Mail-artistes de tous pays, tous à vos enveloppes ou cartes décorées, pour la sauvegarde de la Forêt du Morvan et de ses chemins ruraux !

L’Association « Patrimoine du Pays de Glux-en-Glenne » propose en complément de l’importante exposition intitulée « La forêt est silence, respirez ! », organisée par Françoise Souchaud et présentant les œuvres de 10 artistes contemporains , dans les locaux du Centre Archéologique Européen tout proche du Musée de Bibracte, une « opération » mail-art sur le thème de la forêt, de sa faune et sa flore, de ses légendes..

L’Estampille/L’Objet d’art No 510 – mars 2015 – Bonnard à Orsay, Jeanne Lanvin à Gallièra…

Pierre Bonnard, une autre modernité Nabi de la première heure, Pierre Bonnard (1867-1947) s’écarte de l’avant-garde au ­tournant du XXe siècle pour suivre une voie éminemment personnelle. Dans le cadre d’une vaste rétrospective, le musée d’Orsay met au jour la singulière modernité de ce merveilleux coloriste qui ne fut pas seulement le « peintre du bonheur ».

Espaces contemporains N° 06/14 – Décembre 2014 / Janvier 2015

Le magazine s'engage pour la promotion du design et de la culture contemporaine à travers les sujets traités au fil de ses pages et par l'organisation d'événements liés à ces domaines. Véritable trait d'union entre le grand public et les professionnels, Espaces contemporains dynamise le milieu du design en Suisse romande en le faisant connaître et apprécier à un public toujours plus vaste.

L’Estampille/L’Objet d’Art – Hors-Série Exposition N° 82 – BACCARAT, LA LÉGENDE DU CRISTAL

Tout a commencé dans un petit village de Lorraine, en 1764. Baccarat n’abritait alors qu’une simple verrerie. Mais le destin de la manufacture a basculé grâce au talent de ses artisans , à l’imagination folle de ses créateurs , à l’ audace de ses ingénieurs .

L’Estampille/L’Objet d’Art HS n°80 – MARCEL DUCHAMP. LA PEINTURE, MÊME

On connaît surtout Duchamp comme l’inventeur des readymades et le fossoyeur de la peinture. L’exposition présentée au Centre Pompidou propose une vision plus complexe de l’artiste, de ses débuts de peintre fauve puis cubiste aux readymades qui osèrent désacraliser jusqu'à la Joconde, révélant une démarche qui, parfois poétique et désincarnée, parfois crue et brutale, est, avant tout, libre.

Dossier de l’art No 219 – juin – Le XVIIIe Siècle au Louvre

C’est un chantier de dix ans, inscrit dans le prolongement des travaux du Grand Louvre, qui s’achève aujourd’hui avec la réouverture des salles dévolues aux objets d’art du XVIIIe siècle. Dix ans au cours desquels le parcours muséographique a été entièrement repensé, pour se déployer aujourd’hui sur pas moins de 35 salles.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :