ELLE VEUT QUE SA GALERIE « S’INTÈGRE À UN TISSU SOCIAL ET ARTISTIQUE » Par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Ainsi donc, Mme Levy est courageuse, elle « ne baisse pas les bras », non, « il faut continuer » dit-elle ... parce qu’elle aime Paris avec ses fondations Pinault et Arnaud, avec son Palais de Tokyo, qui sont autant de signes de « renouveau »... et puis parce qu’on peut y discuter « jusqu’à deux heures du matin, de philosophie, d’art ou de politique »

Nouvelle géopolitique de l’art contemporain – Aude de Kerros / Editions Eyrolles (Livre)

Le Louvre à Abu Dhabi, Art Basel à Miami, les tulipes de Jeff Koons à Paris sont autant de manifestations de l'art contemporain comme outil d'influence. Marqueur de puissance, l'art mesure le degré d'émancipation d'un pays, son pouvoir d'attraction et sa place dans le monde...

VOUS AIMEZ LES BÊTES… nicolemuseum.fr

VOUS AIMEZ LES BÊTES... Alors découvrez l'art animalier contemporain ( et l’animal qu’il y a en vous) avec le nicolemuseum.fr Voici une quarantaine d'oeuvres avec animaux, extraites des 300 oeuvres animalières qui figurent parmi les 4700 oeuvres présentées par le nicolemuseum. Je peux vous envoyer gratos par wetransfer ces 300 oeuvres avec animaux si vous me le demandez simplement en m'indiquant votre mail...

Hétérotopies – Des avant-gardes dans l’art contemporain / Musée Tomi Ungerer (FR)

En écho aux décors de l’Aubette réalisés en 1928 par Theo Van Doesburg, Jean Arp et Sophie Taeuber-Arp, l’exposition « Hétérotopies. Des avant-gardes dans l’art contemporain » présentée du 10 décembre 2016 au 30 avril 2017 au Musée d’Art moderne et contemporain et à l’Aubette 1928 propose de mettre en parallèle les concepts fondateurs des avant-gardes artistiques et architecturales des années vingt et des œuvres de dix artistes contemporains réalisées en écho à cette période.

L’Objet d’art No 519 – 01/2016 – L’ART SEPIK AU QUAI BRANLY, Kieffer au Centre G.Pompidou…

Au sommaire du premier numéro de l'année 2016, deux événements attendus à Londres et à Colmar : l'ouverture des salles d 'art européen des XVIIe et XVIIIe siècles au Victoria & Albert Museum, et la réouverture du musée Unterlinden, qui abrite le célèbre Retable d'Issenheim.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :