ART CONTEMPORAIN ET EMPREINTE CARBONE Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Mais rassurez-vous !  Ce sont les visiteurs qui sont responsables à 99% des émissions CO2 des musées ! Continuer de lire ART CONTEMPORAIN ET EMPREINTE CARBONE Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

À PROPOS DES RÉACTIONNAIRES ANTI-ART « CONTEMPORAIN »…Texte Jean-Philippe Domecq (FR)

Bref, on atteint de moins en moins souvent le point Godwin dans les discussions entre pro et anti art « contemporain » , le changement de paradigme n’est pas loin, et le texte de Jean-Philippe Domecq était annonciateur. Continuer de lire À PROPOS DES RÉACTIONNAIRES ANTI-ART « CONTEMPORAIN »…Texte Jean-Philippe Domecq (FR)

ART – PRESS, LE FOOTBALL ET L’ART « CONTEMPORAIN » Par Nicolle Esterolle (Billet d’humeur)

Art-Press et ses lecteurs voient de l’art partout ( normal , puisqu’ils ne comprennent ni ne voient que dale) : chez les footballeurs, dans les tribulations sexuelles de Catherine Millet (celle-ci a fait fortune avec ça), dans les facéties des supports-surfaciens, qui peignaient au revers des tableaux… Continuer de lire ART – PRESS, LE FOOTBALL ET L’ART « CONTEMPORAIN » Par Nicolle Esterolle (Billet d’humeur)

BIENTÔT FINIE LA GRANDE RÉCRÉ DE L’ART DIT CONTEMPORAIN ? Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Mais qu’à cela ne tienne, on commence donc à découvrir chez les experts de haut- niveau, « scientifiques », « chercheurs », historiens et philosophes de l’art, cette réalité pourtant bien connue depuis longtemps par le vulgum pecus non-expert, du caractère crétinement systémique de la trangressivité dans la production artistique institutionnelle… Continuer de lire BIENTÔT FINIE LA GRANDE RÉCRÉ DE L’ART DIT CONTEMPORAIN ? Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

En France les débats sur l’art ont lieu au tribunal. L’affaire Druet-Cattelan

Nul n’est propriétaire d’une idée ! C’est la forme accomplie dans l’œuvre qui donne à l’idée souffle et vie. Seule l’œuvre réalisée engendre un droit à la fois moral de paternité et patrimonial, imprescriptible et inaliénable. Continuer de lire En France les débats sur l’art ont lieu au tribunal. L’affaire Druet-Cattelan

Le harcèlement une pratique répandue chez les gens conformistes (CA)

L’harceleur a une pathologie et une estime de soi fragile et narcissique. Il est peu ouvert et enclin à mettre en place une structure saine et valorisante. Pour maintenir son estime de soi, il éloignera toute personne qualifiée et compétente Continuer de lire Le harcèlement une pratique répandue chez les gens conformistes (CA)

LE PROFESSEUR ONFRAY A ENCORE QUELQUE CHOSE À NOUS DIRE… Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Souvenons-nous de cette déclaration de Michel Onfray :“l’art contemporain c’est comme le chinois…C’est un langage…et ce n’est pas parce vous n’y comprenez rien que vous avez le droit d’affirmer , comme on l’entend trop souvent, que ça ne veut rien dire, que ce n’est pas de l’art, que c’est nul, inepte ou du « grand n’importe quoi… Continuer de lire LE PROFESSEUR ONFRAY A ENCORE QUELQUE CHOSE À NOUS DIRE… Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

LE PINCE-FESSES CULTUREL LE PLUS PATRIOTE DE L’ANNÉE Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Ce service public (payé par le contribuable)  est, depuis 12 ans à la pointe de l’endoctrinement  gaucho-contemporainisme le plus forcené et, aujourd’hui, devenu la Mecque du wokisme minoritariste LGBTQ le plus radicalisé. Continuer de lire LE PINCE-FESSES CULTUREL LE PLUS PATRIOTE DE L’ANNÉE Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

UN PRIX MARCEL DUCHAMP DE PLUS EN PLUS GROTESQUE par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

C’est la quadragénaire plasticienne Lili Reynaud Dewar de l’écurie Kamel Mennour,( voir image jointe)  qui a obtenu le prix Marcel Duchamp cette année. Continuer de lire UN PRIX MARCEL DUCHAMP DE PLUS EN PLUS GROTESQUE par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Buren enfin académicien ! Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Pour l’heure, il s’agit de placer les collectionnés de François Pinault et les pupilles de l’Etat dans le « show case » que représente l’Académie. On appelle cela le « cross marketing ». Bustamante et Hyber, section peinture, verront  rejaillir  sur eux,  grands conceptuels-déconstructeurs, l’aura du Grand’ art. Continuer de lire Buren enfin académicien ! Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

L’ART, C’EST FOUTU ! Critique du dernier essai «L’art, c’est bien fini» de Yves Michaud par Nicole Esterolle

« L’art, c’est bien fini ! » : tel est le titre du nouvel essai d’Yves Michaud… Fichtre ! il n’y va pas avec le dos de la petite cuillère de bonne famille notre guilleret philosophe – sociologue ( un rien polémiste) de la vie moderne sous tous ses aspects les plus croquignoles.
Continuer de lire L’ART, C’EST FOUTU ! Critique du dernier essai «L’art, c’est bien fini» de Yves Michaud par Nicole Esterolle

Marcel Dzama Unveils a New Mosaic in NYC

MTA Arts & Design has just announced new mosaic artwork at stations on the L train (Canarsie Line), including No Less Than Everything Comes Together by Marcel Dzama at the Bedford Avenue Station. These installations culminate the upgrades and improvements at both stations as part of the L Train Project at one of the busiest stations in Brooklyn. Continuer de lire Marcel Dzama Unveils a New Mosaic in NYC

L’Arc de Triomphe est en pyjama. Les Français n’ont plus qu’à se coucher! Par Jérôme Serri

Pour l’année du bicentenaire de la mort de Napoléon, cet Arc de Triomphe en pyjama propose très clairement aux Français de rejoindre leurs élus couchés depuis plus quarante ans devant la débilité de l’art contemporain et de s’enfoncer avec eux dans la nuit sans étoiles d’une nation sans repères… Continuer de lire L’Arc de Triomphe est en pyjama. Les Français n’ont plus qu’à se coucher! Par Jérôme Serri

PETIT FLORILÈGE DE LA GLOSSOLALIE ARTCONTEMPORAINE Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Ce genre de texte émis par l’orifice buccal du locuteur, est à prendre comme « parole révélée » . Il est comparable à cette langue inintelligible, à cette « glossolalie » que parlent les mystiques en début d’extase. Continuer de lire PETIT FLORILÈGE DE LA GLOSSOLALIE ARTCONTEMPORAINE Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

06-Le nounours vicieux de Lavier

L’ART « CONTEMPORAIN » : UNE COURSE EFFARANTE À L’INANITÉ Par Jean-Pierre Cramoisan (Billet d’humeur)

Que dire donc des gravats, des monceaux d’objets ripolinés qui emplissent les Fracs, les fondations, métastasent les biennales, et qui parfois même font leur entrée dans les musées pour s’adresser à nos yeux éberlués. Doit-on se dire, à juste titre : « Tiens, les éboueurs ne sont pas passés ! »… Continuer de lire L’ART « CONTEMPORAIN » : UNE COURSE EFFARANTE À L’INANITÉ Par Jean-Pierre Cramoisan (Billet d’humeur)

Louis-Ferdinand Céline et le « blabla » idéologique de notre temps par Frédéric Andreu-Véricel (Billet d’humeur)

L’auteur du Voyage a mis en lumière, comme Rabelais en son temps, les «sentiments innommables». Il en ressort un sentiment de provocation, parfois de malaise, mais à rebours de la provocation programmée de l’AC car Céline ne fait pas table rase du passé…
Continuer de lire Louis-Ferdinand Céline et le « blabla » idéologique de notre temps par Frédéric Andreu-Véricel (Billet d’humeur)

De quoi l’art contemporain est-il le nom? – Le « big reset » a déjà eu lieu en 1917! Par Frédéric Andreu-Véricel (Billet d’humeur)

Lorsque nous employons le mot « miel », nous n’employons pas le mot « sucre ». À moins de considérer que le miel sécrété par les abeilles soit la même chose qu’un carré de sucre de l’industrie sucrière, on ne peut pas dire qu’un de ces « artefacts » soit de l’art. Continuer de lire De quoi l’art contemporain est-il le nom? – Le « big reset » a déjà eu lieu en 1917! Par Frédéric Andreu-Véricel (Billet d’humeur)

DE LA DÉCRÉPITUDE DE L’ART D’ÉTAT EN FRANCE par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Alors, on est pour le moins circonspect quand on le voit aujourd’hui entrer en bouffée délirante, contre le financial-artist Koons , dans cette émission “passage des arts” où la douce Claire Chazal a dù le calmer. Continuer de lire DE LA DÉCRÉPITUDE DE L’ART D’ÉTAT EN FRANCE par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)