Archives de Catégorie: performances

RiAP : ART ACTION 1998 – 2018 (CA)

En 1998, à l’initiative du Lieu, centre en art actuel, se tenait à Québec une rencontre internationale don t l’objet était de relater l’art action des vingt dernières années en effectuant un retour critique sur les années soixante et soixante – dix. De cette rencontre découla l’ouvrage intitulé Art action 1958 – 1998 , compte rendu des discussions menées par les protagonistes historiques et actuels de ces formes d’art en action, couvrant ainsi quatre décennies de pratiques artistique dans l’action…

Art Paris 2019 – 4 / 7 Avril – Grand Palais – Save the date (FR)

Art Paris est le rendez vous incontournable du printemps à Paris. Privilégiant une approche thématique et ouverte à tous les médiums artistiques, la 21ème édition réunit 145 galeries d’art moderne et contemporain du 4 au 7 avril 2019 sous la coupole majestueuse du Grand Palais.

La « pensée complexe » du financial artist français Kader Attia par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Dès que j’ai vu les images envoyées par un des amis qui me signalent régulièrement les expos d’art dit contemporain les plus croquignoles du mois, ça m’a fait saliver en pensant à la réjouissante friandise pétillante d’imbécillité textuelle qui devait immanquablement accompagner ces œuvres grossièrement métaphoriques (Sur la première image jointe, on voit les idées, symbolisées par des feuilles de papier froissé, stoppées net dans leur envol par une clôture grillagée symbolisant tous les enfermements et les oppressions….)

Laurent Bonet – Tendresse filiale de l’Artiste créateur (CA)

Mettant à contribution près de trois décennies d’expérience interdisciplinaire, Bonet sculpte littéralement ses meubles et démontre une virtuosité qui augure bien. Véritables protagonistes d’un monde où l’imaginaire talonne le quotidien, certaines de ses créations font penser aux meubles vivants d’Alice au Pays des Merveilles.

La question, avec ce gros vomi de cageots de bois du financial international artiste japonais Tadashi Kawamata. Par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

La question, avec ce gros vomi de cageots de bois du financial international artiste japonais Tadashi Kawamata, qui en a mis partout dans le monde (1) de ce type d’épanchement ligneux…La question n’est pas d’abord de savoir si c’est « esthétiquement beau » comme dirait Ginette, mais si c’est éthiquement correct….Moralement acceptable en quelque sorte.

L’art porte-bonheur des Grigris de Sophie par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Jamais la flore artistique naturelle, qu’on dit singulière, sauvage, hors-normes, brute, outsider, crue, circuit-court, bio, populaire, folk, etc. , n’a été aussi libre, vivante, abondante, variée, parfumée, inspirée, inventive, surprenante.

De l’exposition de la collection du milliardaire François Pinault au Musée de Beaux-Arts de Rennes… Par Nicole Esterolle

Aucune inventivité formelle, aucune sublimation, aucune poésie, aucune douceur… Rien que du pathos, du pervers , du violent, de l’absurde, du morbide, de la nécrophilie et de la souffrance… Le tout, brut de décoffrage…Le roi est nu, certes, mais c’est pour mieux nous infliger la vue sa dermatose purulente, pour nous obliger à la vénérer, à nous prosterner devant cette spectaculaire misère esthétique, produit direct de la misère morale sous-jacente et qui demeure…

La Galerie Isabelle Gounod est heureuse de participer à SESSIONS #7 – Tandem (FR)

Fort du succès de SESSIONS #5 et #6 à la Galerie Paris-Beijing en 2017, la Galerie Bertrand Grimont accueille cette année le volet #7 de SESSIONS et réunit 20 galeries parisiennes autour d’une exposition spontanée. Les galeries sont invitées en duo et confrontent dans un accrochage les travaux de leurs artistes respectifs.

STATUER. Les figures du socle ‒ Partie III / Galerie d’art Stewart Hall (CA)

Si l’histoire de l’art nous enseigne que le socle a été érigé pour mettre en valeur et légitimer des hommes et des objets, la modernité l’a quelque peu chambranlé. La Galerie d’art Stewart Hall est heureuse de présenter STATUER. Les figures du socle, troisième partie d’un cycle d’expositions initié par Emmanuel Galland portant sur le même thème : la persistance manifeste de l’objet-piédestal et de ses moult détournements au sein des pratiques actuelles en art. Le socle serait comme le poil à gratter dont on ne peut se défaire.

