ÉTHIQUE, CULTURE ET RENTABILITÉ FINANCIÈRE Par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

LES IDIOTS UTILES DU CAPITALISME À L’ŒUVRE SUR LES FRICHES INDUSTRIELLES…ÉTHIQUE, CULTURE ET RENTABILITÉ FINANCIÈRE

Je n’avais pas encore tous les éléments permettant de comprendre TOTALEMENT pourquoi le cultureux institutionnel s’intéressait plus aux friches industrielles qu’aux trésors patrimoniaux tombant en ruine.

J’avais bien compris que la friche, comme lieu et support d’expression du subversivisme streetartouilleur punk communiste à chiens, pouvait plaire aux idéologues écolos , insoumis, gauche identitaire qui peuplent la culture institutionnelle…Plaire aussi aux culturolâtres middle-class bobos branchés en mal d’encanaillement populaire sociétalo-engagé.

J’avais bien compris que l’association friches-steetart, permettait d’offrir une alternative plus sociale et moins élitaire , à l’arrogant art conceptualo-biduliare des FRAC et Musées.

Mais je n’avais pas encore pensé à l’aspect « affairisme culturel » de ce sur- investissement dans la pourriture architecturale et artistique.

Cet article du Monde (pour une fois) , m’éclaire sur le sujet :

Transformer des friches en lieux artistiques éphémères, un bon plan pour les… promoteurs

« une stratégie d’investissement socialement responsable, visant à concilier éthique et rentabilité ».

Avec ces projets, les constructeurs immobiliers font d’une pierre trois coups : ils redorent leur blason, tout en évitant les squats difficiles à déloger et en réduisant leurs charges.

Transformer des friches en lieux artistiques éphémères, un bon plan pour les… promoteurs / Article (ici)


LA MEILLEURE SUCEUSE DE L’ART « CONTEMPORAIN » FRANÇAIS 

LA MEILLEURE SUCEUSE DE L’ART « CONTEMPORAIN » FRANÇAIS par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Catherine M. assume encore aujourd’hui ses talents passés (assez diminués paraît-il aujourd’hui) autant buccaux que vaginaux (rien semble-t-il du côté de l’anal) dans cet entretien « ébouristoufflant » avec la reine du stupéfiant botoxé, Léa Salamé… Continuer de lire LA MEILLEURE SUCEUSE DE L’ART « CONTEMPORAIN » FRANÇAIS par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Lire la suite…