ayant aucune sensibilité papillaire peut dés lors revendiquer son absolue neutralité axiologique pour ses doctes commentaires et péremptoires appréciations sur la qualité ou le génie d’un plat dont il ne sent ni ne comprend strictement rien de sa “vérité” interne…

William G. Kinnis – Passage : entre figuration et abstraction / Musée Beaulne de Coaticook (CA)

Le Musée Beaulne a le plaisir de présenter l’exposition Passage : entre figuration et abstraction de l’artiste peintre William G. Kinnis du 18 juin au 17 septembre 2017. Le vernissage aura lieu le dimanche 18 juin à 14h. Le public et la presse sont cordialement invités.

Espaces du dedans – Guylaine Chevarie-Lessard / Galerie Arts Sutton (CA)

Le geste de la pratique de Guylaine Chevarie-Lessard a pour origine le « corps dansant », transformé en une écriture poétique et en signes picturaux. En s’inspirant des couleurs de son jardin à Frelighsburg au Québec et de celles des espaces marins et montagneux rencontrés au fil de ses voyages, ses aventures dans le paysage deviennent un point de départ à une abstraction gestuelle qui immerge le spectateur dans une forme de poème pictural invitant à une véritable expérience intérieure.

GALERIE MATTHEW NAMOUR – PREMIER ANNIVERSAIRE! du 29 juin – 30 juillet 2017 (CA)

La Galerie Matthew Namour a pu bénéficier d’une année remplie de succès. Elle compte à son actif quatre expositions au sein de son espace dans le Vieux-Port et a eu la chance de participer à Context Art Miami, dans le cadre de la cinquième édition de cette foire. C’est donc avec énormément de fierté que nous célèbrerons la poursuite de cette aventure.

Yves Robuschi – Les Récipiendaires / Vitrine 65 (FR)

NO MAD GALERIE est heureuse de présenter pour la toute première fois l’univers de l’artiste Yves Robuschi à l’occasion de l’exposition « Les Récipiendaires » qui aura lieu du 28 juin au 8 juillet 2017 à Vitrine – 65.

in abstracto – Collectif / Christian Berst art brut klein & berst (FR)

Art brut et abstraction : on ne penserait pas d’emblée à associer les deux termes, qui pourraient même paraître antithétiques. Pourtant, la galerie christian berst art brut présente in abstracto , une exposition collective d’ouvres d’art abstraites produites par 26 artistes classiques et contemporains.

Trait sublime de maternité au siècle dernier arrivé à Florence dit Le Lion de Florence – Nicolas-André Monsiau / Musée du Louvre (FR)

Un lion échappé de la ménagerie du Grand-Duc de Toscane tient dans sa gueule la cuisse d’un enfant renversé. La mère agenouillée exprime l’épouvante, les yeux exorbités, la bouche ouverte, les bras levés, les paumes des mains écartées. Elle implore l’animal d’épargner son fils.

On ne fait certes pas de chefs-d’œuvre avec de bons sentiments… Mais on peut en faire du business-art contemporain très lucratif Par Nicole Esterolle (critique)

Et je vous ajoute ce commentaire hyperpertinent de mon ami Michel Théry : “C’est « vendeur » en diable le coup du réfugié et ça marche pratiquement à tous les coups.

Lee Ungno – L’homme des foules / Musée Cernuschi (FR)

Son abandon, dans les années 1950, d’un art traditionnel pour des formes modernes et abstraites joue ainsi un rôle pionnier dans la fondation d’un art coréen contemporain. Son intégration ultérieure dans l’avant-garde parisienne aux côtés de Hartung, de Soulages ou de Zao Wou-ki, s’accompagne d’un enseignement de la peinture à l’encre qui inspira toute une génération d’artistes.

La satire de l’art dit contemporain obtient la palme d’or à Cannes… Tiens, tiens! Les temps sont-ils en train de changer ? Avant propos Nicole Esterolle (Critique)

Invité de dernière minute parmi les candidats à la palme d’or, Ruben Ostlund se serait sans doute mordu les coudes (par exemple) d’avoir manqué la fête tant son nouveau film, The Square, comme conçu en miroir moqueur du cirque cannois, ses vanités, ses affectations et ses hypocrisies bourgeoises, aurait souffert de se révéler au monde ailleurs qu’en la bulle dorée du Festival.

Blason du Corps – Cécile Hug / Galerie de la Voûte (FR)

Le monde de Cécile Hug s’apparente à une carte de Tendre qu’elle dessine au fil de ses œuvres. Là où les amants du XVIIe siècle arpentaient les chemins de l’amour à travers une topographie allégorique, l’artiste, elle, dresse sa cartographie amoureuse à partir de différentes parties du corps qu’elle choisit de visiter.

Les œuvres des artistes France Jodoin et Kevin Sonmor occuperont le Centre culturel Yvonne L. Bombardier (CA)

Du 28 mai au 20 août, les œuvres des artistes France Jodoin et Kevin Sonmor occuperont le Centre culturel Yvonne L. Bombardier. L’Autre paysage et Nomades, joueurs et saints proposent une incursion dans un univers à la fois historique et contemporain.

PAUL BRUNET & PAUL ABRAHAM – STORYTELLING / Maison de la culture Mercier (CA)

Réunissant des œuvres de Paul Brunet et de Paul Abraham, Storytelling est une installation picturale créée en duo, qui se présente comme un parcours narratif entremêlant les créations des deux artistes. Le récit est ici à la fois un et multiple : chaque visiteur y lira une histoire différente selon sa trajectoire et ses références personnelles. C’est autant d’histoires qui se construisent au gré des déambulations dans l’espace.

Le directeur du FRAC Limousin abhorre la peinture en général et celle de Christophe Vaydie par Nicole Estrolle (critique)

Christophe Vaydie est un artiste au cœur pur qui s’est imaginé un jour que sa peinture pouvait intéresser le directeur du FRAC local. Alors il a demandé à le voir…et oh miracle ! il a été reçu par lui…et a même eu droit à des tas de conseils gratuits pour que son art soit plus contemporain et digne de figurer dans le FRAC.

GREGORY CREWDSON – The Becket Pictures / FRAC Auvergne (FR)

Le FRAC Auvergne consacre une exposition au photographe américain Gregory Crewdson ; la première exposition de cet artiste majeur, internationalement reconnu, dans une institution française.

  • Palais (FR)

  • DADA (FR)

  • Artension (FR)

  • Dossier de l’art (FR)

  • Artpassions (CH)

  • L’Objet d’Art Hors-série (FR)

  • L’Estampille / L’Objet d’Art (FR)

  • Artension Hors-série (FR)

  • Mousse (IT)

  • Dominique Gilbert – Les Éditions du Littéraire (FR)

  • Nicole Esterolle – La bouffonnerie de l’art contemporain (fr)

  • 20 au 24 octobre 2016

    8e AVENUE - Salon d’Art Contemporain et d’Art urbain

  • 30 mars au 2 avril 2017