Focus on : Invader / GHOST GALERIE (FR)

« When I started my  » Invasions « , the word  » street art  » did not even exist yet !

Now  » Street Art  » is a Pivotal moment » – Invader

Né en 1969, Invader aussi connu sous le nom de Space Invader, est un artiste urbain français originaire de Paris. Ses œuvres, composées de petites mosaïques en référence aux pixels, peuvent être aperçues tout autour du globe. De Paris à Hong Kong en passant par Miami, l’artiste a semé ses compositions, situées entre culture du jeu vidéo et mouvement graffiti, dans les grandes villes du monde entier. Son nom d’artiste provient d’un jeu d’arcade de 1978 créé par Tomohiro Nishikado. Dans ce jeu, le joueur dirige un personnage ayant pour but de détruire une invasion ennemie. Derrière cet avatar, l’idée d’Invader est de créer une passerelle entre art, quotidien et numérique à la manière d’un hacker de l’espace public. 

Oeuvrant dans l’anonymat, Invader a acquis une notoriété mondiale grace à ses œuvres uniques et son style reconnaissable. Ses œuvres, devenues des symboles, obsèdent les spectateurs qui s’amusent à les retrouver dans les rues grâce à l’application mobile  » Flash Invaders « . Le but est de flasher le plus d’Invader possible dans la rue afin de gagner un maximum de points. En photographiant l’oeuvre, chaque composition est alors reconnue par l’application. Actuellement, plus de 100 000 utilisateurs participent à cette chasse aux trésors géante.

Invader
ALIAS PA-1060, 2013
Carreaux de mosaïque montés sur panneau en plexiglas
Mosaic tiles mounted on plexiglass panel
               
              105 x 165.3 cm               
41 ⅜ x 65 ⅛ in

L’artiste enchaîne les projets insolites. Lorsqu’il est en France, il réalise une invasion au Louvre, en haut de la Tour Eiffel ou encore sur le Quai des Orfèvres. L’été dernier il envoi même trois Invaders en patrouille dans le ciel, tractés par un avion, sur Instagram il avait promis d’offrir des livres signés aux personnes ayant prise les plus belles photos de l’oeuvre aérienne de Cannes. Aux États-Unis, il a collé un Space Invaders sur les lettres d’Hollywood. Au Mexique, trois Space Invaders sont déployés au fond de la baie de Cancún, embarqués sur les sculptures sous-marines de l’artiste Jason de Caires. Mais Invader a de plus grandes ambitions encore. Son regard se tourne vers le ciel. Il rêve d’envoyer, ou plutôt de « renvoyer » comme il le dit, un Space Invader dans l’espace. Une mosaïque est alors partie à bord du vaisseau spatial européen ATV-5 lancé en 2015 par la fusée Ariane 5. À bord de l’ISS, Space 2 a pu (re)conquérir l’univers et est devenue la mascotte des astronautes.

Alors que le projet  » Space Invader  » voit le jour en 1998, Invader annonce en 2022 sur ses réseaux qu’il installe sa quatre-millième mosaïque cette année. L’endroit n’est pas choisi au hasard. Il la place en Bolivie dans la ville de Potosi située à 4 000 mètres au dessus du niveau de la mer, l’une des villes les plus hautes du monde. 

GHOST GALERIE

62, RUE DU FAUBOURG SAINT-HONORÉ

75008 PARIS

DU LUNDI AU SAMEDI DE 10H30 À 19H

LE DIMANCHE SUR RENDEZ-VOUS

T. +33 (0)1 85 73 27 99

https://www.ghostgalerie.com/