L’ART DE PIRE EN PIRE ! Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Compte tenu du pilonnage intensif que « certains » indisciplinés font  subir  à l’appareil fournisseur d’art contemporain institutionnel, on aurait pu espérer que celui-ci tempère un peu ses ardeurs déconstructives, destructives, subversives, casseuses de codes , etc. Continuer de lire L’ART DE PIRE EN PIRE ! Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

UN PRIX MARCEL DUCHAMP DE PLUS EN PLUS GROTESQUE par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

C’est la quadragénaire plasticienne Lili Reynaud Dewar de l’écurie Kamel Mennour,( voir image jointe)  qui a obtenu le prix Marcel Duchamp cette année. Continuer de lire UN PRIX MARCEL DUCHAMP DE PLUS EN PLUS GROTESQUE par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Hommage à mon ami Pierre Pinoncelli Par Nicole Esterolle

Pinoncelli était un cas rare – un cas d’école d’art si j’ose dire – qui faisait disruption  dans la catégorie pléthorique des artistes dits « comportementaux », non seulement porte-manteaux mais aussi porte-flingue de l’esthétique post duchampienne officielle. Continuer de lire Hommage à mon ami Pierre Pinoncelli Par Nicole Esterolle

Orlan , la mad max girl au baiser qui tue.

LE TOP TEN DU MONDIAL-ART FRANÇAIS par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Pour ce qui est de la nature profonde de l’art « contemporain » , tout le monde  commence à  comprendre maintenant que l’art « contemporain »  est ce qu’il y a de pire parmi  les produits ou dégâts collatéraux  de la mondialisation, en termes de destruction du sens, de l’environnement, des écosystèmes, de la biodiversité artistique et de ses floraisons sauvages. Continuer de lire LE TOP TEN DU MONDIAL-ART FRANÇAIS par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

L’ARTISTE REPRÉSENTANT LA FRANCE À LA BIENNALE DE VENISE SERA ANGLO-ALGÉRIENNE Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Une photo de la série Sugar Routes représentant  un silo à sucre dans le port français de Marseille. On y voit la substance sucrée couler comme du sable, des millions de morceaux venus des quatre coins du monde s’y mélangent, ne laissant aucune trace de ses origines. Continuer de lire L’ARTISTE REPRÉSENTANT LA FRANCE À LA BIENNALE DE VENISE SERA ANGLO-ALGÉRIENNE Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

LES TOURNESOLS FLÉTRIS DE BANKSI BIENTÔT PLUS CHERS QUE LES FRAIS DE VAN GOGH ? Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Alors que son identité est encore inconnue, il ne cesse dans ses créations de dénoncer le consumérisme de la société autant qu’il met en garde sur les catastrophes écologiques qui en découlent.  Continuer de lire LES TOURNESOLS FLÉTRIS DE BANKSI BIENTÔT PLUS CHERS QUE LES FRAIS DE VAN GOGH ? Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Buren enfin académicien ! Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Pour l’heure, il s’agit de placer les collectionnés de François Pinault et les pupilles de l’Etat dans le « show case » que représente l’Académie. On appelle cela le « cross marketing ». Bustamante et Hyber, section peinture, verront  rejaillir  sur eux,  grands conceptuels-déconstructeurs, l’aura du Grand’ art. Continuer de lire Buren enfin académicien ! Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

L’ART, C’EST FOUTU ! Critique du dernier essai «L’art, c’est bien fini» de Yves Michaud par Nicole Esterolle

« L’art, c’est bien fini ! » : tel est le titre du nouvel essai d’Yves Michaud… Fichtre ! il n’y va pas avec le dos de la petite cuillère de bonne famille notre guilleret philosophe – sociologue ( un rien polémiste) de la vie moderne sous tous ses aspects les plus croquignoles.
Continuer de lire L’ART, C’EST FOUTU ! Critique du dernier essai «L’art, c’est bien fini» de Yves Michaud par Nicole Esterolle

DE L’ AHURISSANT « DIALOGUE » ENTRE CLAUDE MONET ET JEAN-PIERRE RAYNAUD Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

« L’art contemporain, ça ose tout …et c’est à ça qu’on le reconnaît », disait Audiart… mais le pire dans ce registre de la délirante autant qu’ impudente crétinerie artcontemporainiste, c’est cette pratique de plus en plus fréquente et dévergondée du « dialogue » entre les œuvres du patrimoine et les conceptualo-biduleries contemporaines. Continuer de lire DE L’ AHURISSANT « DIALOGUE » ENTRE CLAUDE MONET ET JEAN-PIERRE RAYNAUD Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Marcel Didier / Nuit-blanche 21

« NUIT BLANCHE » À PARIS : « L’ART CONTEMPORAIN EST UNE OUVERTURE VERS L’AU-DELÀ »… Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Pour cette édition 2021,  la Mairie de Paris, aura élargi son rayon d’action pour  sa « Nuit Blanche »,  en réquisitionnant  une dizaine d’églises de la capitale. Le président de l’association Art, culture et foi/Paris, François Drouin, s’en réjouit et revient sur le lien entre la spiritualité et l’art contemporain. Continuer de lire « NUIT BLANCHE » À PARIS : « L’ART CONTEMPORAIN EST UNE OUVERTURE VERS L’AU-DELÀ »… Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Le grand effondrement

LE CAS VENET : GRAVE EN EFFET ! Par Nicole esterolle (Billet d’humeur)

Bernar Venet a intitulé cette exposition « L’hypothèse de la gravité » : une juxtaposition de mots qui  veut apparaître comme lourde de sous-entendus  et d’une profondeur métaphysique abyssale, mais qui, bien sùr, n’est que colossale  ineptie…
Continuer de lire LE CAS VENET : GRAVE EN EFFET ! Par Nicole esterolle (Billet d’humeur)

La mobylette de Napoléon par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Il a vu déjà son tombeau des Invalides assorti d’une suspension de squelette de cheval et l’Arc de Triomphe bâché comme une dame en burka très enveloppante… Continuer de lire La mobylette de Napoléon par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)