BUREN  LA MENACE : TOUJOURS AUSSI   PROCÉDURIER…Par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Photo: Source link Journal Belge

14 septembre prochain à 10h

Il est bien précisé que la reproduction des images de son expo au Centre Wallonie-Bruxelles  est soumise à des droits d’auteur aussi bien sur le plan visuel… QUE CONCEPTUEL….Rien que d’y penser vous êtes donc taxés par l’ADAGP !…Il est ubuesquement impitoyable notre Bubu conceptualo-anartiste insituiste transdisciplinaire hexagonal !

L’image ci-haut est celle, ancienne, de Buren venant d’ expérimenter avec succès la couleur sur de petits tableaux monochromes carrés…Un moment charnière dans le parcours de l’artiste !

Car, au départ, le champion de la raie verticale ne jurait que par le noir et blanc radicaux …Mais, quelques années plus tard, le parjure  déclarait sans vergogne « la couleur, c’est de la pensée pure ! » Il persiste dans ce même reniement de lui-même avec cette expo intitulée :« Comme tombées du ciel, les couleurs in situ et en mouvement »..Gniark, Gniark !

La presse française est invitée à une rencontre

avec Daniel Buren au Centre Pompidou

le 14 septembre prochain à 10h, organisée avec la collaboration du Centre Wallonie Bruxelles …vous pouvez y aller aussi, y a de la bonne bière wallone et bruxelloise…

Je vous livre ces extraits du communiqué  de presse de l’agence Caracascom.com:

À l’initiative du Groupe Uhoda, en collaboration avec la SNCB et avec le soutien de partenaires publics et privés, la gare de Liège-Guillemins (Belgique) sera le support d’une oeuvre monumentale et temporaire signée Daniel Buren….Gniark, gniark !

Conçue en parfait dialogue avec l’architecture de Santiago Calatrava, l’oeuvre se déploiera sur l’ensemble de la voûte de l’édifice à travers un jeu de couleurs, de contrastes, de projections et de reflets. Cette installation magistrale sera sans cesse mouvante selon la lumière du jour, les heures et les saisons.

Bubu  « repotentatialise » à donf… « les possibilités poétiques du quotidien »

« Avec ce geste, l’artiste métamorphose la gare, la repotentialise et invite le public à renouveler son regard sur l’architecture, sur les possibilités poétiques du quotidien, à la découverte de l’inattendu… »

L’oeuvre sera inaugurée par Stéphan Uhoda, la SNCB et ses partenaires le 15 octobre 2022 en présence de Daniel Buren. Elle sera visible jusqu’au 15 octobre 2023.

Avertissement concernant les droits d’auteur

L’installation bubuesque intitulée  « Comme tombées du ciel, les couleurs in situ et en mouvement » est soumise à des droits d’auteur aussi bien sur le plan visuel que conceptuel. Nous vous remercions de vous référer aux communiqués de presse et d’utiliser exclusivement les visuels libres de droits mis à votre disposition à des fins éditoriales liées à ce projet sur le site www.caracascom.com….Abracadabranlesque !

(on se souvient tout de même du procés que Buren avait intenté –et perdu- à un petit éditeur de cartes postales de Lyon, qui avait eu l’audace de laisser voir sur ses images, les immondes poteaux buréniens de la Place de l’Hôtel de Ville)

INFORMATIONS PRATIQUES

Rencontre avec Daniel Buren autour du projet « Comme tombées du ciel, les couleurs in situ et en mouvement » (Liège-Guillemins, Belgique)

Date 14 septembre 2022 à 10h00

Lieu : Centre Pompidou Les informations relatives à l’accès à la conférence de presse vous seront transmises par l’invitation qui vous parviendra dans le courant du mois d’août.