ENCORE UN LIVRE DE Mme MILLET ! Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Gazette 54

https://lagazettedenicole.art/index.php/gazette-054/

SEXE, INTELLECT ET POGNON : LES TROIS MAMELLES DE L’ART CONTEMPORAIN…AU SERVICE DU GRAND CAPITAL ET DE LA BUREAUCRATIE D’ÉTAT

Après «  la vie sexuelle de Catherine M » , le best seller international d’il y a vingt ans (900 000 ex vendus en Corée su Sud), après « Une enfance de rêve » publiée il y a trois ans, voici donc un nouveau livre de la leader maxima de l’art contemporain hexagonal intitulé « Commencements », qui sort en même temps que  celui de l’autre dévergondée de la littérature et du sexe  Virginie Des Pentes

Pour cette rentrée 2022, ça chauffe donc très fort dans les tuyaux de la critique littéraire progressiste

Toute la NUPES  culturelle rebelle et déconstructive est en ébullition…Et le Monde, toujours à l’avant-garde du politiquement gneugneu,  nous gratifie de deux pleines pages de son supplément  livres du 2 septembre pour la promotion du bouquin de l’exquise Catherine, « meilleure suçeuse de l’art contemporain » comme elle se dit elle-même.…et  que Philippe Sollers comparait à Sainte Thérèse de Lisieux ..

On peut lire  dans cet article du Monde des choses aussi stupéfiantes que ça :

–       « cette autodidacte s’est fait peu à peu une place dans l’univers de l’art »…Autodidacte de quoi ? On se le demande (de la fellation du néant ?)

–       « toutes ces œuvres monochromes qui exigent de vous une immersion, on doit s’y laisser aller comme on entre dans la mer ? je me suis laissé absorber par cet art là » ..Se laisser couler voluptueusement dans la béance d’un immense monochrome de Mosset : l’extase  totale !

–       « devenir spécialiste de l’art conceptuel n’a pas été trop compliqué » Gniark !Ben oui, Ginette, c’est vrai que Klee, Poliakof, Brauner, c’est autrement plus « compliqué » pour elle…

–       « Avec moi, la revue Lettres Françaises qui dépendait essentiellement de l’argent de Moscou, fut une pionnière dans la découverte de l’art américain »..Gniark Gniark !

–       Qu’elle a essayé de faire un enfant en forniquant avec son ami Templon (succursale  française du mafieux new yorkais Castelli) , sur l’autel de l’Eglise St Germain des Prés, mais le Bon Dieu n’a pas marché dans la combine.

Et voilà, pour finir en beauté ,  l’une des meilleures citatione de Mame Millet qui ne figure pas dans les textes de ses admirateurs Birnbaum et  Bellet : . « Ce qui caractérise notre époque, c’est la réconciliation de l’Etat et du génie »…Gniark, Gniark, Gniark !! Elle fait fort la Sainte Immaculée Conceptuelle!….

Catherine Millet

Commencements

    Dans un café, une adolescente observe de loin un groupe de jeunes gens absorbés dans leur discussion. Elle ne sait pas encore qu’ils préparent une revue de poésie mais, bientôt, elle attachera ses pas aux leurs. Premières lectures, premières amours, découverte de l’émotion esthétique, premiers… Lire la suite

    Littérature française

    Paru le 31/08/2022

    Genre : Littérature française

    320 pages – 140 x 210 mm Broché EAN : 9782081486218 ISBN : 9782081486218

    Achat (ici)