DE LA FINANCIARO-CONCEPTUALO-BIDULARITÉ EN ART « CONTEMPORAIN » Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

DE LA FINANCIARO-CONCEPTUALO-BIDULARITÉ EN ART « CONTEMPORAIN »

Par Nicole Esterolle

Voici des images de quelques uns des plus beaux spécimens d’œuvres d’art « contemporain-international » de type bidularo – financier , tels que la France peut s ‘enorgueillir de posséder par dizaines de milliers dans ses collections publiques.

On y trouve en effet tous les ingrédients du conceptualo- languo- mollardo-aillagono- bidulo- intersectionnalo- schizo-parano-mégalo-islamismo-gaucho- écolo-duchampo- pinalto- obono- croquignolo-buréno- indigéno- hidalgo- vélocipédo – sociétalo- bureaucratico-financiaro-questionnatoire le plus officiel et performativement sternutatoire.

La première image est celle d’ un travail de l’artiste américaine Jessica Stockholder, réalisée à l’occasion d’une exposition à la Galerie Nathalie Obadia, Paris, et acquise par le FRAC-PACA…Madame Obadia étant spécialisée dans l’ importation  de financial-art américain pour les FRAC. Le prix d’achat de l’œuvre n’est mentionné nulle part… pudique opacité oblige…mais on présume que cela n’a pas été donné, et que cela a grevé gravement la part d’argent public allouée au développement artistique et culturel de la France

Pour cette artiste « la peinture nie l’objet qui la porte et devient un objet en soi. Mais comme elle n’existe pas en tant qu’objet matériel, il faut l’ancrer à quelque chose »…Ben voyons Ginette ! N’est-il pas  mieux en effet de  dire que ce mystérieux quelque chose, auquel la peinture doit s’ancrer, est le gros paquet de pognon que ça coûte…L’ancrage financier étant le plus pertinent en termes de raison d’être de ce type de création artistique.

N.B. Notons que l’artiste Laurent Montaron, dont une œuvre est présentée ici, (lavabo  et tuyauterie) fait partie du comité d’acquisition du FRAC Rhône – Alpes, en tant qu’artiste …Eh oui, il faut bien que les artistes soient représentés dans cette instance où figurent surtout de hauts experts  fonctionnarisés de l’art contemporain…Et que Mathieu Mercier a été lauréat du Prix Marcel Duchamp, il y a quelques années….Et que Kathy Bock a reçu récemment le Prix Pernod -Ricard (à consommer avec modération)…