Buren enfin académicien ! Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Cette perspective semblait jusqu’à aujourd’hui totalement improbable, mais c’est pourtant ce à quoi il faut logiquement s’attendre maintenant que les réseaux du Ministère ont réussi à introduire dans cette vénérable institution, Jean-Michel Othoniel,  (notre « petit prince » de l’art d’Etat Français, connu pour ses enfilages de perles et verroteries colorées), Fabrice Hyber , (connu pour son escarpolette à double godemichet pour demoiselles de bonne famille),  Jean-Marc Bustamante, artiste conceptualo-postural parmi les pires du genre, mais reconnu sur la scène internationale pour sa fameuse performance qui consista à  introduire une remorque de camion dans une chapelle à Carpentras et ensuite, grâce à cela, à gagner un procès qui lui rapporta 80 000 euros et, cerise sur le gâteau,  un poste de Directeur de l’École des Beaux-Arts de Paris….

Dès lors que Bustamante , Hyber, Othoniel ont été intronisés à l’Institut, pourquoi pas y fourrer aussi Buren, et  Mosset, et pourquoi pas Lavier ? … Lavier à l’Académie : ça fait rêver non ?

Il convient donc d’expliquer pourquoi ce qui paraissait ahurissant hier devient possible aujourd’hui… Pourquoi des  ultra-avant-gardistes de très haut niveau de contemporanéité  entreprend de se mélanger à de vieux artistes qu’ils trouvent ringards. Il convient inversement de comprendre pourquoi ces mêmes vénérables artistes accueillent ceux qui les méprisent  …De comprendre comment  d’admirables vrais  peintres  comme Velikovic, Garel, Carron, Desmaziéres,  ont pu être retournés au point de trahir leur propre cause et celle de la peinture …Comment ils ont pu  voter pour l’admission d’un ennemi déclaré de la peinture et d’artistes officiels certes, mais  qu’ils savent totalement calamiteux….Oui, il convient de comprendre le mécanisme de ce contre-sens, d’en trouver les mobiles et les enjeux.

La villa des Pinsons

La première explication plausible concernant les raisons  de cette OPA du Ministère sur  l’Académie des Beaux-Arts, c’est qu’il était devenu de plus insupportable à l’Etat de voir   la vénérable institution fonctionner librement, en totale indépendance de la puissance publique et ce, depuis plus d’un siècle….Insupportable également sa richesse foncière tenant à  un important patrimoine immobilier et muséal composé notamment du Musée Marmottan, et de la Bibiothèque Marmottan,   de la La villa des Pinsonst  à Giverny et de la    Villa Ephrussi à Saint-Jean-Cap-Ferrat, la Villa des Pinsons, …Insupportable sa politique active de partenariats avec un important réseau d’institutions culturelles et de mécènes… Insupportable de la voir  attribuer chaque année une trentaine de prix à de jeunes créateurs de toutes disciplines artistiques, dont le travail n’obéit pas  aux préconisations  esthétiques des bureaucrates du Ministère…Outrageant enfin de voir cette manne d’argent privé soutenir un art illégitime et « dissident » et ne pas profiter aux « bons artistes » agréés figurant sur la liste établie  par le dispositif  institutionnel.

Quand on sait toutes ces bonnes raisons, on comprend mieux que Mrs Bustamante, Hyber, Othoniel,  fidèles serviteurs d’un Etat à qui ils doivent tout,   se soient dévoués pour servir de cheval de Troie pour s’introduire dans ce territoire convoité par ses copains bureaucrates du Ministère, et y faire entrer d’autres produits comme eux de l’art officiel dit contemporain…Avec Buren bien entendu,( l’homme qui a relooké les fameuses boites de fromage à tartiner) parmi les premiers futurs postulants.

UN TEXTE DE AUDE DE KERROS SUR LE SUJET

Pour l’heure, il s’agit de placer les collectionnés de François Pinault et les pupilles de l’Etat dans le « show case » que représente l’Académie. On appelle cela le « cross marketing ». Bustamante et Hyber, section peinture, verront  rejaillir  sur eux,  grands conceptuels-déconstructeurs, l’aura du Grand’ art. A l’inverse la peinture s’en trouvera dépréciée… un peu comme quand Bustamante met un camion dans une église, il déclasse l’église et la convertit en garage. 

La campagne fait donc rage,  le grand argument semble-t-il est que l’Académie a besoin de « stars » officielles afin que leur célébrité, retombe généreusement sur les académiciens inconnus, grâce au fameux « principe de ruissellement » – un mythe qui a la cote ! 

Etant donné les intérêts en jeu : d’un côté la détermination des partis de l’Etat et de l’Argent à instrumentaliser cette institution prestigieuse, de l’autre le parti d’une Académie dont les valeurs ne sont pas celles de la finance mais de l’Art. Il vaudrait mieux créer une section « Art conceptuel » avec deux ou trois fauteuils pour que ce courant soit représenté, mais en aucune façon confondu avec la sculpture, la peinture et la gravure – où le sens ne s’exprime pas sans la forme crée et accomplie – c’est-à-dire l’exact contraire du conceptualisme. 

L’Académie des Beaux-Arts est en France, la dernière Grande Institution dans le monde des arts, avec un prestige international, à ne dépendre ni de l’Etat ni de l’Argent, à être encore gouvernée par les artistes eux-mêmes, à témoigner de  l’existence de la diversité de courants, à défendre la liberté artistique et l’indépendance du créateur. Si elle manquait à sa mission, il n’y aurait plus de contrepouvoir dans ce domaine, dans ce pays.

OTHONIEL À LA VILLA LES PINSONS !

Une nomination qui illustre ce qui est dit plus haut ….

Encore une propriété de l’Académie des Beaux-Arts qui va ainsi passer sous le contrôle du ministère….pour y accueillir « en résidence » des tas de jeunes artistes conceptualo-posturo-bidularistes fraichement moulus et formatés en l’autre Villa dite Arson à Nice.

Membre de la section sculpture de l’Académie des beaux-arts depuis 2018, Jean-Michel Othoniel a été élu directeur de la « Villa Les Pinsons » lors de la séance plénière du 22 septembre 2021. Il prend ses nouvelles fonctions pour un mandat de 5 ans. 

https://www.artnewspaper.fr/news/jean-michel-othoniel-elu-directeur-de-la-villa-les-pinsons

Les 42 numéros parus de la
Gazette de Nicole. 

Présentant 500 étonnants artistes de tous pays.

https://www.yumpu.com/fr/la_gazette_de_nicole_esterolle