LE RIEN À PERTE DE VUE ! OUARF ! OUAAARF ! AU SECOURS ! UN FILM DE 6 H 30, RÉALISÉ PAR DANIEL BUREN SUR LUI-MÊME, SA VIE, SON OEUVRE Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Photo-Blog / Xavier Hufkens

On n’y croit pas…Mais si,  il l’a fait…et on va peut-être imposer ça dans les écoles des Beaux-Arts…Une apothéose finale peut-être…qui sait ?

Moi, ce que je propose aux écoles d’art c’est 7 h de plaisir pur à visionner le diaporama du Nicole Museum :

Lien direct pour le diaporama : https://nicolemuseum.fr/Nicole-Museum_Le-Diaporama/Nicole-Museum_Le-Diaporama.html

Pour une plongée dans l’immensité fabuleuse de la création actuelle….et pour oublier Buren !

« A contretemps, à perte de vue » est un film réalisé par Daniel Buren.

Il propose une traversée de l’ensemble de son travail depuis la fin des années soixante jusqu’à aujourd’hui.

De A comme AFFICHAGES à Z comme ZIEUTER le film se compose de cinquante-deux chapitres classés par ordre alphabétique. Chaque chapitre agence de manière chronologique les oeuvres présentées et commentées.

Cette démarche tend vers une possible approche « rétrospective » pour présenter l’étonnante ampleur de la pratique de Daniel Buren.

Au-delà de la somme d’informations que représente cette entreprise, l’un des principaux atouts de ce film réside en la possible actualisation de son contenu, la faculté de pouvoir maintenir celui-ci vivant et d’y associer les quatre éléments fondamentaux à sa réception, l’image, le temps, le son et le mouvement.