CLAUDE LÉVÈQUE AUX OUBLIETTES DE L’HISTOIRE DE L’ART ?…son avocat n’est pas de cet avis Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

L’article du Figaro :

https://www.lefigaro.fr/culture/claude-leveque-menace-des-oubliettes-20210223

Pur produit de la vertueuse collusion entre l’appareil culturel d’Etat et les grands intérêts artistico-financiers, Claude Lévèque ne vaut plus bezef après sa crapoteuse affaire. Il est néantisé artistiquement et socialement …Sa cote n’existe plus …. On ne peut plus parler de lui que masqué…. Ses ex -copains – coquins l’enfoncent à qui mieux-mieux…, Christian Bernard a mangé tous ses chapeaux…Yvon Lambert et Kamel Mennour ont eu une bouffée de psoriasis carabinée…Roselyne va retirer le tapis de l’Elysée….On va planquer  les pneus de l’Opéra dans le garage d’Hidalgo…On n’entendra plus la voix de Catherine Deneuve pour son « Aube bleue » des chais du pinard Château La coste…Son installation de l’abbaye de Fontrevault sera remisée on ne sait où, etc., etc….Et pour bien clore le naufrage, voici que la  pétition de soutien lancée probablement par l’exquise Catherine M.  tourne en noir jus de boudin… Elle avait pourtant déjà reçu déjà les signatures d’un certain nombre d’acteurs les plus emblématiques de l’art « contemporain » dans ce qu’il a de plus crapoteux, et dont vous trouverez donc la honteuse liste qui fera assurément gluante trace  dans l’histoire de l’art de notre calamiteuse époque.

Avec l’anéantisement de ce personnage emblématique de la culture d’Etat lango-duchampo- arnaudo-pinaltienne, c’est tout l’appareil institutionnel qui tremble sur ses bases, en même temps que le système de la haute spéculation artistique qui a des crampes vaginales . Et c’est la révélation de l’inanité de l’interventionnisme d’Etat dans le champ de la création artistique : une ingérence absurde qui ne produit que des milliers d’effets pervers , dont Claude Lévêque est l’un des  plus monstrueux.

Mais s’il n’y en a qu’un  qui lui reste fidèle et droit dans ses bottes : c’est bien Emmanuel Pierrat , son avocat

…qui attaque tous les lieux qui ont caché ou éteint les œuvres, « au nom du droit moral inaliénable et imprescriptible de l’artiste »…

Pointé par Libération pour cruauté managériale

Lequel Pierrat, qui est également avocat de Gabriel Matznef, est chargé lui-même d’une sombre présomption d’innocence : En 2021, le journal Libération publie une enquête au sujet d’Emmanuel Pierrat résultant d’entretiens avec une vingtaine de ses anciens collaborateurs.

https://www.liberation.fr/societe/police-justice/dans-le-cabinet-de-maitre-pierrat-des-collaborateurs-essores-par-le-denigrement-et-les-invectives-20210218_3D7OSF5UOFCQPFEKBJODE5RIFM/

L’article décrit une ambiance de terreur régnant dans son cabinet et pointe l’inefficacité et les difficultés financières qui en résultent. Selon le journal, Emmanuel Pierrat invective de façon permanente ses collaborateurs et stagiaires. Le journal explique aussi qu’il n’aurait pas écrit seul ses cent ouvrages, tout en ne créditant pas ses collaborateurs qui ont rédigé parfois des chapitres entiers. Emmanuel Pierrat nie ce dernier point, de même que l’information selon laquelle une de ses anciennes assistantes personnelles aurait tenté de se suicider dans les locaux de son cabinet.

Mis en cause aussi pour malversations financières …

https://www.lemonde.fr/societe/article/2021/02/16/l-avocat-emmanuel-pierrat-mis-en-cause-pour-des-malversations-financieres_6070132_3224.html

Les flagrants délires de l’avocat de Denis Baupin

https://blogs.mediapart.fr/francois-bonnet/blog/080616/affaire-baupin-les-flagrants-delires-de-l-avocat-pierrat