Incendie de Notre-Dame : le pire est peut-être à venir… Par Christine Sourgins (billet d’humeur)

Mais faire pleurer Margot sur « la faute à pas de chance », c’est indigne. Quoi, un tel patrimoine qui a résisté aux révolutionnaires, aux communards, aux nazis, aurait été détruit par un mégot, où tout autre geste aussi idiot qu’évitable ? Les fautes ne sont peut-être pas à imputer aux entreprises qui menaient le chantier. Les causes de ce gâchis sont en amont. Nombre de spécialistes dénoncent le laxisme des prescriptions pour les travaux sur les monuments historiques. Continuer de lire Incendie de Notre-Dame : le pire est peut-être à venir… Par Christine Sourgins (billet d’humeur)

Chronique n° 80 de Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Ils sont installés dans la cour de la Bibliothèque Nationale et financé par le Ministère de la Culture… Lequel Ministère devrait être supprimé, car s’il n’existait pas, personne n’aurait financé ces deux grotesqueries , comme des milliers d’autres du même type de modernité, qui parsèment le dispositif public dédié à l’art dit contemporain. Nous sommes ici dans un au-delà de la laideur, dans une méta-laideur signe de distinction de classe, qui pose moins un problème d’ordre esthétique, que moral, politique et surtout juridique… Continuer de lire Chronique n° 80 de Nicole Esterolle (billet d’humeur)

CONFÉRENCE DE JEAN-PIERRE SERGENT LE 28 AVRIL À 17h (FR)

Lors de sa conférence ouverte au public, l’artiste évoquera les sujets suivants : – Une brève histoire de son parcours artistique, de sa ferme à Charquemont, dans le Haut-Doubs, où il élevait des chevaux américains, à ses années de travail au Canada (Montréal 1991-1993), puis à New York (1993-2003), avant son retour en France, à Besançon, en 2004. Continuer de lire CONFÉRENCE DE JEAN-PIERRE SERGENT LE 28 AVRIL À 17h (FR)

Joseph Staline, curator des arts – Avant-Propos Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

A cette différence près qu’avec le réalisme socialiste les peintres arrivaient à passer un peu de poésie en message « subliminal », alors qu’avec notre actuel buréno-duchampisme officiel, toute dimension sensible et poétique est absolument éradiquée… Continuer de lire Joseph Staline, curator des arts – Avant-Propos Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Il veut emballer l’Arc de Triomphe Par Valérie Duponchelle / Avant-propos Nicole Esterolle (billet d’humeur)

On avait d’abord pensé à un « poisson d’avril », à un gros fake, à une hallucination printanière…Mais non, le projet est bien réel, tout comme le sont les personnes de Mme la Maire Hidalgo et Mr l’adjoint aux affres culturelles Christophe Girard… Continuer de lire Il veut emballer l’Arc de Triomphe Par Valérie Duponchelle / Avant-propos Nicole Esterolle (billet d’humeur)

La pissoire de Duchamp est-elle ou non l’œuvre de celui-ci ! Avant-propos Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Coup de tonnerre dans PAF (Paysage artistique Français ) en 2014 : la fameuse pissoire ne serait donc pas de Marcel Duchamp, mais de son excellente et très foutraque copine la baronne Elsa von Freytag-Loringhoven, qui aurait fait aussi l’œuvre intitulée « Dieu »(première image jointe) avant de se suicider quelques années après. Importante nouvelle en effet, car avec cette petite d’imposture… Continuer de lire La pissoire de Duchamp est-elle ou non l’œuvre de celui-ci ! Avant-propos Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

MERDE À DUCHAMP – Jean-Pierre Cramoisan / Avant-propos Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Plus que jamais aujourd’hui Duchamp est un référentiel incontournable, l’icône d’un art rattrapé par l’argent et devenu un pur produit de casino et de spéculation. Comment en est-on venu à rabougrir l’art à ce point, à le transformer en supercherie de masse ? Comment a-t-on pu exiler la beauté sur le tapis vert du business ? Comment a-t-on pu faire du snobisme une pompe à fric ? Continuer de lire MERDE À DUCHAMP – Jean-Pierre Cramoisan / Avant-propos Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Nous sommes heureux d’annoncer notre nouvelle collaboration avec Sophie KITCHING / Galerie Isabelle Gounod (FR)

A travers sa pratique, Sophie Kitching transforme des images et objets culturels en installations, vidéos, peintures et performances. Fondé sur l’observation critique de son environnement, son travail explore des concepts liés à la mobilité, la dénaturation, l’utopie, le souvenir. Continuer de lire Nous sommes heureux d’annoncer notre nouvelle collaboration avec Sophie KITCHING / Galerie Isabelle Gounod (FR)

Certains n’ont pas besoin de casser pour « abîmer » l’image de la France L’art contemporain a sa part dans la dégradation de l’image du pays par Jérôme Serri / Avant-propos de Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Claude Lévêque a de beaux jours devant lui. Pourquoi ne demanderait-il pas à un joaillier de la place Vendôme de monter ses pneus de tracteur en boucles d’oreilles ? Il y a sûrement pour pareil snobisme une clientèle mondialisée. Attention toutefois aux casseurs ! A la suite de quoi, il pourrait actualiser sa lumineuse enseigne : « mon cul, ma vie, mes couilles », en y ajoutant : « en or ». Continuer de lire Certains n’ont pas besoin de casser pour « abîmer » l’image de la France L’art contemporain a sa part dans la dégradation de l’image du pays par Jérôme Serri / Avant-propos de Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Quand la cote du plagiaire est quarante fois plus élevée que celle du plagié, sur le grand marché spéculatif de l’inepte, Avant-propos Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Christian Silvain renonce à porter plainte et à faire un vain procès, compte-tenu du gigantisme et de la puissance non localisable de la machine à fabriquer de cote avec du rien ou du faux. N.B. : Silence étrange autant qu’assourdissant de la croniquaillerie des journaux spécialisés français sur cette histoire pourtant très significative autant que chroquignole …  Continuer de lire Quand la cote du plagiaire est quarante fois plus élevée que celle du plagié, sur le grand marché spéculatif de l’inepte, Avant-propos Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

VOUS AIMEZ LES BÊTES… nicolemuseum.fr

VOUS AIMEZ LES BÊTES… Alors découvrez l’art animalier contemporain ( et l’animal qu’il y a en vous) avec le nicolemuseum.fr Voici une quarantaine d’oeuvres avec animaux, extraites des 300 oeuvres animalières qui figurent parmi les 4700 oeuvres présentées par le nicolemuseum. Je peux vous envoyer gratos par wetransfer ces 300 oeuvres avec animaux si vous me le demandez simplement en m’indiquant votre mail… Continuer de lire VOUS AIMEZ LES BÊTES… nicolemuseum.fr

L’affligeant Grand débat étatico-culturel à l’École des Beaux-Arts par Aude de Kerros (billet d’humeur)

Les inspecteurs de la création, leurs amis, obligés et subventionnés, prennent place cérémonieusement aux premiers rangs. Derrière, une foule remplit la salle, des inconnus, pour les officiels… venus les observer en curieux. Trois sujets exclusivement sont prévus : la culture pour tous, la protection du patrimoine, la direction de la création par le ministère.Les discours coulent de la tribune, lisses et fluides sur les deux premiers sujets éminemment consensuels. Qui n’est pas pour la culture pour tous et pour le patrimoine ? Vite on s’assoupit. Mais la gêne s’installe chez ceux qui résistent au sommeil ! Vite, on ressent que les mots ne veulent pas dire la même chose pour les institutionnels des premiers rangs et pour les inconnus qui les entourent. Continuer de lire L’affligeant Grand débat étatico-culturel à l’École des Beaux-Arts par Aude de Kerros (billet d’humeur)

De la misérable réussite financière des FRAC… …Ou du triomphe de l’argent au détriment de l’art et du sens commun par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Voici , par exemple, ce « spaghetti-man » de McCarthy, acheté 13 OOO euros en 1994 par le FRAC de Montpellier, et dont l’équivalent a été récemment vendu trois millions de dollars aux enchères Sotheby’s ou Christie’s… Vous imaginez tout ce que la DRAC pourrait faire pour aider les artistes à valeur durable, locaux ou nationaux, avec le prix de la vente de cette misérable petite couillonnade, si elle avait le droit refourguer celle-ci à François Pinault ! Continuer de lire De la misérable réussite financière des FRAC… …Ou du triomphe de l’argent au détriment de l’art et du sens commun par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

LYON ART PAPER, LE SALON DE DESSIN CONTEMPORAIN RECHERCHE DES ARTISTES POUR SA 5ÈME ÉDITION (FR)

APPEL À CANDIDATURES / Lyon Art Paper lance un appel à candidatures auprès des artistes travaillant le papier, le dessin, la sculpture de papier ou de carton, la gravure, etc et des galeries qui les représentent. Tous les artistes dont le graphisme est le mode de création et d’expression privilégié peuvent participer. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 5 avril 2019. Continuer de lire LYON ART PAPER, LE SALON DE DESSIN CONTEMPORAIN RECHERCHE DES ARTISTES POUR SA 5ÈME ÉDITION (FR)