LE PROFESSEUR ONFRAY A ENCORE QUELQUE CHOSE À NOUS DIRE… Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Créateur : JOEL SAGET | Crédits : AFP

Le philosophe au demi – cerveau compense cette carence par une stupéfiante incontinence verbale

Voici le youtube de son entretien avec Natacha Polony à l’occasion de la sortie son 4ème livre de l’année 2021 intitulé « la raison de l’art » (pourquoi y a-t-il de l’art plutôt que rien ?)

Une heure et demie d’un entassement bourratif et péremptoire de lieux communs et d’enfonçage de portes ouverts, sur ce vaste sujet. Notre philosophe populaire sait tout,  comprend tout et nous explique tout…Une bonne fois pour toutes…Il nous dit que François Pinault, avec qui il vient de déjeuner, aime vraiment l’art…mais qu’il n’a pas acheté d’œuvre à son ami et voisin normand Jacques Pasquier…dont il aime beaucoup la peinture… la prose et la logorrhée onfrayennes ont surtout vertu suffocatoire ou étouffe-chrétien…et d’ obèrer les analyses de fond….

Pour notre philosophe le monde est un pur concept et l’art n’est que raison

C’est étonnant de voir combien dans ce livre « La raison de l’art », il ne perçoit absolument pas l’existence d’un deuxième langage qui s’adresse à une autre partie du cerveau… Comme s’il avait subi  une sorte de lobotomie, qui fait que pour lui le monde est plat, sans mystère ni poésie, sans transcendance . Sa grille de lecture de l’art est donc pour le moins sommaire sinon misérable, et l’on se demande ce qu’il perçoit d’une œuvre d’art…On se demande ce qu’il a bien pu accrocher chez lui sur ses murs…tout comme lui, dans cet entretien, se demande ce que François Pinault a chez lui…

Souvenons-nous de cette déclaration de Michel Onfray :“l’art contemporain c’est comme le chinois…C’est un langageet ce n’est pas parce vous n’y comprenez rien que vous avez le droit d’affirmer , comme on l’entend trop souvent, que ça ne veut rien dire, que ce n’est pas de l’art, que c’est nul, inepte ou du « grand n’importe quoiIl faut vous informer avant de juger et condamner , …vous informer pour comprendre un art « qui n’a pas le public qu’il mérite » parce que mal enseigné et trop stigmatisé par les ignorants.”…Ben voyons Ginette !

Onfray adore la peinture de Jacques Pasquier

Michel Onfray nous a déjà  expliqué quel’art contemporain est injustement persécuté  et qu’il est victime de deux approches obligatoires opposées, aussi erronées l’une que l’autre et qu’il renvoie dos à dos, comme recto et verso d’une même déficience intellectuelle. Car  la religion de l’art contemporain, dit-il, possède  ses différentes variétés de bigots : ceux de l’institution et ceux du grand marché ; la deuxième, est celle des réactionnaires de tous bords, qui font de la critique de l’AC leur « fond de commerce », comme Jean Clair, Régis Debray, Pascal Bruckner, André Comte –Sponville, Jean-Phillipe Domecq,  Jean Baudrillard, Alain Finkielkraut … La bonne approche étant donc la sienne ,ici, comme sur tout autre sujet…

Voir le monde avec un demi – cerveau, confère assurément une supériorité dans la vision….Et l’on craint le pire avec le projet qu’a Onfray de créer une « Académie Populaire des Beaux-Arts », tout près de chez, lui en Normandie profonde.