DU GIGA-INEPTE DANS  L’ART D’ÉTAT Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Ici, la colossale subtilité ne réside pas seulement dans l’illisibilité de l’écrit, mais dans le fait cette bâche  ne soit visible que du haut de la tour pigeonnier du bâtiment du FRAC, qui n’est accessible par un escalier étroit et quasiment impraticable…(des pervers, vous dis-je !) Continuer de lire DU GIGA-INEPTE DANS  L’ART D’ÉTAT Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)