LE GRAND SHOW DES FELLATEURS DU RIEN – Du nihilisme de l’art dit « contemporain » / LE NOUVEAU LIVRE DE NICOLE ESTEROLLE (FR)

Ce livre est un témoignage montrant  que nulle part ailleurs qu’en ce territoire de l’art dit contemporain on avait été aussi loin dans la régurgitation du sens, dans l’inepte comme coquetterie intellectuelle , dans la transgression des lois, dans la déconstruction des repères, le « cassages des codes », etc...

BIENTÔT QUARANTE ANS DE FINANCIARO-CONCEPTUALO-BIDULARITÉ D’ÉTAT Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

On ne s’extrait pas comme ça de cette poisse idéologique qui imprègne au plus profond , du municipal au national, tous les rouages de l’appareil administratif de la culture , et ceci en étroite symbiose avec les mécanismes de valorisation financière du grand marché spéculatif…

L’ « ASSOCIATION INTERNATIONALE DES CRITIQUES D’ART » : UNE ÉTRANGE CONFRÉRIE, BRAS VERBEUX DE L’IDÉOLOGIE ESTHÉTIQUE BUREAUCRATICO-FINANCIÈRE MONDIALISÉE. Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Cette association loi de 1901 s’auto- qualifie « internationale » puisqu’il ne se conçoit rien de « contemporain » en art qui ne soit international…et même si cette AICA est un entre-soi bien franco-français où la consanguinité intellectuelle fait des ravages.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :