LES FRAC BIENTÔT UTILISÉS COMME MOSQUÉES ? Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Voici une proposition de Tarik Ramadan faite à Roselyne Bachelot, laquelle est donc , en concertation avec Jack Lang, Kader Attia et Claude Mollard, entrain d’en caresser mollement le principe et la faisabilité… Continuer de lire LES FRAC BIENTÔT UTILISÉS COMME MOSQUÉES ? Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

VOUS SOUVENEZ-VOUS DE L’EFFROYABLE AFFAIRE BUREN-MOSSET-TEMPLON EN 1974 ? Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

La première exposition s’ouvre dans une atmosphère tendue : un faux carton d’invitation circule désignant l’exposition comme un « hommage à Daniel Buren ». Puis la veille du vernissage, c’est une fausse lettre ouverte de Daniel Buren qui est envoyée à différentes personnalités du milieu de l’art. Continuer de lire VOUS SOUVENEZ-VOUS DE L’EFFROYABLE AFFAIRE BUREN-MOSSET-TEMPLON EN 1974 ? Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

LE FIAA AU MANS : UN LIEU D’ART PIONNIER POUR LA RECONSTRUCTION DU SENS EN ART PAR NICOLE ESTEROLLE (Critique)

Au Mans, capitale de la Sarthe, à 200 km de Paris, vient d’apparaître le FIAA, Fonds international d’Art Actuel, dispositif idéal, exemplaire et précurseur de centaines de lieux du même type qui pourront bientôt apparaître dans toutes les grandes et moyennes villes de France, pour constituer un salutaire alternative à quarante ans d’un dirigisme ministériel… Continuer de lire LE FIAA AU MANS : UN LIEU D’ART PIONNIER POUR LA RECONSTRUCTION DU SENS EN ART PAR NICOLE ESTEROLLE (Critique)

Bidulaire et sanitaire par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

L’exposition Anticorps, conçue par l’équipe curatoriale du Palais de Tokyo, propose de donner la parole à la scène artistique française et internationale autour de 20 artistes qui, avec des oeuvres récentes et nouvelles, prennent le pouls de notre capacité à faire corps ensemble et à repenser notre façon d’habiter le monde »….Ben voyons Ginette ! Continuer de lire Bidulaire et sanitaire par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

« MON FILS PRÉFÈRE ENKI BILAL À KADER ATTIA » Par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Mais qu’à cela ne tienne, ce qui nous laisse surtout pantois, rêveur, abasourdis, muets, désarmés, décontenancés, hébétés, bouche bée, les épaules avachies , les bras ballants, la langue pendante et le strabisme convergent, c’est la candeur, la naïveté , voir l’ébouriffante niaiserie d’un tel aveu (1) …(et ce n’est pas, bien sûr, que le fils Fuchs, à 45 ans, ne soit pas encore bien fini…). Continuer de lire « MON FILS PRÉFÈRE ENKI BILAL À KADER ATTIA » Par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

FLORAL ET ÉTHIQUE EN DIABLE : LE PRIX ADIAF MARCEL DUCHAMP 2020 ! Par Nicole Esterolle

… mais attention : c’est de la fleur « éthique », naturelle, sans engrais, ni subvention européenne, ni pesticide, cueillie avec soin dans la campagne française par la SARL « Fleurs d’ici » qui a donc aménagé au Centre Pompidou, l’expo qui suit l’attribution du prix. Continuer de lire FLORAL ET ÉTHIQUE EN DIABLE : LE PRIX ADIAF MARCEL DUCHAMP 2020 ! Par Nicole Esterolle

ELLE VEUT QUE SA GALERIE « S’INTÈGRE À UN TISSU SOCIAL ET ARTISTIQUE » Par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Ainsi donc, Mme Levy est courageuse, elle « ne baisse pas les bras », non, « il faut continuer » dit-elle … parce qu’elle aime Paris avec ses fondations Pinault et Arnaud, avec son Palais de Tokyo, qui sont autant de signes de « renouveau »… et puis parce qu’on peut y discuter « jusqu’à deux heures du matin, de philosophie, d’art ou de politique » Continuer de lire ELLE VEUT QUE SA GALERIE « S’INTÈGRE À UN TISSU SOCIAL ET ARTISTIQUE » Par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

