DE LA BIEN-PICTURANCE Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

On connaît la bien-pensance et la bien – jactance de rigueur dans les réseaux de la culture de classe bureaucratico-financière, soviéto – capitaliste et germano-pratine, qui s’articule avec le très rebelle et subversif discours du politiquement correct - convergence des luttes, qui ravage les universités américaines et françaises et « cancelle » les profs qui ont émis un mot ou un pet de travers.

BIENTÔT QUARANTE ANS DE FINANCIARO-CONCEPTUALO-BIDULARITÉ D’ÉTAT Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

On ne s’extrait pas comme ça de cette poisse idéologique qui imprègne au plus profond , du municipal au national, tous les rouages de l’appareil administratif de la culture , et ceci en étroite symbiose avec les mécanismes de valorisation financière du grand marché spéculatif…

UN SOUTIEN D’ÉTAT AUX « THÉORICENS DE L’ART » NÉCESSITEUX Par Nicole Esterolle

Le CNAP est un super FRAC national stockant environ 100 000 œuvres, dont 35000 conceptualo-bidulaires de 9000 artistes « contemporains » : ces dernières acquises aléatoirement au gré des rencontres affectueuses et de petits échanges entre amis au sein de la lango-cnapo-fraco-mafio-duchamposphère.

LE DUCHAMPO-FÉMINISME RADICALISÉ FAIT DES RAVAGES AU MAGASIN D’ART CONTEMPORAIN DE GRENOBLE par nicole esterolle (billet d’humeur)

Le Magasin des horizons, sous-titré modestement Centre National d’arts et de cultures -Site Bouchayer-Viallet, est un haut - lieu de la « convergence des luttes » et de l’art, posturo sociétal, permaculturel, décolonial, insoumis, transgenre et intersectionnel.

LE FRAC LE PLUS HALLUCINANT QUI AIT PU EXISTER par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

C’est par un engagement sociétal forcené que le FRAC lorrain a su battre, au début du 21-ème siècle, tous les records de contemporanéité... Symptôme du grand pathos artistique d’une époque.... Depuis, les choses se sont un peu calmées. Les FRACs n’ont plus la turgescence posturo-sociétal qu’ils avaient...Faut-il le déplorer ?

LE FIAA AU MANS : UN LIEU D’ART PIONNIER POUR LA RECONSTRUCTION DU SENS EN ART PAR NICOLE ESTEROLLE (Critique)

Au Mans, capitale de la Sarthe, à 200 km de Paris, vient d’apparaître le FIAA, Fonds international d’Art Actuel, dispositif idéal, exemplaire et précurseur de centaines de lieux du même type qui pourront bientôt apparaître dans toutes les grandes et moyennes villes de France, pour constituer un salutaire alternative à quarante ans d’un dirigisme ministériel...

Bidulaire et sanitaire par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

L’exposition Anticorps, conçue par l’équipe curatoriale du Palais de Tokyo, propose de donner la parole à la scène artistique française et internationale autour de 20 artistes qui, avec des oeuvres récentes et nouvelles, prennent le pouls de notre capacité à faire corps ensemble et à repenser notre façon d’habiter le monde »….Ben voyons Ginette !

splendeur de l’art du verre par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Je pensais que le verre était moins corrompu que la céramique par la « pensée » ministérielle…qu’il partait moins « en eau de boudin », mais non semble-t-il, comme nous le prouvent ces deux pages incongrues. Ainsi, les textes que j’avais récemment écrits sur la céramique peuvent très bien concerner le verre. Voici les liens vers ces deux textes.

LE DIAPORAMA DU NICOLEMUSEUM / 5000 artistes – 7 heures de projection

Ce diaporama du nicolemuseum.fr, c’est comme une plongée dans l’immensité fabuleuse de la création actuelle. Elle nous procure le même vertigineux plaisir que celui éprouvé par l’immersion dans certains fonds marins inexplorés, pour y découvrir toutes sortes d’organismes animaux et végétaux aux formes stupéfiantes , inimaginables, mais bien vivantes et fières de l’être…

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :