OLAFUR ELIASSON , L’ÉCOLO-FINANCIAL-ARTIST EST À LA TATE par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Ce fameux écolo-financial artist international expose à nouveau à la Tate Gallery, haut- lieu de l’art financier et de retrouvailes entre tous les art – spéculateurs du monde (où l’on voit aussi s’autocongatuler la valetaille culturo-institutionnelle française.) Sur le parvis de la Tate sont exhibés encore une fois ses gros glaçons amenés de la banquise à grand frais d’empreinte carbone, et qu’il avait aussi exposés à Paris (voir article du Monde joint). Continuer de lire OLAFUR ELIASSON , L’ÉCOLO-FINANCIAL-ARTIST EST À LA TATE par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Musée des Abattoirs de Toulouse historiquement incorrect Par Los Olvidados – La Dépêche du Midi (billet d’humeur)

Alors que le Musée des Abattoirs de Toulouse ne désemplit pas pour l’exposition « Picasso et l’exil », les familles des principaux artistes espagnols ayant vécu et réalisé leurs œuvres à Toulouse affichent leur mécontentement pour cette expositions qui les a volontairement oublié. L’artiste peintre et sculpteur Michel Batlle, fils d’exilé en est scandalisé. Continuer de lire Musée des Abattoirs de Toulouse historiquement incorrect Par Los Olvidados – La Dépêche du Midi (billet d’humeur)

Le Ministère de la Culture – un bilan / Marc VERAT (Billet d’humeur)

Depuis sa création en 1959 avec un ministre doté alors de réels pouvoirs cette institution, mis à part quelques actions peu contestables, comme la sauvegarde du patrimoine, aura surtout bénéficié aux fonctionnaires et sans doute aussi à quelques rares connaissances artistiques. A l’heure de la troisième génération rien n’a changé et les frais de fonctionnement sont toujours là. Continuer de lire Le Ministère de la Culture – un bilan / Marc VERAT (Billet d’humeur)

Un échange entre les artistes Andoche Praudel, Antoine Leperlier et Florent Le Men…. Échange historique, que vous ne trouverez pas dans les revues « spécialisées » Par Nicole Esterolle

Mais, tout de suite après, un bonhomme vert tient toute une page. Je me souviens alors à la fois de la publicité d’un organisme de crédit et d’avoir vu la version en bronze des céramiques de Fontana, bronzes réalisés après sa mort, bien sûr. L’idée du magazine est de montrer que, pour ce qui est de l’art contemporain, la céramique n’est pas en reste… que l’on peut adorer Jeff Koons, Murakami et… Fabrice Hybert ! Ayant vu les réalisations de ce dernier dans les ateliers de la Manufacture de Sèvres, je ne peux croire qu’aucun mot de ces articles puisse faire avancer le débat Continuer de lire Un échange entre les artistes Andoche Praudel, Antoine Leperlier et Florent Le Men…. Échange historique, que vous ne trouverez pas dans les revues « spécialisées » Par Nicole Esterolle

L’ art post-contemporain sera beaucoup moins contemporain qu’aujourd’hui par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Pensez-vous vraiment, comme le disent les suppôts du système, que ce sont ces artistes vivants, libres, inventifs, joyeux, généreux, d’une fabuleuse diversité, tels que j’en montre une toute petite partie dans nicolemuseum.fr? Continuer de lire L’ art post-contemporain sera beaucoup moins contemporain qu’aujourd’hui par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Incendie de Notre-Dame de Paris : le bois porte l’âme d’une cathédrale par Par Christine Sourgins (billet d’humeur)

Une cathédrale est une société de pierres polies, ajustées les unes aux autres, triomphant de la pesanteur grâce aux clés de voûte : des voûtes coulées en béton détruiraient cette leçon grandiose sur le « vivre ensemble ». À l’intérieur, s’élancent des fûts de pierre qui s’épanouissent en chapiteaux, souvent floraux, prolongés de nervures. Continuer de lire Incendie de Notre-Dame de Paris : le bois porte l’âme d’une cathédrale par Par Christine Sourgins (billet d’humeur)

Les 16 numéros parus de la Gazette de Nicole / nicolemuseum.fr

Présentant environ 200 étonnants artistes de tous pays, aventuriers de la création plastique, extraits des 5000 tout aussi étonnants, qui figurent dans le nicolemuseum.fr et qui constituent la « face cachée » de la création d’aujourd’hui…occultée par la monstrueuse enflure de l’art dit « contemporain »… Continuer de lire Les 16 numéros parus de la Gazette de Nicole / nicolemuseum.fr

Art dit Contemporain et Patrimoine : de l’antagonisme à la symbiose par Nicole esterolle (Billet d’humeur)

Cette œuvre manifestement non-durable et à l’obsolescence programmée à court terme, puisqu’on savait bien qu’elle ne pouvait résister très longtemps aux intempéries (même en bois de châtaigner moins putrescible dit-on) , ne peut bien sûr avoir valeur patrimoniale., malgré son prix de 120 000 euros. Continuer de lire Art dit Contemporain et Patrimoine : de l’antagonisme à la symbiose par Nicole esterolle (Billet d’humeur)

NOTRE DAME RECONSTRUITE  » PLUS BELLE  » EN  » SHOW CASE  » DE L’ART OFFICIEL CONTEMPORAIN par Patrick Burandelo (Billet d’humeur)

Ce qu’on reproche le plus à un art officiel au fond c’est de nous formater, c’est cela qui le caractérise en dernière analyse. C’est tellement vexant que le reproche est quasi inconscient. De fait il se donne tellement de mal qu’il finit par y parvenir à l’usure. A cet égard une conversation réelle et archétypale en même temps, à propos du monochrome bleu de Klein, est rapportée en partie ci-dessous : « Tu trouves que c’est de l’art , pour moi non » Continuer de lire NOTRE DAME RECONSTRUITE  » PLUS BELLE  » EN  » SHOW CASE  » DE L’ART OFFICIEL CONTEMPORAIN par Patrick Burandelo (Billet d’humeur)

Un lapin crétin de Koons à 91 millions de dollars Par Nicolle Esterolle (billet d’humeur)

Ça fait jaser le bon peuple. Gros émoi chez les prolétaires de tous pays, unis ou pas, gilets jaunes ou pas, insoumis ou pas, etc… Mais où va t’on ? Que va devenir la planète ? Pas étonnant que le nombre des espèces d’oiseaux diminuent ! L’espèce humaine va-t-elle disparaître ?…Mais bon, l’émotion va passer. Ce n’est qu’un gros buzz journaleux de plus, à la démesure du prix de l’œuvre ainsi justifié. Continuer de lire Un lapin crétin de Koons à 91 millions de dollars Par Nicolle Esterolle (billet d’humeur)

Entre-soi, endogamie, consanguinité… Nicole Esterolle sera-t-elle l’objet d’un procès en diffamation de la part du FRAC-Normandie ? (billet d’humeur)

Nicole Esterolle sera-t-elle l’objet d’un procès en diffamation de la part du FRAC-Normandie pour avoir employé ces mots au sujet du fonctionnement mental de ce dernier? Continuer de lire Entre-soi, endogamie, consanguinité… Nicole Esterolle sera-t-elle l’objet d’un procès en diffamation de la part du FRAC-Normandie ? (billet d’humeur)

Doigts d’honneur : grossiers personnages et art contemporain, même combat ! Jérôme Serri (Billet d’humeur)

Le doigt d’honneur qui, à l’heure du “vivre-ensemble” proclamé, se répand dans l’espace public et l’agora médiatico-politique, fait écho à celui, impudent, qu’adresse régulièrement le courant dominant de l’art contemporain aux institutions culturelles, au public et à notre si précieux patrimoine artistique, argumente le journaliste littéraire et critique d’art Jérôme Serri. Continuer de lire Doigts d’honneur : grossiers personnages et art contemporain, même combat ! Jérôme Serri (Billet d’humeur)

Peut-on vivre sans Notre-Dame de Paris ? Dans la peur de la perdre, nous avons eu peur de nous perdre Par Jérôme Serri (Billet d’humeur)

Nul doute que l’année 2019 restera celle de l’incendie de Notre-Dame de Paris devant lequel le monde a retenu son souffle, craignant jusque tard dans la soirée que les tours, si elles devenaient la proie des flammes, n’entraînassent l’écroulement de l’ensemble de la cathédrale. Nul doute que cette année restera également celle des gilets jaunes auxquels les Français, dans leur grande majorité, apportèrent leur soutien. Elle sera également, hélas ! – mais il est encore temps – celle de l’occasion manquée par ces mêmes gilets jaunes de s’alarmer de voir que notre patrimoine national se trouve, comme eux, victime d’un même abandon. Continuer de lire Peut-on vivre sans Notre-Dame de Paris ? Dans la peur de la perdre, nous avons eu peur de nous perdre Par Jérôme Serri (Billet d’humeur)

BANKSY – Dr Vandale et Mr Art par Hugues Bernard (Livre)

Quelle place existe-t-il pour des vandales devenus stars du marché de l’art ? Banksy, artiste emblématique du mouvement street art, semble bien décidé à détruire tous les repères du monde de l’art. Entre actions coups de poing et délinquance, quel est le véritable visage de cet artiste à l’identité toujours inconnue ? Continuer de lire BANKSY – Dr Vandale et Mr Art par Hugues Bernard (Livre)