À L’ENSBA-PARIS , VOICI UN HOMMAGE À WOLINSKI…Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

À L’ENSBA-PARIS , HAUT-LIEU DE L’ESTHÉTIQUE CONCEPTUELLE, VOICI UN HOMMAGE À WOLINSKI… QUI POURTANT VOMISSAIT L’ART CONTEMPORAIN, AUTANT QUE TOUTE AUTRE FORME DE TERRORISME

On aura tout vu ! Ainsi le milieu woke institutionnel, « artistiquement correct » de l’ENSBA, du Monde et de France-Cul,  semble-t-il trahir  son ADN conceptualo-bidulaire pour rejoindre la fachosphère anti-contemporainiste?

Georges Wolinski vomissait l’art contemporain. Il ne voyait en lui qu’un spectacle obscène et mercantile, dépourvu de toute forme de beauté. « Plus c’est cher, plus c’est beau ! (…) Il n’y a plus de limites au pire-que-tout. Le spectateur jouit devant l’insupportable, parce qu’il se sent supérieur, plus intelligent que celui qui a la nausée, qui ne comprend pas. Il ricane à la pensée de tous ces cons horrifiés, scandalisés, choqués, tous ces minus qui refusent d’être modernes et d’admirer le dégueulasse, le débectant et le moche », écrit-il dans un dessin publié dans Charlie Hebdo, en septembre 2008, dont l’original est présenté aux Beaux-Arts de Paris,

Plus d’infos ici :

France cul :

https://www.francetvinfo.fr/culture/arts-expos/une-vivante-retrospective-de-l-oeuvre-de-georges-wolinski-aux-beaux-arts-de-paris_4764385.html

L’hommage tout en dérision des Beaux-Arts à Wolinksi

LA GAZETTE DE NICOLE N° 41

Artistes présentés :

Thomas Agrinier ,  Alain Troyas, Margaret Keelan, Sergey Merenkov, Kahn & Selesnick , Jennfer B. Thoreson, Serge Poliakoff, Jean -Nicolas Reinert , Amélie Joos, Bisa Butler , Anne-Sophie Atek , Amanda Shelsher , Neal Barab, Gregory Van Maanen,  Brann  Renaud , Hope Kroll, Esther Cardella