Théorie de la beauté Par Patrick Burandelo (billet d’humeur)

Il y aurait dans le premier cas autant de beautés que d’individus ou de groupes d’individus semblables. Quant à la société immanquablement elle instrumentalise la beauté formelle pour habiller de séduction l’exercice du pouvoir qui est rarement beau par lui-même. Continuer de lire Théorie de la beauté Par Patrick Burandelo (billet d’humeur)

À PROPOS DES RÉACTIONNAIRES ANTI-ART « CONTEMPORAIN »…Texte Jean-Philippe Domecq (FR)

Bref, on atteint de moins en moins souvent le point Godwin dans les discussions entre pro et anti art « contemporain » , le changement de paradigme n’est pas loin, et le texte de Jean-Philippe Domecq était annonciateur. Continuer de lire À PROPOS DES RÉACTIONNAIRES ANTI-ART « CONTEMPORAIN »…Texte Jean-Philippe Domecq (FR)

En France les débats sur l’art ont lieu au tribunal. L’affaire Druet-Cattelan

Nul n’est propriétaire d’une idée ! C’est la forme accomplie dans l’œuvre qui donne à l’idée souffle et vie. Seule l’œuvre réalisée engendre un droit à la fois moral de paternité et patrimonial, imprescriptible et inaliénable. Continuer de lire En France les débats sur l’art ont lieu au tribunal. L’affaire Druet-Cattelan

Le harcèlement une pratique répandue chez les gens conformistes (CA)

L’harceleur a une pathologie et une estime de soi fragile et narcissique. Il est peu ouvert et enclin à mettre en place une structure saine et valorisante. Pour maintenir son estime de soi, il éloignera toute personne qualifiée et compétente Continuer de lire Le harcèlement une pratique répandue chez les gens conformistes (CA)

Buren enfin académicien ! Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Pour l’heure, il s’agit de placer les collectionnés de François Pinault et les pupilles de l’Etat dans le « show case » que représente l’Académie. On appelle cela le « cross marketing ». Bustamante et Hyber, section peinture, verront  rejaillir  sur eux,  grands conceptuels-déconstructeurs, l’aura du Grand’ art. Continuer de lire Buren enfin académicien ! Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Le doc Stupéfiant – Rimbaud, jeune et maudit / TV5

Arthur Rimbaud conteste tout : l’autorité, la bourgeoisie, l’hétérosexualité… Son génie artistique, ses amours avec Verlaine et son renoncement à toute vie littéraire ont forgé sa légende. Léa Salamé va à la rencontre de rimbaldiens illustres.
Continuer de lire Le doc Stupéfiant – Rimbaud, jeune et maudit / TV5

LA JOCONDE DE L’ART«CONTEMPORAIN »… Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Mais quand on analysera les mécanismes de tous ordres, qui ont conduit à ce carnage de l’art et à la destruction systématique des systèmes habituels de légitimation, on y verra, en position centrale… Continuer de lire LA JOCONDE DE L’ART«CONTEMPORAIN »… Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

ÉTHIQUE, CULTURE ET RENTABILITÉ FINANCIÈRE Par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

J’avais bien compris que l’association friches-steetart, permettait d’offrir une alternative plus sociale et moins élitaire , à l’arrogant art conceptualo-biduliare des FRAC et Musées. Continuer de lire ÉTHIQUE, CULTURE ET RENTABILITÉ FINANCIÈRE Par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

06-Le nounours vicieux de Lavier

L’ART « CONTEMPORAIN » : UNE COURSE EFFARANTE À L’INANITÉ Par Jean-Pierre Cramoisan (Billet d’humeur)

Que dire donc des gravats, des monceaux d’objets ripolinés qui emplissent les Fracs, les fondations, métastasent les biennales, et qui parfois même font leur entrée dans les musées pour s’adresser à nos yeux éberlués. Doit-on se dire, à juste titre : « Tiens, les éboueurs ne sont pas passés ! »… Continuer de lire L’ART « CONTEMPORAIN » : UNE COURSE EFFARANTE À L’INANITÉ Par Jean-Pierre Cramoisan (Billet d’humeur)

Benjamin Olivennes, L’autre art contemporain / Livre et entretient (FR)

Le livre de Benjamin Olivennes plaira aux peintres avérés, qui, pour la majorité d’entre eux, vivent dans l’ombre du label contemporain.
Ce n’est pas une sinécure pour ces derniers, d’autant que la peinture est ramenée à un art dépassé, un art de patronage, par les instances culturelles françaises. Continuer de lire Benjamin Olivennes, L’autre art contemporain / Livre et entretient (FR)

Louis-Ferdinand Céline et le « blabla » idéologique de notre temps par Frédéric Andreu-Véricel (Billet d’humeur)