Une salle nommée en l’honneur de Madeleine Arbour, Un texte de Marie-Laurence Delainey pour Radio Canada (CA)

Ses décors ont marqué de nombreuses émissions québécoises et ses réalisations ont fait d’elle une pionnière en matière de design d’intérieur. Madeleine Arbour, artiste et cosignataire du manifeste Refus global, a déjà reçu des distinctions pour ses œuvres. Le Cégep du Vieux-Montréal veut à son tour lui rendre hommage en inaugurant une salle à son nom.

10th Berlin Biennale – Berlin Art Week / Platz der Luftbrücke (DE)

This Saturday kicks off Berlin’s art summer with the opening of the 10th Berlin Biennale. This fall, Berlin will once again focus on contemporary art when Berlin Art Week will take place from 26–30 September 2018.

Exposition Centre culturel Yvonne L. Bombardier / FRAGMENTS DE FOLIES – 27 mai au 12 août 2018 (CA)

Formée d’un quatuor d’artistes colorés, l’exposition Fragments de folies s’installe à Valcourt. L’artiste peintre collagiste Adèle Blais propose des œuvres éclatées aux allures romantiques où le personnage féminin est à l’honneur. On y découvre des femmes qui ont marqué l’histoire de Claudette Colvin à Simone de Beauvoir.

Michael Bastow – Unreliable Memory / Jean-Marie Oger (FR)

Dans « Unreliable Memory », Michael Bastow recrée des œuvres de jeunesse. Réalisés de mémoire, en l’absence de modèle dans son atelier, ces pastels font revivre des amis femmes ou artistes (Roland Topor) et des lieux chers au peintre (Melbourne, Londres, Paris).

Santiago YDAÑEZ – Confidences / Acentmètresducentredumonde (FR)

“Les visages m’attirent et aussi les masques. Je travaille presque toujours sur des sentiments très essentiels que peuvent partager un animal et un être humain. Au niveau viscéral nous sommes identiques. Je cherche une sorte de sentiment d’absence presque mystique, proche de la sublimité romantique quoique marqué par une plus grande agressivité.

Xavier Escribà – Llibertat / Galerie olivier waltman

La galerie est heureuse d’annoncer sa première exposition consacrée à Xavier Escribà. La série d’œuvres que l’artiste Catalan présente se situe dans la continuité d’une démarche exigeante, construite autour d’un projet questionnant la convention du tableau et sa matérialité.

Le peintre Rémy Aron démissionne de la présidence de la Maison des Artistes, pour dénoncer la bureaucratie étatique de l’art en France Par Aude de Kerros (billet d’humeur)

Le résultat de cette politique d’État est négatif. Malgré l’importance de son interventionnisme, même les artistes les plus subventionnés ne sont reconnus ni en France ni à l’étranger et ce malgré les innombrables services rendus au grand marché financier des arts.

Quand les syndicats et associations d’artistes, pris au piège de leur « neutralité esthétique », sont impuissants devant les malfaisances de l’art d’Etat Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

« Le président et les membres du bureau sont tenus au stricte respect de la pluralité des engagements politiques et esthétiques des membres de l’association, à ce titre ils s’abstiennent de toutes déclarations, tant en public que dans leurs relations avec les pouvoirs publics, de nature à porter atteinte aux principes de neutralité de l’association. »

Eric LOTTERIE – infarctuosité / Galerie du Boulevard (FR)

Ca y est, c’est la fin d’une saison, la galerie du Boulevard est enchantée de vous présenter pour cette dernière soirée le travail de cet artiste qui sera accompagné du DJ Sexymerou pour un « Live-Set Electro Hip-Hop »

  • Artension (FR)

  • Dossier de l’art (FR)

  • DADA (FR)

  • Artpassions (CH)

  • L’Objet d’Art (FR)

  • Artpassions – Hors-série (CH)

  • Artension Hors-série (FR)

  • L’Objet d’Art – Hors-série (FR)

  • Nicole Esterolle (FR)