LE GRAND SHOW DES FELLATEURS DU RIEN – Du nihilisme de l’art dit « contemporain » / LE NOUVEAU LIVRE DE NICOLE ESTEROLLE (FR)

LE NOUVEAU LIVRE DE NICOLE ESTEROLLE

VIENT DE PARAÎTRE :

Préface de Aude de Kerros

Editions Christophe Chomant

Ce livre est un témoignage montrant  que nulle part ailleurs qu’en ce territoire de l’art dit contemporain on avait été aussi loin dans la régurgitation du sens, dans l’inepte comme coquetterie intellectuelle , dans la transgression des lois, dans la déconstruction des repères, le « cassages des codes », etc.,…Bref dans ce nihilisme meurtrier nécessaire à l’instrumentalisation de l’humain au profit de ces fellateurs du rien peuplant les réseaux bureaucratico-financiers de cet art abusivement appelé contemporain.…

Vous pouvez l’acheter 18,50 euros , ici :


http://chr-chomant-editeur.42stores.com/product/nicole-esterolle-le-grand-show-des-fellateurs-du-rien-du-nihilisme-de-l-art-dit-nbspcontemporainnbsp

La préface de Aude de Kerros, auteure de «  Nouvelle Géopolitique de l’Art contemporain – Chronique d’une domination économique et culturelle » – 2019 et « L’Imposture de l’Art contemporain – Une utopie financière »-2015. Eyrolles Editions.

Titres des 33 chapitres :

1- La pissoire de Duchamp est-elle ou non l’œuvre de celui-ci !

2- la critique d’art française : une honte internationale !

3- Hommage aux pionniers de la critique d’art en France

4- Le terrorisme de la laideur

5- L’ art post-contemporain sera beaucoup moins contemporain qu’aujourd’hui

6- Que faire des milliers  de diplômés sortant chaque année des écoles d’art en France ?

7- Le méta-scandale de l’opération Retable de Grunewald-Pinault-Abdessemed 

8- Méga enflure et hystérisation du rien à la Biennale d’Art contemporain

9- La croquignolade tulipaire de Koons : un monument à la crapulerie artistico-financière mondiale

10- Le coup de la banane à Perrotin

11- Des « Présumés innocents » à Gabriel Matzneff

12- Art dit contemporain : de l’antagonisme à la symbiose

13- Boycottons le « mal-art » financier ! 

14- Une Cruella d’Enfer à la direction du Centre Pompidou-Metz

15- La « Colonie » de Kader Attia

16- Quand la céramique d’art part en eau de boudin et jus de cerveau

17- Au Panthéon, c’est beau, c’est grand, l’art d’Etat !

16- Du tas en art contemporain

19- Encore une expo Boltanski au Centre Pompidou !
20- Merci Christophe Girard ! –

21-Pots d’échappement ,  couches culottes et poubelles cramées

22- Quand les FRAC partent en eau de boudin

23- Une picturalité minimale à un prix maximal

24- Un lapin crétin de Koons à 91 millions de dollars

25- À Lyon, le calamiteux Buren exacerbe les tensions politiques

26- De l’origine limousine des FRAC

27- Les FRAC, ou le royaume de la caisse.

28- Merde à Duchamp !

29- La biodiversité artistique ne passera pas !

30- Très peu de gilets jaunes chez les artistes…et pourtant !

31-Tiens, revoilà le kid des banlieues

32 – Du giga – néant  en art,

33 – Élargissons le spectre de l’inepte disruptif !

Ce livre est un témoignage montrant que nulle part ailleurs qu’en ce territoire de l’art dit ‘contemporain’ on avait été aussi loin dans la régurgitation du sens, dans l’inepte comme coquetterie intellectuelle, dans la transgression des lois, dans la déconstruction des repères, le « cassage des codes », etc… Bref dans ce nihilisme meurtrier nécessaire à l’instrumentalisation de l’humain au profit de ces fellateurs du rien peuplant les réseaux bureaucratico-financiers de cet art abusivement appelé ‘contemporain’…


Le grand show des fellateurs du rien est le recueil de trente-trois textes récents publiés depuis 2017 sur le site Le vadrouilleur urbain et autres blogs tels que schtroumpf-emergent.commarianne.frcauseur.fr ou nicole-esterolle.ventalaferme.com.


L’auteure a créé le nicolemuseum.fr, présentant plus de cinq mille artistes à forte personnalité et grande inventivité, venant de tous pays, pour montrer la richesse et la diversité de la création d’aujourd’hui occultée par l’art dit ‘contemporain’. Elle a également créé sur yumpu.com la Gazette de Nicole, et publié aux éditions Jean-Cyrille Godefroy La bouffonnerie de l’art contemporain (2015) et ABC de l’art dit contemporain (2017).