Archives de Catégorie: performances

Exposition Centre culturel Yvonne L. Bombardier / FRAGMENTS DE FOLIES – 27 mai au 12 août 2018 (CA)

Formée d’un quatuor d’artistes colorés, l’exposition Fragments de folies s’installe à Valcourt. L’artiste peintre collagiste Adèle Blais propose des œuvres éclatées aux allures romantiques où le personnage féminin est à l’honneur. On y découvre des femmes qui ont marqué l’histoire de Claudette Colvin à Simone de Beauvoir.

Michael Bastow – Unreliable Memory / Jean-Marie Oger (FR)

Dans « Unreliable Memory », Michael Bastow recrée des œuvres de jeunesse. Réalisés de mémoire, en l’absence de modèle dans son atelier, ces pastels font revivre des amis femmes ou artistes (Roland Topor) et des lieux chers au peintre (Melbourne, Londres, Paris).

Santiago YDAÑEZ – Confidences / Acentmètresducentredumonde (FR)

“Les visages m’attirent et aussi les masques. Je travaille presque toujours sur des sentiments très essentiels que peuvent partager un animal et un être humain. Au niveau viscéral nous sommes identiques. Je cherche une sorte de sentiment d’absence presque mystique, proche de la sublimité romantique quoique marqué par une plus grande agressivité.

Xavier Escribà – Llibertat / Galerie olivier waltman

La galerie est heureuse d’annoncer sa première exposition consacrée à Xavier Escribà. La série d’œuvres que l’artiste Catalan présente se situe dans la continuité d’une démarche exigeante, construite autour d’un projet questionnant la convention du tableau et sa matérialité.

Le peintre Rémy Aron démissionne de la présidence de la Maison des Artistes, pour dénoncer la bureaucratie étatique de l’art en France Par Aude de Kerros (billet d’humeur)

Le résultat de cette politique d’État est négatif. Malgré l’importance de son interventionnisme, même les artistes les plus subventionnés ne sont reconnus ni en France ni à l’étranger et ce malgré les innombrables services rendus au grand marché financier des arts.

Quand les syndicats et associations d’artistes, pris au piège de leur « neutralité esthétique », sont impuissants devant les malfaisances de l’art d’Etat Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

« Le président et les membres du bureau sont tenus au stricte respect de la pluralité des engagements politiques et esthétiques des membres de l’association, à ce titre ils s’abstiennent de toutes déclarations, tant en public que dans leurs relations avec les pouvoirs publics, de nature à porter atteinte aux principes de neutralité de l’association. »

Eric LOTTERIE – infarctuosité / Galerie du Boulevard (FR)

Ca y est, c’est la fin d’une saison, la galerie du Boulevard est enchantée de vous présenter pour cette dernière soirée le travail de cet artiste qui sera accompagné du DJ Sexymerou pour un « Live-Set Electro Hip-Hop »

Lettre de démission de Rémy Aron de la présidence de la Maison des Artistes (FR)

J’ai cru que l’action pouvait aider à faire bouger le cheminement chaotique de nos arts en tentant de rassembler les forces représentatives des artistes pour agir et promouvoir une nouvelle politique culturelle, basée sur la liberté et la diversité bienveillante.

An Incomplete History of Protest: Selections from the Whitney’s Collection, 1940–2017 (USA)

Through the lens of the Whitney’s collection, An Incomplete History of Protest looks at how artists from the 1940s to the present have confronted the political and social issues of their day. Whether making art as a form of activism, criticism, instruction, or inspiration…

Jusqu’au 17 juin Improbable Habitat – première exposition extérieure de la saison sur l’avenue du Mont-Royal (CA)

49 photos grands formats (4 x 5 pieds) sur structures autoportantes au long de l’avenue du Mont-Royal, entre les rues Henri-Julien et Fullum

Le trio Bustamante – Garouste – Hyber à l’Académie des Beaux-Arts… ou l’histoire d’un scabreux compagnonnage Par Nicole Esterolle (Billet D’humeur)

Et en même temps, je comprends mieux ma réticence intuitive à aimer cette peinture que je n’ai jamais trouvée bien saine ni pour l’oeil, ni pour le cerveau, mais ressentie plutôt comme arthérapeutique, comme prescription du symptôme, comme un gros lâcher de pathos peu soigné dans l’usage du pinceau sur la toile…