UN « OUTIL DE RÉSILIENCE » VU À L’EXPO GLOBAL (E ) RESISTANCE AU CENTRE POMPIDOU par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

On trouve dans cette giga-expo la quintessence des artistes « rebelles » internationaux….Tous artivistes, actionnistes, révolutionnaristes , questionneurs, casseurs de codes, insoumis, résistants, décoloniaux (du genre Kader Attia) , indigénistes, subversifs, héroïques combattants de l’oppression et des inégalités sociales, ect… Continuer de lire UN « OUTIL DE RÉSILIENCE » VU À L’EXPO GLOBAL (E ) RESISTANCE AU CENTRE POMPIDOU par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

« LES TASSES » Prix Sade 2020 du livre d’art !

Dans le placard de la belle Histoire, les tasses font tache. La tasse, dans l’argot du siècle dernier, c’était la vespasienne. Érigées dans l’espace public à l’heure de l’hygiénisme, les vespasiennes devaient répondre aux besoins naturels de la population masculine. Continuer de lire « LES TASSES » Prix Sade 2020 du livre d’art !

Gazette de Nicole numéro 32 /IL FAUT REDONNER SA DIGNITÉ À LA BANANE !

Scotchée au mur par le tristement rigolo Cattelan et son non moins sinistre Perrotin de galeriste, moquée, humiliée, prostituée, financiarisée, la banane, ce noble fruit, mérite notre respect et sa réhabilitation après l’injure grossière qui lui a été faite. Continuer de lire Gazette de Nicole numéro 32 /IL FAUT REDONNER SA DIGNITÉ À LA BANANE !

LES VERTS ET L’ART DIT CONTEMPORAIN : QUE VONT-ILS FAIRE DE CETTE PATATE CHAUDE ? Par Nicole esterolle (Billet d’humeur)

Compte tenu du fait avéré et reconnu par tous les gens « normaux », que l’art dit « contemporain » est une injure à la nature des choses vivantes… une transgression systématique des lois éthiques autant qu’esthétiques… une nuisance à la biodiversité de l’art et à son écosystème… Continuer de lire LES VERTS ET L’ART DIT CONTEMPORAIN : QUE VONT-ILS FAIRE DE CETTE PATATE CHAUDE ? Par Nicole esterolle (Billet d’humeur)

Marc Fumaroli incarnait l’insoumission à l’utopie culturelle héritée de mai 1968 par Aude De Kerros

Marc Fumaroli s’est fait connaître grâce à ce livre, par un public bien au-delà du monde de l’histoire de l’art et la littérature. Il est devenu un personnage familier pour les Français: celui qui refuse clairement et de façon argumentée les conventions. Son succès inattendu ne lui a pas ôté le courage de ses opinions malgré la menace d’ostracisme. Continuer de lire Marc Fumaroli incarnait l’insoumission à l’utopie culturelle héritée de mai 1968 par Aude De Kerros

DU GRAND TRAC DES CAC, DES MAC, DES FRAC, ETC par Nicole esterolle (Billet d’humeur)

« Effervescent, audacieux, défricheur et pionnier… Friche rebelle aux allures de Palais, anti-musée en métamorphose permanente, le Palais de Tokyo tient Paris en éveil depuis 2002. À la fois accessible et exigeant, généreux et pointu, chaleureux et radical, poétique et transgressif, il est un territoire d’apprentissage, d’expériences, d’émotions et de vie ; un territoire d’où jaillit l’inattendu., etc »…Un vrai conte de fée ! Continuer de lire DU GRAND TRAC DES CAC, DES MAC, DES FRAC, ETC par Nicole esterolle (Billet d’humeur)

Les méthodes du progressisme culturel et social Quand le politiquement correct remplace les camps de rééducation par Jérôme Serri (FR)

Les Fonds Régionaux d’Art Contemporain (FRAC) et le PACS ne présentent aucune similitude à première vue. Mais comme chacun sait, tous ceux qui s’y opposent sont des « réacs », ces affreux marginaux qui n’aiment pas le progrès… Jérôme Serri propose un retour en arrière sur ces fabuleuses avancées des dernières décennies. Continuer de lire Les méthodes du progressisme culturel et social Quand le politiquement correct remplace les camps de rééducation par Jérôme Serri (FR)