RAS LE BOL- TANSKI ! – Encore une expo Boltanski au Centre Pompidou ! Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Boltanski est un faux modeste qui cache une vrai égo-pompe à fric compassionnelle et un compte numéroté chez HSBC pour engranger des gains d’environ un euro par seconde ! Boltanski, l’honnête homme aux petites mains potelées, qui est notre plus grand artiste contemporain français après Buren, figure dans la liste de ceux qui optimisent leur pognon chez HSBC en Suisse… Continuer de lire RAS LE BOL- TANSKI ! – Encore une expo Boltanski au Centre Pompidou ! Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

MÉGA-ENFLURE ET HYSTÉRISATION DU RIEN À LA BIENNALE D’ART CONTEMPORAIN DE LYON Par Georges Duverdon / Collaboration spéciale (Billet d’humeur)

Voici quelques documents sur ce gigantesque délire apocalyptique à 18 millions d’euros sur 29000 m2 qu’est cette 15ème biennale d’art contemporain de Lyon, pour laquelle on a mobilisé la fine fleur de la curatorie du Palais de Tokyo, qui a sillonné le monde (au frais de la princesse) pour dénicher la cinquantaine de perles rares émergentes sur la scène de l’art financier international… Continuer de lire MÉGA-ENFLURE ET HYSTÉRISATION DU RIEN À LA BIENNALE D’ART CONTEMPORAIN DE LYON Par Georges Duverdon / Collaboration spéciale (Billet d’humeur)

Fait divers au ministère de la culture par Marc Verat (billet d’humeur)

L’affaire finit par éclater le 15 juin 2018 à la Drac Grand Est, où Christian N. est directeur régional adjoint. Un collègue le prend alors en flagrant délit et le dénonce à sa hiérarchie, malgré le statut de Christian N., et sa longue carrière aux ministères, ses passages à la Direction générale de l’administration et de la fonction publique, à l’égalité des droits entre les femmes et les hommes au ministère de la décentralisation, de la réforme de l’Etat… Continuer de lire Fait divers au ministère de la culture par Marc Verat (billet d’humeur)

Sarah Tritz et 29 invité.e.s J’aime le rose pâle et les femmes ingrates / La Manufacture des Œillets (FR)

Vous savez que c’est ce qui se passe continuellement : on juge que c’est laid — c’est ainsi qu’on me juge depuis vingt ans. Et on a parfaitement raison, parce que c’est laid. Pour ma part, je pense que c’est beaucoup plus intéressant quand cela paraît laid, parce qu’on y voit l’élément de la lutte.

Gertrude Stein, « Comment l’écrit s’écrit » in Lectures en Amérique (1935), Paris, Christian Bourgois, Coll. Titres, 2011, p. 211. Continuer de lire Sarah Tritz et 29 invité.e.s J’aime le rose pâle et les femmes ingrates / La Manufacture des Œillets (FR)

AKAA – Also Known as Africa / Carreau du Temple (FR)

Plus d’une centaine d’artistes seront représentés, venus principalement du continent africain et aussi d’Amérique et d’Europe, reflets du dynamisme créatif de l’Afrique rayonnant à travers le monde. Continuer de lire AKAA – Also Known as Africa / Carreau du Temple (FR)

La Gazette de Nicole n° 21 et portrait de l’artiste Nicolas Gey (FR)

La figure du père sert de prétexte à Nicolas Gey. Un visage dont « le collier de barbe, la calvitie, le gros nez et les lunettes » se retrouvent sous les traits de Rembrandt, d’Obama, d’un portrait-robot, de Valérie Trierweiler, d’un Simpson… Son « anti-modèle » se décline à travers des images et des tableaux célèbres ou symboliques « que l’on trouve partout sur internet ». Continuer de lire La Gazette de Nicole n° 21 et portrait de l’artiste Nicolas Gey (FR)

Georges Rousse – aquarelles et photographies / Galerie Catherine Putman (FR)

Artiste international et voyageur infatigable, Georges Rousse a travaillé ces deux dernières années à Lima au Pérou, à Kochi en Inde, à Shodoshima, une île de la mer intérieure du Japon pour un projet réalisé dans le cadre de la triennale de Setouchi 2019, à Lisbonne au Portugal et en France. Continuer de lire Georges Rousse – aquarelles et photographies / Galerie Catherine Putman (FR)

Tali Amitai-Tabib – To Discover America / Galerie Olivier Waltman (FR)

Dans la série To Discover America, Tali Amitai-Tabib puise dans les archives de l’histoire de la photographie américaine et s’attarde plus particulièrement sur la représentation de la femme. L’artiste a longuement étudié les photographes des années 1930 aux années 1950 tels que Dorothea Lange, Arthur Rothstein, Ben Shahn ou encore Jack Delano. Continuer de lire Tali Amitai-Tabib – To Discover America / Galerie Olivier Waltman (FR)

À LA FIAC , ÇA MUE, ÇA MUE ! Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Il semble qu’il se passe quelque chose d’important à la FIAC 2019 : comme une mue, comme un changement de « paradigme » (selon l’expression de la seule sociologue qui se préoccupe un peu d’art, Nathalie Heinich), comme une sorte de divine apostasie. Oui, comme si la FIAC avait perdu la foi en la parole du saint prophète Duchamp et en sa religion du néant transcendantable et titrisable en bourse. Continuer de lire À LA FIAC , ÇA MUE, ÇA MUE ! Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

L’ART BRUT,  C’EST TENDANCE… Par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

De plus en plus de jeunes plasticiens émergents sur la scène artistique internationale, ayant pourtant une solide formation conceptualo-bidulaire en ENSBA, se mettent à faire de l’art brut ou copinent, « dialoguent » ou « communient » même, avec les artistes bruts « malades, mentaux, prisonniers ou autres marginaux » comme le dit la spécialiste du grand marché de l’art, Madame Azimi dans ce supplément M du Monde du 26 10 19. Continuer de lire L’ART BRUT,  C’EST TENDANCE… Par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Yves Crenn – Détours / Galerie Gilbert Dufois (FR)

La peinture est un art paradoxal qui se joue de toutes les certitudes. Celle d’Yves Crenn gagne aujourd’hui en silence, comme si parler trop fort lui était, avec la maturité, devenu insignifiant ou obsolète. Là réside sa simplicité, c’est-à-dire son évidence. Aussi, plus qu’un style, en reste-t-il une écriture, une voix mélancolique, douce et tranquille. Continuer de lire Yves Crenn – Détours / Galerie Gilbert Dufois (FR)

LA « COLONIE » DE KADER ATTIA HAUT- LIEU BRANCHÉ DE LA « REPENTANCE DÉCOLONIALE » AU SERVICE DES RÉSEAUX ARTISTICO-FINANCIERS, ET DE LA CUISTRERIE DE CLASSE… Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Quartier général des blaireaux culturels en recherche de signes de distinction et d’appartenance à l’intelligentsia parisienne…Lieu de retrouvailles entre les exquis « PIR –parti des Indigènes de la République » et la branchouille bobo- hidalgo- islamo duchampo gauchiste parisienne. Continuer de lire LA « COLONIE » DE KADER ATTIA HAUT- LIEU BRANCHÉ DE LA « REPENTANCE DÉCOLONIALE » AU SERVICE DES RÉSEAUX ARTISTICO-FINANCIERS, ET DE LA CUISTRERIE DE CLASSE… Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

OTHONIEL À DOHA : UN CHAPELET DE NOIRES CROTTES DE BIQUES QUI S’HARMONISE AVEC LA FÉMINITUDE VOILÉE LOCALE Par Nicole Esterolle

J’ai découvert sur M6 , cette œuvre aquatique d’Othoniel pour un bâtiment construit par l’architecte Nouvel à Doha et ce documentaire stupéfiant, spécialement consacré à ce plasticien académicien français, enfileur de niaises verroteries colorées et sphériques, mais aussi empileur de mêmes niaiseries monochromes cubiques ou parallèlipipédiques chez la financial-gallery Perrottin.. Continuer de lire OTHONIEL À DOHA : UN CHAPELET DE NOIRES CROTTES DE BIQUES QUI S’HARMONISE AVEC LA FÉMINITUDE VOILÉE LOCALE Par Nicole Esterolle

Texte de Christian Norrbergen sur la FIAC / Avant-propos Nicole Esterolle

Choc, cette année, dès mes premiers pas au Grand Palais où règne la FIAC. Atmosphère d’emblée frémissante, plutôt joyeuse et même conviviale. L’an dernier, j’avais perçu des frémissements. Là, le pas est franchi, sans doute irréversible. Il y a à voir. Les œuvres sont là, quasi à ne pas croire, mais elles sont là, elles abondent un peu partout. Quand j’expédiais au pas de charge ma visite obligée, j’ai pris le temps de savourer l’art à vraie présence. Continuer de lire Texte de Christian Norrbergen sur la FIAC / Avant-propos Nicole Esterolle