Archives de Catégorie: Arts visuels

La galerie d’art du métro, méconnue du public / Nadia Lemieux – Agence QMI (CA)

Peu d’usagers du métro savent qu’ils parcourent chaque jour une véritable galerie d’art souterraine de près de 90 œuvres. Une nouvelle entreprise s’est donné comme mission de faire découvrir cette facette du métro aux Montréalais.

James CHEDBURN – Rêve général / Galerie Lélia Mordoch (FR)

Les sculptures en mouvement de James Chedburn sont une invitation au voyage. Navires volants, oiseaux migrateurs ou moyens de locomotion d’un autre âge… ses créations ont l’élégance et la candeur de l’enfance, suggérant avec humour un temps révolu au regard de notre monde actuel.

Stefan Nitoslawski – Light Flaps 2 / Maison de la culture de Notre-Dame-de-Grâce (CA)

Grâce à la photographie, à la vidéo et à une ambiance sonore, Light Flaps 2 introduit le spectateur aux variations translucides lumineuses. Il en résulte des compositions abstraites géométriques, parfois sérielles. Motivé par la croyance voulant que le sacré se manifeste dans l’anodin, Stefan Nitoslawski s’inspire des puissantes fluctuations de la lumière solaire pour créer une harmonie dissidente…

Cédrick Vannier – Peintures / Galerie Gilbert Dufois (FR)

Cette exposition intitulée I’m pink, en Chine, la couleur de l’amour est le rose, une couleur féminine très présente dans sa palette, Cédrick Vannier présente ses toutes dernières toiles, réalisées lors de sa résidence artistique en Chine, à Longzhou, ville à la fois traditionnelle et moderne.

Olympe RACANA-WEILER – I came back from paradise and I’m frankly hungry / Galerie Jérôme Pauchant (FR)

La galerie Jérôme Pauchant est heureuse de présenter un ensemble d’oeuvres sur toiles récentes d’Olympe Racana-Weiler à l’occasion de sa première exposition personnelle intitulée I came back from paradise and I’m frankly hungry du 16 février au 31 mars 2018.

Contresens sur la culture au sommet de l’Etat Par Jérôme Serri / Suggestion de Nicole Esterolle

L’erreur de nos candidats à la Présidence de la République ne serait-elle pas de s’inscrire à des degrés divers dans une tradition droits-de-l’hommiste qui, ne connaissant plus que des hommes abstraits, sans appartenance, sans tradition, sans enracinement, les empêcherait de s’adresser précisément à des Français, c’est à dire à des hommes et des femmes partageant une même histoire tantôt glorieuse tantôt douloureuse ? A en considérer les effets déplorables dans le domaine culturel, ce droits-de-l’hommisme apparaît comme un dévoiement de l’esprit démocratique qui pense pouvoir tout se permettre et être juge de tout.

Maia Flore – Au lieu de ce monde / Galerie Esther Woerdehoff (FR)

Pour ouvrir notre nouvelle saison d’exposition, nous sommes heureuses de présenter les dernières œuvres de Maia Flore, où le collage et le dessin viennent rencontrer la photographie.

HOM NGUYEN. Sous la démesure, la fragilité de l’âme…Par Hervé N’GOM (Billet d’humeur)

Emotions profondes, force brute, énergie pure …Par sa beauté visuelle et sa sensibilité artistique, son profond marquage inconscient vers la patrie mère, colorée ou monochrome ses peintures vont droit au cœur. Le trait de Hom Nguyen est une ligne de vie. Jaillissement, force, puissance et… fragilité. II approche, avec violence, ce qui traverse un être. Il suspend la fulgurance.

Des artistes et organisations artistiques autochtones du Québec se regroupent et signent un manifeste déposé auprès de plus de 40 institutions politiques et culturelles

Soixante-quatorze artistes et organisations artistiques autochtones du Québec ont signé un manifeste pour l’avancement des Arts, des artistes et des organisations artistiques autochtones du Québec, qui vient d’être déposé par les Productions Ondinnok, au nom de ces signataires, en vue du renouvellement de la politique culturelle du Québec « Partout la culture » et du « Plan d’Action gouvernemental pour le développement social et culturel des Premières Nations et des Inuit 2017-2022 ».

Jeff Koons, un « Bouquet de tulipes » fané L’affaire des « Tulipes » ou la fin de l’hégémonie culturelle américaine en France par Aude de Kerros

Une question se pose : comment se fait-il que l’œuvre « la plus chère du monde » d’un artiste vivant soit un chien géant rose existant en cinq exemplaires ? La réponse est que chacun des exemplaires est possédé par cinq collectionneurs appartenant à l’hyper-classe des fortunes mondiales. Le réseau, que forment les propriétaires du titre, crée la valeur du « Balloon Dog » et de tous ses produits dérivés.

Duchamp peintre « L’art, moins il y en a, plus on en parle » par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Un lien joint pour un doc où l’on voit pourquoi Marcel Duchamp, piètre peintre et mauvais plagiaire de différentes écoles d’alors, a compris très vite qu’il ne possédait ni savoir faire, ni sensibilté, ni nécessité interne personnelle, et qu’il devait donc cesser en urgence de peindre…Bravo et respect à lui ! C’était une bonne décision parfaitement justifiée, honorable et explicable..

MUCH TOO YOUNG / Cinéma Du Parc (CA)

Récemment nommé dans la catégorie «Meilleur documentaire» aux Canadian Screen Awards 2018, le film Much Too Young sera projeté à Montréal le 8 février 2018 au Cinéma du Parc…

Soyez les fondateurs et fondatrices de la première fonderie collective à Montréal – Campagne de financement / Atelier La Coulée – Coopérative de solidarité (CA)

L’Atelier La Coulée est une coopérative de solidarité dont le but est de donner accès à un atelier partagé de production dédié au travail du métal. C’est un lieu d’échanges, d’apprentissage et de perfectionnement pour toute personne ayant un intérêt pour le travail artistique et artisanal du métal.

Jean-Michel Basquiat / Brooklyn Museum (USA)

Jean-Michel Basquiat’s landmark painting Untitled was created in 1982, considered a breakout year in the artist’s meteoric career. It depicts a crowned, spectral head rendered with a painterly ferocity remarkable even amid the artist’s other vigorously expressive images. The exhibition One Basquiat is the first museum presentation of Untitled.

Facebook jugé en France jeudi pour avoir censuré le tableau l’Origine du monde / LE FIGARO (FR)

Ce jeudi, le réseau social américain comparaîtra devant la justice française pour trancher le litige l’opposant à un internaute dont le compte avait été supprimé au motif que l’utilisateur avait publié une reproduction du tableau de Gustave Courbet.

Exposition Scènes périphériques / une saison dessinée de Patrice Charbonneau-Brunelle / Théâtre Denise-Pelletier (CA)

Dès le 10 février, le Théâtre Denise-Pelletier présente en ses murs l’exposition Scènes périphériques / une saison dessinée du scénographe et artiste visuel Patrice Charbonneau-Brunelle, qui rassemble 150 dessins réalisés sur le vif au cours de la saison 2016-2017.

La très hilarante récupération du scandale des tulipes, ou le comique de retournement… Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Finalement, l’obscène et odieux cadeau de Jeff Koons possède certaines vertus dont il conviendrait plutôt de se féliciter, compte – tenu du service qu’il rend à l’art en France. Il permet en effet de démasquer l’impudence de la gent institutionnelle préposée à l’art contemporain, qui s’avère capable de protester contre un projet auquel elle a largement contribué à ce qu’il puisse être envisagé…

Aurore PALLET – Les forces en présence / Galerie Isabelle Gounod (FR)

Enfouies sous de multiples couches de glacis, parfois à la lisière du monochrome ou d’une abstraction plus formelle, les présences qui habitent les peintures d’Aurore Pallet sont à peine perceptibles : elles sont comme une résonance…

  • Artension (FR)

  • Dossier de l’art (FR)

  • DADA (FR)

  • TRAKT Magazine brut, africain et singulier (FR)

  • Artpassions (CH)

  • L’Objet d’Art – Hors-série (FR)

  • L’Objet d’Art (FR)

  • Artension Hors-série (FR)

  • Mousse (IT)

  • Nicole Esterolle (FR)

  • 5 au 8 avril 2018

  • 20 au 24 octobre 2016

    8e AVENUE - Salon d’Art Contemporain et d’Art urbain