Désarroi et fanfaronnade dans la fracosphère du Grand-Est par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Vous trouverez ci-joint copie d’un article de Madame Lequeux du Monde, au sujet du FRAC tricéphale Grand-Est , et qui en dit long sur l’irréversible état de déliquescence de ces Fonds Régionaux. Continuer de lire Désarroi et fanfaronnade dans la fracosphère du Grand-Est par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Jean-Claude MEYNARD – CHANTS FRACTALS / GALERIE LÉLIA MORDOCH | PARIS

L’œuvre de Jean-Claude Meynard est au cœur d’une démarche picturale qui décline à l’infini la complexité du monde. Avec la géométrie fractale , l’artiste repousse les fondamentaux de l’étude classique du plan et de l’espace, pour créer des images où la géométrie devient celle de l’excès et de la démesure. Continuer de lire Jean-Claude MEYNARD – CHANTS FRACTALS / GALERIE LÉLIA MORDOCH | PARIS

Glen BAXTER – Sélection d’œuvres récentes / Galerie Isabelle Gounod (FR)

Fraîchement diplômé de l’École des Beaux-Arts, Glen Baxter fut invité à lire ses poèmes en prose au Poetry Project à New York. Après plusieurs années passées dans la jungle, il y rencontra soudain un public acquis à sa vision du monde, accueillant l’artiste avec force louanges et rires. L’audience, parmi laquelle se trouvait notamment l’écrivain Harry Matthews, membre de l’OULIPO, trouva la soirée hilarante… Continuer de lire Glen BAXTER – Sélection d’œuvres récentes / Galerie Isabelle Gounod (FR)

Ah, « le prix de l’art », quel bel objet de glose journaleuse ! Par Nicole Esterolle

Oui, le prix de l’art, c’est le prix de la vie au Yemen ou en Somalie, c’est le prix de la vie des oiseaux qui disparaissent de nos campagnes. C’est le prix de l’arrogance, de la stupidité, du pathos, de l’ignorance, de la vénalité des acteurs situés à tous les étages de ce système inique de légitimation de l’art d’aujourd’hui… Continuer de lire Ah, « le prix de l’art », quel bel objet de glose journaleuse ! Par Nicole Esterolle

Bonjour la critique d’art ! Par Nicole Esterolle / Marianne Magazine

Je découvre, dans Le Monde du 18 octobre 2018, cette lettre ouverte : « Pour une maison de la liberté de la presse », et pour « la création d’une maison des médias libres », signée par un collectif d’intellectuels et d’artistes, qui nous offre une belle brochette d’agents de la bien-pensance bien-parlante, propre sur elle, politiquement correcte, qui verrouille justement cette presse qu’ils veulent libérer… Continuer de lire Bonjour la critique d’art ! Par Nicole Esterolle / Marianne Magazine

Claudine Doury – « Le long du fleuve Amour » / Galerie Particulière (FR)

Les eaux sombres de l’Amour ou « Dragon noir », comme on l’appelle en Chine, serpentent sur plus de 4400 kilomètres, depuis les steppes de Mongolie jusqu’au détroit de Tatarie, face à l’île de Sakhaline. Large de 13 kilomètres à la fin de sa course, ce fleuve est le géant de l’Extrême-Orient. Continuer de lire Claudine Doury – « Le long du fleuve Amour » / Galerie Particulière (FR)

Le monde futur de l’art sans frontières sera probablement celui d’une véritable diversité créatrice plutôt que d’une uniformisation globale Par Aude de Kerros

Le 17 octobre, alors que l’on sable le champagne pour l’inauguration de la FIAC à Paris, un évènement remet en cause trente années d’hégémonie d’Art contemporain, international, orchestré par New York : lors d’une conférence de presse est annoncée la signature d’un accord commercial entre les deux plus grandes banques de données sur l’art : Art Price et Artron. Continuer de lire Le monde futur de l’art sans frontières sera probablement celui d’une véritable diversité créatrice plutôt que d’une uniformisation globale Par Aude de Kerros

Débat du jour – Ouverture de la Fiac: l’art contemporain, la provoc au service du marché?

Graveur, peintre et essayiste. L’œuvre gravé de Aude de Kerros comprend un corpus de cinq cents eaux-fortes, rassemblant neuf cycles de gravures, liées par une même quête de la forme et du sens. Elle a également un important œuvre peint. Son intenseparticipation à la vie artistique française a fait d’elle une observatrice attentive des grandes métamorphoses de l’art de ces dernières décennies. Continuer de lire Débat du jour – Ouverture de la Fiac: l’art contemporain, la provoc au service du marché?

Le piège du grand mécénat culturel par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Avec ce numéro, Marianne, qui ose donc mettre durement son nez dans ce territoire tabou et de dérogation totale à toutes les lois, qu’est l’art dit contemporain, devient la première revue d’art non alignée…( elle a d’ailleurs osé publier mon texte sur Bernar Venet dans son précédent numéro )… Continuer de lire Le piège du grand mécénat culturel par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Charles White: A Retrospective / The Museum of Modern Art (USA)

“Art must be an integral part of the struggle,” Charles White insisted. “It can’t simply mirror what’s taking place. … It must ally itself with the forces of liberation.” Over the course of his four-decade career, White’s commitment to creating powerful images of African Americans-what his gallerist and, later, White himself described as “images of dignity”- was unwavering. Using his virtuoso skills as a draftsman, printmaker, and painter, White developed his style and approach over time to address shifting concerns and new audiences. Continuer de lire Charles White: A Retrospective / The Museum of Modern Art (USA)

Festival d’art conceptualo-bidulaire à la galerie Marcel Duchamp d’Yvetôt (Eure) par Nicole Esterolle

L’exposition présentée à la Galerie Duchamp nous dit encore le DP « réunit un ensemble d’œuvres d’artistes français et internationaux. Certaines sont historiques (notamment un disque de Marcel Duchamp). D’autres, inédites, ont été conçues et fabriquées spécifiquement pour cette exposition… Continuer de lire Festival d’art conceptualo-bidulaire à la galerie Marcel Duchamp d’Yvetôt (Eure) par Nicole Esterolle

REFUS GLOBAL 70 ANS – 1948-2018 / ESPACE MUSÉE QUÉBÉCOR (CA)

Entre 1941 et 1946, se forme librement à Montréal un groupe de jeunes artistes liés par leurs études ou leurs amitiés. Plusieurs sont étudiants et étudiantes à l’École des beaux-arts de Montréal ou à l’École du meuble de Montréal où enseigne Paul-Émile Borduas. Certains viennent d et d’institutions universitaires en lettre et en médecine alors que d’autres appartiennent au domaine de la danse et du théâtre. Continuer de lire REFUS GLOBAL 70 ANS – 1948-2018 / ESPACE MUSÉE QUÉBÉCOR (CA)

ANZO (José IRANZO) – ISOLEMENTS et Pierre SOUCHAUD – ARCHITECTURES MÉDITATIVES / Le centre d’Art Contemporain Acentmètresducentredumonde (FR)

Chez Pierre Souchaud (Bezons, 1938) l’univers du dehors s’agence comme un puzzle immense. Des pans de fragile entendue chromatique, vastes et puissants, s’interpénètrent en un tout dynamique, émouvant et mouvant, dense et instable. Tout pourrait basculer vers un autre éphémère, vers un autre possible. L’incertitude ose dire les saisissements du mystère, et l’étrangeté́ neuve du monde. Pierre Souchaud n’aime les mortes réponses de la triste raison, ni les piètres victoires des apparences. Continuer de lire ANZO (José IRANZO) – ISOLEMENTS et Pierre SOUCHAUD – ARCHITECTURES MÉDITATIVES / Le centre d’Art Contemporain Acentmètresducentredumonde (FR)

Bernar Venet au MAC- Lyon, ou l’effondrement du sens au nom de « l’intérêt national » ! par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Pour célébrer en fanfare son départ à la retraite, le directeur du MAC –Lyon, qui , depuis qu’il est entré en fonction en 84, a toujours servi au mieux les intérêts privés de l’art- business international en détournant au profit de ce dernier le dispositif muséal public et l’argent du citoyen , nous a organisé une grandiose rétrospective de l’immense Bernar Venet. Continuer de lire Bernar Venet au MAC- Lyon, ou l’effondrement du sens au nom de « l’intérêt national » ! par Nicole Esterolle (billet d’humeur)