Roselyne Bachelot peut toujours se souvenir d’André Malraux les larmes aux yeux…Par Jérôme Serri (FR)

S’il est possible de lire dans La rue Montorgueil de Monet ou dans La rue Mosnier de Manet une adhésion aux valeurs de la République, nous sommes loin, avec ces deux œuvres, de cette Liberté guidant le peuple par laquelle Delacroix voulut faire connaître son approbation des trois journées de juillet 1830. Malgré l’admiration que lui portaient les jeunes générations et un rejet commun de l’académisme, Delacroix s’inscrivait dans la continuité du grand art de la Renaissance. Il en était en quelque sorte le dernier soubresaut. Continuer de lire Roselyne Bachelot peut toujours se souvenir d’André Malraux les larmes aux yeux…Par Jérôme Serri (FR)

L’Art au service du globalisme, Entretien avec Aude de Kerros par Patrice-Hans Perrier

Il fallait bien dématérialiser l’art afin de pouvoir en faire une monnaie d’échange. C’est chose faite selon l’auteure qui estime que les dadaïstes, Marcel Duchamp et le POP ART américain ont permis aux opérateurs des marchés internationaux – et toutes les agences de renseignement – de pousser le marché de l’art dans les derniers retranchements de la fétichisation de l’objet et de sa prise en charge par la mise en marché de sa « valeur nominale »… Continuer de lire L’Art au service du globalisme, Entretien avec Aude de Kerros par Patrice-Hans Perrier

Qu’attendre du marché de l’art en 2020 ? Une interview menée par Mounia Van de Casteele avec Aude de Kerros (VIDÉO)

Xerfi Canal a reçu Aude de Kerros, graveur et essayiste, pour parler de l’art contemporain en 2020. Une interview menée par Mounia Van de Casteele. Continuer de lire Qu’attendre du marché de l’art en 2020 ? Une interview menée par Mounia Van de Casteele avec Aude de Kerros (VIDÉO)

FRAC ET RAPPORT RACINE : UNE CRUELLE JUXTAPOSITION ! Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Voici la copie de cette page du monde du 25 01 20, où il est question du rapport Racine sur « le créateur, oublié des politiques publiques »…qui n’oublient cependant pas les FRAC, dont on voit une pub quart de page dans le bas à droite… Continuer de lire FRAC ET RAPPORT RACINE : UNE CRUELLE JUXTAPOSITION ! Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Une leçon de street art : comment un mouvement est passé du graffiti au monde de l’art par Art critique

Le street art a parcouru un long chemin depuis qu’il est né du graffiti. Il est sans doute devenu la forme de graffiti la plus acceptée et, ces dernières années, il est devenu l’une des formes d’art les plus recherchées. Dans un rapport récent, Jean-Michel Basquiat, Banksy, KAWS et Keith Haring font partie des artistes les plus en vue lorsqu’il s’agit de résultats de ventes aux enchères. Continuer de lire Une leçon de street art : comment un mouvement est passé du graffiti au monde de l’art par Art critique

Les révolutions géopolitiques de l’art contemporain Par Aude de Kerros (Billet d’humeur)

. .   Les révolutions géopolitiques de l’art contemporain   Par Aude de Kerros Le XXe siècle a été le siècle de l’instrumentalisation politique du pouvoir des intellectuels et des artistes concepteurs d’utopies. Certaines de leurs théories fabuleuses y ont connu à la fois leur avènement et leur mort, ainsi celles du communisme soviétique et chinois. Cependant, d’autres utopies exerçant dans un champ plus limité … Continuer de lire Les révolutions géopolitiques de l’art contemporain Par Aude de Kerros (Billet d’humeur)

Xerfi Canal a reçu Aude de Kerros, graveur et essayiste, dans le cadre de son livre « Nouvelle Géopolitique de l’Art Contemporain ». Une interview menée par Mounia Van de Casteele

Le Louvre à Abu Dhabi, Art Basel à Miami, les tulipes de Jeff Koons à Paris sont autant de manifestations de l’art contemporain comme outil d’influence. Marqueur de puissance, l’art mesure le degré d’émancipation d’un pays, son pouvoir d’attraction et sa place dans le monde. Continuer de lire Xerfi Canal a reçu Aude de Kerros, graveur et essayiste, dans le cadre de son livre « Nouvelle Géopolitique de l’Art Contemporain ». Une interview menée par Mounia Van de Casteele

ORSTEN GROOM – EXOPULITAÏ – The Trickster Meltdown / À cent Mètres du Centre du Monde (FR)

Les derniers humains, avec leurs allures désuètes, sortent de scène dans un menuet ridicule et laissent leur place aux nouveaux acteurs, imprévisibles : satyres et polichinelles. Continuer de lire ORSTEN GROOM – EXOPULITAÏ – The Trickster Meltdown / À cent Mètres du Centre du Monde (FR)

Nouvelles idoles, Nouveau mondes / Maison des arts de Bagneux (FR)

La mythologie – ensemble de mythes reliés à une civilisation et/ou religion, a depuis l’Antiquité offert au monde une foule de héros scintillants et de récits soumis aux variantes des époques se succédant. Depuis cette période ancienne, les artistes, dans toutes les parties du monde, n’ont cessé de réécrire et réinventer ses mythes, réévaluant leur portée philosophique, politique, esthétique et mystique. – ANNE RICHARD (Commissaire) Continuer de lire Nouvelles idoles, Nouveau mondes / Maison des arts de Bagneux (FR)

La parole aux auteurs : Jean-Gabriel Fredet et Aude de Kerros / BFM Business

Ce vendredi 22 novembre, Jean-Gabriel Fredet, auteur de « La guerre secrète des milliardaires de l’art » (L’Observatoire), et Aude de Kerros, auteure de « Nouvelle géopolitique de l’art contemporain » (Eyrolles), se sont penchés sur le monde de l’art dans la parole aux auteurs dans l’émission la librairie de l’éco présentée par Emmanuel Lechypre. La librairie de l’éco est à voir ou écouter le vendredi sur BFM Business. Continuer de lire La parole aux auteurs : Jean-Gabriel Fredet et Aude de Kerros / BFM Business

À LA FIAC , ÇA MUE, ÇA MUE ! Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Il semble qu’il se passe quelque chose d’important à la FIAC 2019 : comme une mue, comme un changement de « paradigme » (selon l’expression de la seule sociologue qui se préoccupe un peu d’art, Nathalie Heinich), comme une sorte de divine apostasie. Oui, comme si la FIAC avait perdu la foi en la parole du saint prophète Duchamp et en sa religion du néant transcendantable et titrisable en bourse. Continuer de lire À LA FIAC , ÇA MUE, ÇA MUE ! Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

LES TASSES TOILETTES PUBLIQUES – AFFAIRES PRIVÉES / Un beau livre de Marc Martin (FR)

Le 4 novembre 2019, aux éditions AGUA, sortie du livre iconoclaste de Marc Martin : Les tasses, toilettes publiques – affaires privées. L’ouvrage explore sans réserve la question de l’altérité dans la ville, induite par les différentes facettes de l’évolution du mobilier urbain. Cette approche ouvre des perspectives inattendues : l’épanouissement identitaire en résonnance avec l’émancipation collective. Continuer de lire LES TASSES TOILETTES PUBLIQUES – AFFAIRES PRIVÉES / Un beau livre de Marc Martin (FR)

LA GAZETTE DE NICOLE N° 20 EST EN LIGNE… …. contre la crétinisation mortifère de l’art !

L’hystérisation de la forme couvre la vacuité du fond : c’est bien connu …( voir les tulipes de Koons) On commence à aborder ce phénomène ravageur d’art en termes de préservation de l’environnement et de la biodiversité…Tant mieux !… Continuer de lire LA GAZETTE DE NICOLE N° 20 EST EN LIGNE… …. contre la crétinisation mortifère de l’art !

Marcos Carrasquer, le flamboyant narratif, est à Perpignan / Centre d’Art Contemporain à cent mètres du centre du monde (FR)

C’est à Perpignan, « à cent mètres du centre du monde », ce lieu d’exposition prestigieux , très prospectif et à dimension vraiment européenne, car non-aligné avec la pensée artistique franco-française , qu’a lieu cette exposition de la flamboyante figuration ultra- narrative de Marcos Carrasquer. Continuer de lire Marcos Carrasquer, le flamboyant narratif, est à Perpignan / Centre d’Art Contemporain à cent mètres du centre du monde (FR)