François Pinault à l’Académie des Beaux Arts ! Par Aude de Kerros (Billet d’humeur)

Quand François Pinault s’occupe des très rares artistes français admis dans sa collection, il songe d’abord à mettre à contribution les institutions, les fait prendre en charge par FRACS, ministère, et maintenant l’Académie…

Studio visit : Selected – Gift from Agnes Gund / The Museum of Modern Art (USA)

A studio visit provides an opportunity for some of the most meaningful encounters, conversations, and exchanges between artists, friends, curators, and collectors. Agnes Gund-or “Aggie,” as she is affectionately known-is one of the most dedicated and steadfast of studio visitors, consistently inspired by the thrill of looking and talking with artists in the presence of their artworks.

14ème édition de la Nuit européenne des musées, Samedi 19 mai 2018 (FR)

Le samedi 19 mai prochain , vi sites commentées et éclairées, parcours ludiques, ateliers, projections, dégustations, spectacles vivant, animations exceptionnelles donneront à vivre à un large public une expérience du musée à la fois conviviale et originale !

Bientôt, un hyber-académicien ? Par Christine Sourgins (billet d’humeur)

Hybert est un homme raffiné. Coquet, il décida d’enlever le 1er mai 2004 le T de son nom et devint Hyber, tout fait œuvre. Citons encore son célèbre homme vert de Bessines, version délurée du Manneken–Pis qui fait gicler l’eau par tous les orifices. Hyber (ou Hybert, on s’y perd) est aussi l’inventeur des « Bonbons très bons » (absorbables par tous les orifices) et, pour ceux qui seraient dégoutés, pas de problème, l’artiste est rentré dans le Guiness des records avec le plus gros savon du monde (22 tonnes) : pour ses admirateurs « Hyber a fait du glissage-entre-les -doigts un art » sic…

Cari Gonzalez-Casanova – Mimétisme et psychasténie légendaire / Galerie mfc-michèle didier (FR)

L’exposition Mimétisme et psychasténie légendaire se développe autour du livre Home Guard Manual of Camouflage / Manuel de camouflage pour la protection du territoire de Cari Gonzalez-Casanova. Ce livre est inspiré du manuel que Roland Penrose rédige en 1941 pour l’armé britannique.

Les « tulipes » de Jeff Koons sèment la discorde à Paris : un hommage aux victimes du terrorisme avec une oeuvre discutable ? Aude De Kerros

De plus le cadeau est accompagné d’une leçon, quintessence du discours moralisateur et philanthrope koonsien : l’art se doit de refléter « l’ego de la masse »… bel emballage pour rendre avalable une très concrète prédation du contribuable, car le « cadeau » de « l’artiste vivant le plus coté du monde » est un « don payant » de 3 millions d’euros ! Cher pour une œuvre dont l’emplacement sert la cote du « donateur » et de produit d’appel pour les produits dérivés qu’elle engendrera.

Bernar Venet, bientôt à Lyon, au nom de « l’intérêt national » ! Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Revendiquant son niveau « bac moins deux » Bernar Venet (Vernar Benet pour les intimes) est néanmoins entré à l’école des Beaux-Arts de Nice, où il se distingue très vite avec des tableaux au goudron très avant-gardistes. Ensuite il va à New York, car il comprend que c’est « là que ça se passe ». Il s’y distingue là-aussi très vite en exposant son fameux tas de charbon (image jointe), précurseur de tous les « tas contemporains de n’importe quoi» à venir.

  • Artension (FR)

  • Dossier de l’art (FR)

  • DADA (FR)

  • Artpassions (CH)

  • TRAKT Magazine brut, africain et singulier (FR)

  • L’Objet d’Art (FR)

  • L’Objet d’Art – Hors-série (FR)

  • Artension Hors-série (FR)

  • Artpassions – Hors-série (CH)

  • Nicole Esterolle (FR)

  • 5 au 8 avril 2018

  • 20 au 24 octobre 2016

    8e AVENUE - Salon d’Art Contemporain et d’Art urbain