EXERCICES DE STYLE #4 – Michèle Mascherpa et Yves Helbert + artiste invitée / N5 GALERIE (FR)

Pour la quatrième année consécutive, nous vous proposons une rentrée sous le signe du dessin contemporain, en vous présentant cette année les œuvres de Michèle Mascherpa et d’Yves Helbert. Entre regards croisés et dialogues d’artistes privilégiant la pratique du dessin sous diverses formes, l’esprit du spectateur sera confronté à l’image, sans pour autant être guidé vers une interprétation jugée plus juste qu’une autre. Continuer de lire EXERCICES DE STYLE #4 – Michèle Mascherpa et Yves Helbert + artiste invitée / N5 GALERIE (FR)

OLAFUR ELIASSON , L’ÉCOLO-FINANCIAL-ARTIST EST À LA TATE par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Ce fameux écolo-financial artist international expose à nouveau à la Tate Gallery, haut- lieu de l’art financier et de retrouvailes entre tous les art – spéculateurs du monde (où l’on voit aussi s’autocongatuler la valetaille culturo-institutionnelle française.) Sur le parvis de la Tate sont exhibés encore une fois ses gros glaçons amenés de la banquise à grand frais d’empreinte carbone, et qu’il avait aussi exposés à Paris (voir article du Monde joint). Continuer de lire OLAFUR ELIASSON , L’ÉCOLO-FINANCIAL-ARTIST EST À LA TATE par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

ART CONTEMPORAIN, FRAUDE FISCALE ET BLANCHIMENT DE FRAUDE FISCALE… … et plasticienne rebelle par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Voici de la belle Fondation défiscalisante, de la belle fraude fiscale et du beau blanchiment de fraude fiscale….et voici l’art contemporain qui va, esthétiquement, éthiquement et financièrement en parfaite harmonie avec tout ça, …le tout est à la Fondation du milliardaire Edouard Carmignac, tenue par son fiston.. Continuer de lire ART CONTEMPORAIN, FRAUDE FISCALE ET BLANCHIMENT DE FRAUDE FISCALE… … et plasticienne rebelle par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

L’amoncellement voilà le nouveau process où se dilate l’art contemporain par Jean-Pierre Cramoisan / Avant-propos par Nicole Esterolle

Plutôt que de mettre vos objets à la poubelle, ne jetez rien, conservez-les et faites-en des accumulations, vous aurez peut-être la chance d’être l’heureux élu d’un prix Marcel Duchamp. Il faudra juste que vous affutiez un discours assez plaisant et biscornesque (la redondance est vivement conseillée), rôdé à l’explication de la vacuité, seul moyen de donner, au-delà des modes du sensible, de la raison et du sens, du relief à vos tartifiques naufrages ; qu’ainsi lancé comme un boomerang chargé d’inepties, il revienne, triomphal, vers un jury d’analystes du vide, au point de leur ôter toute espèce de discernement. Continuer de lire L’amoncellement voilà le nouveau process où se dilate l’art contemporain par Jean-Pierre Cramoisan / Avant-propos par Nicole Esterolle

Musée des Abattoirs de Toulouse historiquement incorrect Par Los Olvidados – La Dépêche du Midi (billet d’humeur)

Alors que le Musée des Abattoirs de Toulouse ne désemplit pas pour l’exposition « Picasso et l’exil », les familles des principaux artistes espagnols ayant vécu et réalisé leurs œuvres à Toulouse affichent leur mécontentement pour cette expositions qui les a volontairement oublié. L’artiste peintre et sculpteur Michel Batlle, fils d’exilé en est scandalisé. Continuer de lire Musée des Abattoirs de Toulouse historiquement incorrect Par Los Olvidados – La Dépêche du Midi (billet d’humeur)

Boycottons le « mal-art » financier, comme nous boycottons la mal-bouffe aux hormones! Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Il faut boycotter les produits artistiques internationaux gonflés à l’argent spéculatif et à la subvention… de la même façon qu’ il faut boycotter les produits alimentaires internationaux boursoufflés aux engrais, OGM, pesticides, glyphosate, etc. Continuer de lire Boycottons le « mal-art » financier, comme nous boycottons la mal-bouffe aux hormones! Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

BUREN FAIT UN CADEAU À LA VILLE DE LYON par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Pour récompenser la Ville de Lyon et son maire Gérard Collomb ( voir image de l’entrevue) d’avoir satisfait ses désirs ( et répondu à ses lourdes menaces) en réparant pour 4 millions d’euros d’argent public, les énormes dégâts que le plasticien national et son pote architecte local, avaient eux-mêmes causés à la Place des Terreaux, Daniel Buren fait don des 50 petits monochromes (image jointe) qu’il avait réalisé il y a une dizaine d’années. Continuer de lire BUREN FAIT UN CADEAU À LA VILLE DE LYON par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

RU fait fleurir le bitume du 22 au 25 août sur l’avenue du Mont-Royal ! (CA)

Grand happening de fin d’été, RU (réappropriation urbaine) investira l’avenue du Mont-Royal du 22 au 25 août 2019, offrant aux Montréalais une programmation solide et inédite (également gratuite), élaborée autour du monde végétal et de la botanique, réunissant des artistes en arts visuels, numériques, art en direct, sculpture, performance et musique… Continuer de lire RU fait fleurir le bitume du 22 au 25 août sur l’avenue du Mont-Royal ! (CA)

Le Ministère de la Culture – un bilan / Marc VERAT (Billet d’humeur)

Depuis sa création en 1959 avec un ministre doté alors de réels pouvoirs cette institution, mis à part quelques actions peu contestables, comme la sauvegarde du patrimoine, aura surtout bénéficié aux fonctionnaires et sans doute aussi à quelques rares connaissances artistiques. A l’heure de la troisième génération rien n’a changé et les frais de fonctionnement sont toujours là. Continuer de lire Le Ministère de la Culture – un bilan / Marc VERAT (Billet d’humeur)

« La spéculation financière détruit l’art comme elle détruit les sols » Entretien avec Nicole Esterolle (FR)

L’art contemporain promu par le ministère de la Culture et le monde des marchands serait un art hors sol, à bien des égards comparable aux terres de l’agriculture productiviste : dévitalisé et aseptisé. Heureusement, explique la critique d’art Nicole Esterolle, prospère une « flore artistique » riche et variée, indifférente aux enjeux de pouvoir. Continuer de lire « La spéculation financière détruit l’art comme elle détruit les sols » Entretien avec Nicole Esterolle (FR)

UNE MALÉDICTION ET UNE BÉNÉDICTION Avant-propos Nicole Esterolle (billet d’humeur)

On évaluera un jour peut-être l’énorme préjudice causé par Buren à la ville de Lyon…Préjudice financier, préjudice culturel et artistique, préjudice moral, préjudice humain, préjudice en termes d’image pour la ville, mai surtout de santé publique…et de pollution environnementale à tous égards… Continuer de lire UNE MALÉDICTION ET UNE BÉNÉDICTION Avant-propos Nicole Esterolle (billet d’humeur)

De choses et d’autres… Caroline Secq / Centre d’Art contemporain Raymond Farbos de Mont-de-Marsan (FR)

Aujourd’hui , voici l’exposition des assemblages marins de Caroline Secq, tout aussi libérateurs d’imaginaire…L’artiste parle de : « l’incroyable beauté de ces restes échoués, divinités déchues, trésors maculés, morcelés, abandonnés ; fragments de plaisir, d’utile ou d’improbable. »… Continuer de lire De choses et d’autres… Caroline Secq / Centre d’Art contemporain Raymond Farbos de Mont-de-Marsan (FR)

Un échange entre les artistes Andoche Praudel, Antoine Leperlier et Florent Le Men…. Échange historique, que vous ne trouverez pas dans les revues « spécialisées » Par Nicole Esterolle

Mais, tout de suite après, un bonhomme vert tient toute une page. Je me souviens alors à la fois de la publicité d’un organisme de crédit et d’avoir vu la version en bronze des céramiques de Fontana, bronzes réalisés après sa mort, bien sûr. L’idée du magazine est de montrer que, pour ce qui est de l’art contemporain, la céramique n’est pas en reste… que l’on peut adorer Jeff Koons, Murakami et… Fabrice Hybert ! Ayant vu les réalisations de ce dernier dans les ateliers de la Manufacture de Sèvres, je ne peux croire qu’aucun mot de ces articles puisse faire avancer le débat Continuer de lire Un échange entre les artistes Andoche Praudel, Antoine Leperlier et Florent Le Men…. Échange historique, que vous ne trouverez pas dans les revues « spécialisées » Par Nicole Esterolle

Quand la céramique d’art part en eau de boudin et jus de cerveau par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Vous, les céramistes que j’aime, parce que vous avez une intelligence de la main et du cœur, un savoir –faire, un métier, un connaissance sensible et intime de la matière, une inventivité dans la technique que vous savez maitriser pour qu’elle devienne écriture plastique propre et mise en forme personnelle… Continuer de lire Quand la céramique d’art part en eau de boudin et jus de cerveau par Nicole Esterolle (billet d’humeur)