Archives de Catégorie: photographie

Paul Jolicoeur – AFRIKA JOTAAY / IRISIUM (CA)

Après avoir été accueillies chaleureusement, entre autres, à Saint-Louis, Dakar, Carpentras, Venise, Paris, Toronto et Montréal, les œuvres du photographe de rue Paul Jolicoeur occuperont les murs d’IRISIUM du 21 juin au 22 juillet 2018. AFRIKA JOTAAY propose une série de photographies prises sur une période de sept ans à Guet Ndar, un modeste quartier de pêcheurs et à l’Île Saint-Louis au nord du Sénégal sur le continent africain.

10th Berlin Biennale – Berlin Art Week / Platz der Luftbrücke (DE)

This Saturday kicks off Berlin’s art summer with the opening of the 10th Berlin Biennale. This fall, Berlin will once again focus on contemporary art when Berlin Art Week will take place from 26–30 September 2018.

Nicole’s Museum – Il faut délégitimer les systèmes d’occultation de l’art vivant et libre!

« C’est quand j’ai compris que l’art contemporain n’était pas de l’art, que je suis devenu artiste contemporain » : la formule est célèbre, elle est de Bertrand Lavier qui est donc devenu très vite l’un des trois ou quatre « artistes contemporains » dont la France se glorifie à l’international.

CONCOURS DE PHOTOGRAPHIES / Fondation Louis Vuitton (FR)

Points de vue inattendus de l’architecture, en intérieur ou en extérieur, instants privilégiés depuis les terrasses, vues inoubliables sur la cascade : les photographies gagnantes seront mises en avant sur les réseaux sociaux de la Fondation et utilisées pour illustrer sa prochaine campagne d’affichage !

Le peintre Rémy Aron démissionne de la présidence de la Maison des Artistes, pour dénoncer la bureaucratie étatique de l’art en France Par Aude de Kerros (billet d’humeur)

Le résultat de cette politique d’État est négatif. Malgré l’importance de son interventionnisme, même les artistes les plus subventionnés ne sont reconnus ni en France ni à l’étranger et ce malgré les innombrables services rendus au grand marché financier des arts.

Harold Feinstein – Gracieusement vôtre / Galerie Thierry Bigaignon (FR)

Harold Feinstein est un photographe et professeur américain, né à Coney Island en 1931, et décédé en juin 2015, à Merrimac, près de Boston, où il résidait aux côtés de son épouse, Judith Thompson.

An Incomplete History of Protest: Selections from the Whitney’s Collection, 1940–2017 (USA)

Through the lens of the Whitney’s collection, An Incomplete History of Protest looks at how artists from the 1940s to the present have confronted the political and social issues of their day. Whether making art as a form of activism, criticism, instruction, or inspiration…

Jusqu’au 17 juin Improbable Habitat – première exposition extérieure de la saison sur l’avenue du Mont-Royal (CA)

49 photos grands formats (4 x 5 pieds) sur structures autoportantes au long de l’avenue du Mont-Royal, entre les rues Henri-Julien et Fullum

Le trio Bustamante – Garouste – Hyber à l’Académie des Beaux-Arts… ou l’histoire d’un scabreux compagnonnage Par Nicole Esterolle (Billet D’humeur)

Et en même temps, je comprends mieux ma réticence intuitive à aimer cette peinture que je n’ai jamais trouvée bien saine ni pour l’oeil, ni pour le cerveau, mais ressentie plutôt comme arthérapeutique, comme prescription du symptôme, comme un gros lâcher de pathos peu soigné dans l’usage du pinceau sur la toile…

14ème édition de la Nuit européenne des musées, Samedi 19 mai 2018 (FR)

Le samedi 19 mai prochain , vi sites commentées et éclairées, parcours ludiques, ateliers, projections, dégustations, spectacles vivant, animations exceptionnelles donneront à vivre à un large public une expérience du musée à la fois conviviale et originale !

Bientôt, un hyber-académicien ? Par Christine Sourgins (billet d’humeur)

Hybert est un homme raffiné. Coquet, il décida d’enlever le 1er mai 2004 le T de son nom et devint Hyber, tout fait œuvre. Citons encore son célèbre homme vert de Bessines, version délurée du Manneken–Pis qui fait gicler l’eau par tous les orifices. Hyber (ou Hybert, on s’y perd) est aussi l’inventeur des « Bonbons très bons » (absorbables par tous les orifices) et, pour ceux qui seraient dégoutés, pas de problème, l’artiste est rentré dans le Guiness des records avec le plus gros savon du monde (22 tonnes) : pour ses admirateurs « Hyber a fait du glissage-entre-les -doigts un art » sic…

Le World Press Photo dévoile le nom des lauréats 2018 – L’exposition sera présentée à Montréal, au marché Bonsecours (CA)

Le jury international du World Press Photo vient de dévoiler dans le cadre d’une cérémonie tenue ce soir à Amsterdam, aux Pays-Bas, le nom des lauréats de son concours annuel de photojournalisme. Le Grand Prix de l’année 2018 est attribué au photographe vénézuélien Ronaldo Schemidt de l’AFP.

KLASSE LIEBSCHER – « Comment ai-je pu me perdre ? » / Goethe-Institut Paris (FR)

La photographie allemande ne vit pas seulement de l’excellente réputation de ses grands représentants, elle est également et largement portée par la dynamique et la volonté absolue d’innovation de jeunes talents. Depuis quelques années, le Goethe-Institut de Paris en coopération avec de grandes écoles et académies choisies porte son regard sur la jeune scène artistique montante et présente des tendances actuelles de la photographie allemande contemporaine.

À l’occasion des 20 ans ART PARIS ART FAIR 2018, La Galerie Particulière est heureuse d’annoncer sa participation avec un Solo show de Todd Hido

Durant plus de vingt ans, Todd Hido a travaillé sur plusieurs ensembles d’images, souvent en même temps. Quand chaque ensemble a acquis la densité d’un projet abouti, Hido l’a publié sous forme de livre et exposé comme une suite de tirages. Ce qui est présenté ici est une séquence extraite de toute la profondeur et de l’étendue de son œuvre singulière : Le voyage hasardeux, l’errance, la quête et le retour.

Renée Chevalier – Journal alternatif II, ou les cahiers d’Ishtar / Maison de la culture de Pointe-aux-Trembles (CA)

La maison de la culture de Pointe-aux-Trembles présente une exposition solo du travail récent de l’artiste Renée Chevalier du 7 avril au 3 juin 2018. Vernissage : samedi 7 avril de 14 à 18 h.

Art Paris Art Fair – Vincent Gicquel / Grand-Palais, Paris (FR)

Vincent Gicquel qualifie certaines de ses peintures d’apophatiques, un terme emprunté à la théologie, qui définit l’existence de la transcendance uniquement par la négative. Là réside l’identité paradoxale de Gicquel, entre idéalisme (de la peinture) et doute radical (vis-à-vis de l’humanité, et de sa représentation), nourrie de Schopenhauer, Cioran et bien sûr de Thomas Bernhard.

Stop au totalitarisme artistique d’État! Respect de la diversité ! Créée par Nicole esterolle (FR)

Il est urgent qu’un groupe de travail parlementaire réfléchisse sur l’intervention de l’Etat dans la création artistique Il est avéré que 95 % des plasticiens en France sont ignorés des dispositifs institutionnels pour le soutien à la création, au profit des seuls artistes de type conceptuel et/ou postural agréés par une sorte d’esthétique d’État.

Le n° 4 de ma Gazette est en ligne sur yumpu / Nicole Esterolle

La douzaine d’artistes empaginés par l’excellent Jean-Jacques Tachdjian sont sortis de ma collection de 3700 irréductibles …qui ne représente qu’une petite partie de ce tsunami de liberté artistique issu de tous pays, qui va bientôt déferler sur la bien – pensance, la bonne parlance, les codes de subversive distinction, les vieilles convenances de l’entre-soi historicocorico-critique…

  • Artension (FR)

  • Dossier de l’art (FR)

  • DADA (FR)

  • Artpassions (CH)

  • TRAKT Magazine brut, africain et singulier (FR)

  • L’Objet d’Art (FR)

  • Artpassions – Hors-série (CH)

  • Artension Hors-série (FR)

  • L’Objet d’Art – Hors-série (FR)

  • Nicole Esterolle (FR)

  • 5 au 8 avril 2018

  • 20 au 24 octobre 2016

    8e AVENUE - Salon d’Art Contemporain et d’Art urbain