Back and forth – Mathieu Bonardet / Les Tanneries, Centre d’art contemporain (FR)

Back and forth… Le titre de l’exposition choisie pour la présentation des oeuvres de Mathieu Bonardet pointe d’emblée ce mouvement de va-et-vient que l’artiste travaille à différentes échelles, à différents rythmes, en recouvrant des supports à la mine de plomb, parfois jusqu’à leur saturation complète. Continuer de lire Back and forth – Mathieu Bonardet / Les Tanneries, Centre d’art contemporain (FR)

Voici de l’art pour les « gilets jaunes » par Nicole Esterolle

Comment ne pas comprendre que, nous, les experts centraux « intelligents et subtils », inféodés à la grande bureaucratie et à la grande spéculation, arrogants et méprisant la périphérie, ringardisant le réel , sommes l’un des facteurs de ce prurit jaunâtre préfigurant le retour de Marine Le Pen ? Continuer de lire Voici de l’art pour les « gilets jaunes » par Nicole Esterolle

Foujita, œuvres d’une vie (1886-1968) / Maison de la culture du Japon à Paris (FR)

« Foujita, œuvres d’une vie (1886-1968) » est une rétrospective du premier artiste japonais de renommée internationale installé à Paris. Elle réunit 37 peintures représentatives de l’évolution de l’artiste, soigneusement choisies parmi les collections de musées japonais et français. Elle retrace l’ensemble de la carrière de Foujita – de son arrivée à Paris en 1913 à sa mort en 1968… Continuer de lire Foujita, œuvres d’une vie (1886-1968) / Maison de la culture du Japon à Paris (FR)

Visibilité des marchés de l’Art : l’alliance Art Price-Artron–Cision par Aude de Kerros (Billet d’humeur)

En ce début de 2019 le marché international de l’art connaît un événement susceptible de modifier en profondeur le système en place. Il s’agit d’une alliance commerciale et stratégique inattendue. Elle a été passée entre trois entreprises fondées sur la création et mise à profit de banques de données. Continuer de lire Visibilité des marchés de l’Art : l’alliance Art Price-Artron–Cision par Aude de Kerros (Billet d’humeur)

Les FRAC à fond la caisse – Les FRAC, ou le royaume de la caisse Par Nicole Esterolle

La caisse est donc envahissante, et on a calculé que , si on place toutes les caisses de FRAC les unes à côté des autres, l’ensemble fera la longueur du périphérique parisien…C’est dire à quel point, en bureaucratie fracosphèrique, on est cerné par les caisses et comment l’enflure du contenant se fait au détriment du contenu ainsi asphyxié… Continuer de lire Les FRAC à fond la caisse – Les FRAC, ou le royaume de la caisse Par Nicole Esterolle

Un cœur simple – proposée par César Brunel et Louis Meyer / Centre Tignous d’art contemporain (FR)

Que ce soit dans les compositions fiévreuses de Pierre Aghaikian ou dans les reconstitutions de saisies policières liées au trafic de stupéfiants produites par Pierre Delmas, nous faisons l’expérience d’une réalité distordue. Ce glissement qui s’apparente à un assoupissement, à une perception trouble, se manifeste dans les peintures de Jean Cador, de César Brunel ainsi que dans les gravures de Skander Mestiri. Continuer de lire Un cœur simple – proposée par César Brunel et Louis Meyer / Centre Tignous d’art contemporain (FR)

Pablo Valbuena – SI LE TEMPS EST UN LIEU / Le CENTQUATRE-PARIS (FR)

Sculptures éphémères et immersives, les œuvres de Pablo Valbuena soulignent l’architecture du lieu qui les accueille tout en la prolongeant. À l’aide d’éléments simples – lignes, points, notes, formes géométriques – et d’outils techniques d’une grande précision, l’artiste modèle le son, la lumière et le mouvement pour suggérer au visiteur une architecture parallèle. Un espace augmenté en perpétuelle transformation où la frontière entre le réel et le perçu s’efface au profit de l’imaginaire. Continuer de lire Pablo Valbuena – SI LE TEMPS EST UN LIEU / Le CENTQUATRE-PARIS (FR)

L’ultime baroud d’honneur d’un FRAC par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Voici quelques récentes et ultimes acquisitions conceptualo-bidulaires du FRAC –Normandie, avant sa fermeture définitive imminente , pour cause de pénurie de subventionnement de la part d’un Etat dont les caisses sont de plus en plus désespérément vides. Vous trouverez toutes les infos concernant les acquisitions sur le site du FRAC concerné.
L’œuvre avec pot de fleur renversé est celle que je préfère car elle est la plus illustrative de la violence symbolique et de la puissance terrorisante d’un discours capable d’imposer en tant qu’ art une telle évidente stupidité. Continuer de lire L’ultime baroud d’honneur d’un FRAC par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Audrey MATT AUBERT – Les Parciels / Galerie Isabelle Gounod (FR)

La Galerie Isabelle Gounod est heureuse de présenter cette nouvelle exposition personnelle d’Audrey Matt Aubert. Poursuivant ses recherches autour des formes et des archétypes de l’architecture, la jeune artiste française présente à cette occasion un ensemble inédit de peintures, dont la teneur poétique et sensible dévoile un tout nouvel aspect de son travail. Continuer de lire Audrey MATT AUBERT – Les Parciels / Galerie Isabelle Gounod (FR)

Au sujet des gros pneus plaqués-or de l’exquis Claude Lévêque à l’Opéra de Paris par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

On a échappé semble-t-il aux tulipes de Koons, mais on n’échappera pas aux deux gigantesques pneus de tracteur qui vont orner pendant un an l’escalier intérieur de l’Opéra de Paris à l’occasion de ses 350 ans ..L’artiste se défend pour sa part de toute provocation et déclare : « C’est comme un carrousel, une invitation à la danse, à la valse ». Continuer de lire Au sujet des gros pneus plaqués-or de l’exquis Claude Lévêque à l’Opéra de Paris par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)