L’auteur du Voyage a mis en lumière, comme Rabelais en son temps, les «sentiments innommables». Il en ressort un sentiment de provocation, parfois de malaise, mais à rebours de la provocation programmée de l’AC car Céline ne fait pas table rase du passé…
Continuer de lire Louis-Ferdinand Céline et le « blabla » idéologique de notre temps par Frédéric Andreu-Véricel (Billet d’humeur)

Le Nounours géant de Marseille

Le Nounours géant de Marseille, œuvre d’art ou « logo » idéologique ? par Frédéric Andreu-Véricel (Billet d’humeur)

Un ourson géant pour rassurer les gens en cette période incertaine, voici le motif officielle d’une œuvre exposée depuis quelques jours en plein milieu de l’esplanade piétonne de Marseille. Continuer de lire Le Nounours géant de Marseille, œuvre d’art ou « logo » idéologique ? par Frédéric Andreu-Véricel (Billet d’humeur)

VOUS SOUVENEZ-VOUS DE L’EFFROYABLE AFFAIRE BUREN-MOSSET-TEMPLON EN 1974 ? Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

La première exposition s’ouvre dans une atmosphère tendue : un faux carton d’invitation circule désignant l’exposition comme un « hommage à Daniel Buren ». Puis la veille du vernissage, c’est une fausse lettre ouverte de Daniel Buren qui est envoyée à différentes personnalités du milieu de l’art. Continuer de lire VOUS SOUVENEZ-VOUS DE L’EFFROYABLE AFFAIRE BUREN-MOSSET-TEMPLON EN 1974 ? Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

OSONS LE BLASPHÈME ! Par Nicole Esterolle

Marcel Duchamp, né à Blainville-Crevon (France), le 28 juillet 1887, et mort à Neuilly-sur-Seine (France), le 2 octobre 1968, est un peintre, plasticien, homme de lettres français, naturalisé américain en 1955. Continuer de lire OSONS LE BLASPHÈME ! Par Nicole Esterolle

« MON FILS PRÉFÈRE ENKI BILAL À KADER ATTIA » Par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Mais qu’à cela ne tienne, ce qui nous laisse surtout pantois, rêveur, abasourdis, muets, désarmés, décontenancés, hébétés, bouche bée, les épaules avachies , les bras ballants, la langue pendante et le strabisme convergent, c’est la candeur, la naïveté , voir l’ébouriffante niaiserie d’un tel aveu (1) …(et ce n’est pas, bien sûr, que le fils Fuchs, à 45 ans, ne soit pas encore bien fini…). Continuer de lire « MON FILS PRÉFÈRE ENKI BILAL À KADER ATTIA » Par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

LES ARTISTES DE HEY! HALLE SAINT PIERRE – GALERIE EXPOSITION-VENTE / HALLE SAINT PIERRE (FR)

La mouvance artistique présentée par HEY! se définit par son caractère narratif souvent surréaliste, son goût pour une production libre, le rejet du formatage et une habileté à créer de nouveaux réseaux. Les beaux-arts, sans être reniés, y sont cités, parfois revendiqués ; les arts folk, pop et de rue y sont valorisés ; les arts singuliers et outsiders – « œuvres instinctives, dans tous les cas déconditionnées de la chose apprise » comme les évoquait Alain Bourbonnais à Jean Dubuffet – s’y voient associés. Continuer de lire LES ARTISTES DE HEY! HALLE SAINT PIERRE – GALERIE EXPOSITION-VENTE / HALLE SAINT PIERRE (FR)

Marc Fumaroli incarnait l’insoumission à l’utopie culturelle héritée de mai 1968 par Aude De Kerros

Marc Fumaroli s’est fait connaître grâce à ce livre, par un public bien au-delà du monde de l’histoire de l’art et la littérature. Il est devenu un personnage familier pour les Français: celui qui refuse clairement et de façon argumentée les conventions. Son succès inattendu ne lui a pas ôté le courage de ses opinions malgré la menace d’ostracisme. Continuer de lire Marc Fumaroli incarnait l’insoumission à l’utopie culturelle héritée de mai 1968 par Aude De Kerros

DU GRAND TRAC DES CAC, DES MAC, DES FRAC, ETC par Nicole esterolle (Billet d’humeur)

« Effervescent, audacieux, défricheur et pionnier… Friche rebelle aux allures de Palais, anti-musée en métamorphose permanente, le Palais de Tokyo tient Paris en éveil depuis 2002. À la fois accessible et exigeant, généreux et pointu, chaleureux et radical, poétique et transgressif, il est un territoire d’apprentissage, d’expériences, d’émotions et de vie ; un territoire d’où jaillit l’inattendu., etc »…Un vrai conte de fée ! Continuer de lire DU GRAND TRAC DES CAC, DES MAC, DES FRAC, ETC par Nicole esterolle (Billet d’humeur)