« UNE SECONDE D’ÉTERNITÉ » POUR CÉLÉBRER  50 ANS D’ART DIT CONTEMPORAIN Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Gogo dancer / Felix-Gonzales Torres

Grosse pantalonnade « chimérique » à la Bourse de Commerce de  François Pinault, pour une exposition  apothéotique célébrant  les vertus de l’art « contemporain », comme produit de la symbiose ou de la collusion fornicatoire entre le grand intellect public plutôt gaucho – hidalguien et le grand capital privé plutôt droito-pinaltien.

Une demi-page du Monde ( copie jointe) lui est consacrée sous la signature de Emmanuelle Lequeux… qui remplace Mr Dagen quand le sujet à chroniquer n’inspire pas  ce dernier.

1 / Sherry Levine

2 / Marcel Broodthaers

3 / Felix-Gonzales Torres

4 / Anri Sala

La curatrice de cette délirante célébration n’est autre qu’Emma Lavigne actuellement directrice de la collection privée de Mr Pinault, mais qui avait été auparavant  grande serviteuse de l’intérêt public à travers ses successifs mandats de directrice de l’Art Contemporain au centre Pompidou, du Centre Pompidou-Metz et du Palais de Tokyo.

Pour cette manifestation dite « de l’infini de la jouissance en une seconde » et où ,  selon Mme Lavigne , « l’intensité de la présence des corps et des images se mesure à l’aune de leur fugacité », on frôle en permanence l’orgasme mental et esthétique précoce, sinon l’épectase finale… avec la présence de 20 stars de la haute contemporainitude artistique autant institutionnelle que financière (puisque les deux sont indissociables)

« C’ est une exposition à double ou même à triple lecture », nous avertit Mme Lavigne,  « on peut passer un moment à disserter sur les œuvres, ou alors, on peut tout simplement s’approprier ces quelques secondes pour mieux converser avec ces 20 artistes. »
Arca. Larry Bell. Marcel Broodthaers. Miriam Cahn. Nina Canell. Liz Deschenes. Ryan Gander. Dominique Gonzalez-Foerster. Felix Gonzalez-Torres. Roni Horn. Pierre Huyghe. Gustave le Gray. Sherry Levine. Carrie Mae Weems. Philippe Parreno. Anri Sala. Tino Sehgal. Rudolf Stingel. Sturtevant. Wolfgang Tillmans…(Tous liés à des financial-galleries de niveau international de type Crousel, Templon, Goodmann.)

Parmi ces vingt célébrités du conceptualo-postural, notons la présence de Felix Gonzalez-Torres, connu pour les innombrables tas de bonbons installés dans les grandes foires et biennales internationales ; de Tino Seghal, auteur d’oeuves sans existence matérielle, mais qui a réussi à vendre une absence d’œuvre au Centre Pompidou pour 200 000 euros ; de l’incontournable Philippe Parreno, connu pour avoir gonflé à l’hélium 500 sacs poubelle qui sont allés ainsi se coller au plafond de l’immense salle qui lui était allouée; de Marcel Broodthaers auteur du fameux perroquet municipal vendu à Christophe Girard pour le hall d’accueil  de la Mairie de Paris ;  d’Anri Sala pour sa recherche fondamentale sur le gant en caoutchouc ; de Pierre Huyghe pour son chien anorexique ;de  Melle Sturtevant, cheffe de file du mouvement « Appropriationniste » qui consiste à signer de son propre nom une copie d’ artiste célêbre ( Elle a fait ça avec une Marilyn de Warhol) ; de Sherry Levine qui a réalisé une copie en or massif de la pissoire de Duchamp ; de Ryan Gander qui révèle l’aspect dérisoire de notre existence avec des chats empaillés, etc ….J’arrête là …Je vous ai joint les images correspondant à chacun.

Plus d’infos :

Une seconde d’éternité, l’exposition qui se conjugue à tous les temps – IDBOOX