LES « TRAVAUX » DE NICOLE ESTEROLLE (FR)

J’emprunte ce terme « travaux » autant à Buren qu’à Hercule pour désigner mes ouvrages, mes chantiers, mes activités  bénévoles autant que facultatives, mais qui ont une énorme audience grâce à internet…et me procurent un très grand plaisir.

Il s’agit donc du nicolemuseume.fr, de la Gazette de Nicole, du diaporama de Nicole, des chroniques « Ben voyons Ginette » et « La friandise de la semaine », du blog « le vadrouilleur urbain » et du facebook nicole esterolle.

1 – LE NICOLEMUSEUM.FR

Il fête son centième « mur »

Cent « murs » avec 65 artistes dans chacun d’eux

6500 artistes de tous pays, étonnants, vivants, déterminés, sauvages, follement libres

5000 visiteurs par mois

Un outil de reconstruction du sens en art après 40 ans de « déconstruction » intello-bidulaire, dérridayenne et post languienne.

Un site créé en2017 par mon camarade Damien Maigne, apiculteur de son état et gérant du site ventalaferme.com, dédié aux  produits frais sans engrais ni subventions… eux non plus…

https://nicolemuseum.fr/

2 – LA GAZETTE DE NICOLE

500 artistes déjà présentés dans le 45 numéros parus. Cueillis  parmi les 6500 du nicolemuseum… Des flamboyants, des incandescents,  qui crameraient le support s’ils étaient présentés sur du papier.  Une création de mon camarade lillois  Jean-Jacques Tachdjian, alias El Rotringo, une célébrité sur les réseaux des graphzeux underground.

Chacun des  premiers numéros de la gazette a eu 28000 lecteurs (nombre cumulé sur quatre ans)

3- LE VADROUILLEUR URBAIN

Le blog canadien construit et dirigé par Sylvain Boucher, où figurent mes textes dits « polémiques », ( mais surtout informatifs) déconstructeurs de la déconstruction conceptualo-bidulaire institutionnelle et subventionnée…Un blog aux 1700 lecteurs quotidiens- 25% USA, 25% Canada – 50 % France.

4 – LA FRIANDISE DE LA SEMAINE

La petite gâterie woko-posturo-conceptuelle, que je choisis parmi les milliers du même type, qui sont entreposées dans nos FRACS et que personne ne voit…  Et c’est bien dommage qu’un plus grand public ne soit pas informé de l’existence de ces effarantes petites  inepties achetées fort cher et en toute opacité avec l’argent du citoyen,  dans l’entre-soi d’un « service public » réservé à une élite de tarés consanguins en fin de race.

5 – BEN VOYONS GINETTE !

« Ben voyons Ginette ! »  est le titre de la petite chronique mensuelle que je tiens sur  sur Aralya, le site des galeries prospectives et à visage humain.

Cette chronique euphorisante est consacrée à la sidérante cuistrerie et à la tétanisante imbitabilité des textes accompagnant les productions  plastiques conceptualo-bidulaires  typiques de l’art ministériel dit « contemporain » qui remplit les FRAC.

Ces textes sont d’une telle pétillante imbécillité, qu’ils ne peuvent avoir d’autre commentaire qu’un « Ben voyons Ginette !» commisératoire.

Humeurs Archives – Aralya

6 – LE DIAPORAMA DU NICOLEMUSEUM

Sept heures de visionnage pour 5000 images défilant au rythme de Une toutes les cinq secondes….

Vous pouvez garder ce doc sur une clef USB , pour  le projeter sur un home – cinéma ou un grand écran télé… Lien direct pour le diaporama : 

https://nicolemuseum.fr/Nicole-Museum_Le-Diaporama/Nicole-Museum_Le-Diaporama.html

7 – LE FACEBOOK DE NICOLE ESTEROLLE (ici)

En prise directe avec l’actualité

5000 amis- 8200 abonnés