Roland Topor – OH LA LA / Consortium Museum (FR)

Roland Topor
Tape à l’oeil, 1983
bombe sur papier
65 x 91,5 cm

OH LA LA

Curated by Eric Troncy

Jusqu’au 22 janvier 2023

25 ans après la mort de Roland Topor (1938 – 1997), l’exposition « Oh la la » au Consortium Museum invite à voir à nouveau un peu de son œuvre picturale, et rassemble une trentaine d’œuvres (peintures et dessins) qu’il réalisa entre 1965 et 1996. Elle emprunte son titre à un dessin au crayon de couleur sur papier de 1973, présenté dans l’exposition, et qui résume parfaitement l’étonnement que suscite aujourd’hui l’activité artistique de ce « grand singulier » qui toucha à tout (peinture, sculpture, cinéma, télévision, littérature, chanson, …) ­— en commençant, à la fin des années 50, par le dessin de presse et l’illustration — pour construire une œuvre qui commenta la société des époques qu’elle traversa en s’appuyant sur des bases surréalistes combinées à une solide propension à l’humour noir. Elle s’offre à nous aujourd’hui dans son extravagante fantaisie et son anticonformisme.

Roland Topor
sans titre, ca 1970
encre sur papier
60 x 48 cm

« Il n’est pas mauvais, chez un artiste, que le goût de plaire s’entende avec un certain goût de déplaire » expliquait Roland Topor au journal Libération en 1986. Assurément, cette capacité, cette fonction, peut-être, de l’art à déplaire et à plaire à la fois, transparait encore comme aux premiers jours dans cette sélection de peintures et dessins où le sexe, la mort et le pouvoir semblent former les trois piliers de soutènement de la société.

Roland Topor est né en 1938 et mort en 1997 à Paris, dans le Xème arrondissement. Son œuvre est foisonnante et protéiforme. Dessinateur, écrivain, artiste aux talents multiples, il a été publié dans la presse en France et à l’étranger : BizarreHara-KiriElleLe New York TimesLe Canard enchaînéLibération, Le Monde, le Frankfurter Allgemeine Zeitung, et d’autres.


Il a écrit des livres, et illustré les œuvres de plus de cent écrivains parmi lesquels Boris Vian, Marcel Aymé, Félix Fénéon, Tolstoï, Georges Sand, Pierre Benoît… Il a réalisé les décors et costumes de plusieurs pièces de théâtre et opéras pour Ligeti, Penderecki, Savary et d’autres. Il a écrit des scénarios de films, des pièces de théâtre, des chansons, des contes, des romans, des nouvelles. Il a été acteur dans les films de William Klein, de Raoul Ruiz, de Volker Schlöndorff. Il a conçu plusieurs films d’animation dont La Planète Sauvage. Il a participé à de nombreuses créations radiophoniques et télévisuelles, il est notamment l’auteur de l’émission pour enfants Téléchat et co-auteur des émissions Merci Bernard et Palace. Créateur du mouvement Panique avec Fernando Arrabal, Jacques Sternberg et Alejandro Jodorowsky, Topor a été lié à plusieurs mouvements et « familles » d’artistes, dont Cobra, l’International Situationniste et Fluxus. Ses dessins et peintures ont été exposés à de nombreuses reprises et sont entrés dans plusieurs collections privées et institutionnelles parmi lesquelles : Le Centre Pompidou, Les musées de Strasbourg, le Stedelijk Museum, le musée des Beaux-Arts de Varsovie, le Stadtmuseum de Münich, ainsi qu’en Italie, Suisse, Belgique, Suède, Etats-Unis…

— Éric Troncy

Remerciements : galerie Anne Barrault, Paris

Consortium Museum

37 rue de Longvic
21000 Dijon, France

https://www.leconsortium.fr/fr