LE NICOLEMUSEUM.FR EST UNE ARME DE RECONSTRUCTION MASSIVE (FR)

Oeuvre : Albert Guasch

Oeuvres : Alain Lapierre / Adolph von Menze / Abdias Ngateu

Quarante ans de « déconstructivisme » officiel
Après quarante ans d’intense activité déconstructive de la part de l’institutionnalité de l’art, de trangressivisme, de cassage des codes, de destruction systématique du sens commun, des modèles, des repères esthétiques, de toutes les valeurs élémentaires tant morales qu’artistiques, au nom de la libération créative et du progrès, voilà donc que surplombent et triomphent au milieu de ce champ de ruines un nombre limité de gigantesques boursoufflures du néant, telles que, Buren, Hyber, Lévèque, Attia, Venet, Lavier, et autres stars de l’art d’État …dont les pitreries n’ont d’autre fonction , semble-t- il, que d’obstruer le regard, de stériliser la création, d’asphyxier la pensée, d’occulter la richesse et la diversité de la véritable création d’aujourd’hui…et ceci , bien sûr, à des fins de raréfaction spéculative tant intellectuelle que financière….et de distinction sociale pour les bidochons culturolâtres..

Oeuvres : Ahmed Hajeri / Adam Farris

Une création toujours plus vivante
Alors oui, il faut montrer que sous cette monstrueuse crème fouettée de surmédiatisation de l’inepte, la création véritable est toujours vivante, plus riche et diversifiée que jamais, et qu’elle constitue de facto la meilleure arme de défense contre les malfaisances de l’appareil adminitrativo-financier hexagonal. En montrant un ensemble d’environ 6000 artistes de tous pays – qui ne révèle qu’une petite partie de cette fabuleuse richesse – le nicolemuseum entend déjouer le déni officiel de réalité de cette luxuriante création… Entend réhabiliter sa vérité, sa générosité, son immédiateté, son évidence partageable… Entend requalifier son contenu sensible, son humanité, son inventivité formelle, sa corporéité, son individualité, son savoir-faire, la nécessité intérieure personnelle, le localisme au lieu de l’internationalisme obsessionnel, cet ancrage dans un lieu et dans une culture, qui fait l’universalité… Entend reconstruire l’écosystème naturel de l’art ravagé par un conceptualisme décervelé et forcené, devenu signe de supériorité intellectuelle et faisant valeur financière.

  • Alexandra Duprez
  • Alejandro Colunga
  • Adrian Ghenie
  • Aguilera Tamayo
  • Aditi Lago
  • Aaron Brent-Harker
  • Damien Maigne / Apiculteur

Un public toujours vivant
Le chiffre de 6000 visiteurs mensuels pour le nicolemuseum.fr apporte la réconfortante preuve qu’il existe un large publlc non encore endoctriné au processualo-bidularisme questionnatoire et discursif de l’art dit contemporain. (Le 30 000 abonnés à la news letter de la Gazette de Nicole également : https://lagazettedenicole.art/ )

Les artistes et les abeilles : même combat !
La Sainte Providence qui a voulu que Damien Maigne (photo jointe) , apiculteur de son état, ait eu l’idée et ait pu réaliser le site du nicolemuseum, dit bien la haute vertu reconstructive de cet immense collection de fleurs sauvages et naturelles., qui ont su échapper aux engrais et autres pesticides tueurs d’abeilles… Damien Maigne gère , par ailleurs un autre site appelé ventalaferme.com :
https://apismellifera.ventalaferme.com/

Le nicolemuseum est donc une arme de reconstruction pour la survie des abeilles autant que pour celle des artistes…et autres humains et êtres vivants.