Photaumnales 2020 – FLUX / PHOTOGRAPHIE ET CONFINEMENT (FR)

PHOTAUMNALES

FLUX

Jusqu’au 3 janvier 2021

© Gil Lefauconnier, « Cluster sentimental » de la Série « Con-finement ».

Tous confinés pendant deux mois, nous avons appris à nous protéger et à vivre à distance, mais aussi à inventer de nouvelles formes d’échanges et de partage. Durant cette période inédite, nous avons vu de nombreuses manifestations et festivals s’annuler ou se reporter. Nous avons fait le choix, avec nos partenaires, de maintenir la 17e édition des Photaumnales, du 19 septembre 2020 au 3 janvier 2021 sur de nombreux lieux culturels de la région des Hauts-de-France. 

Lorsqu’en 2018, le Centre national des arts plastiques, le CRP/ Centre régional de la photographie Hauts-de-France de Douchy-les-Mines et Diaphane proposent comme thématique de la commande photographique nationale : FLUX, une société en mouvement, nous étions loin de penser que cette notion serait au coeur de l’actualité médiatique et du chaos sociétal provoqué deux ans plus tard par la Covid-19.

Les quinze artistes ou duos d’artistes retenus pour cette commande explorent la notion de flux. La diversité des sujets choisis ainsi que les approches photographiques mises en oeuvre témoignent de la vigueur de la création contemporaine française.

Une seconde exposition FLUX, le discret et le continu, présentée au Quadrilatère, explore nos relations visibles ou invisibles aux flux. Dans les transports humains ou de marchandises, les communications, les échanges de données numériques, les flux sont partout. Toujours plus rapides, ces flux accélèrent les temporalités et catalysent les effets de la mondialisation.

Toujours proche du public sur les territoires, la programmation du festival se déploie sur l’ensemble du sud des Hauts-de-France en partenariat avec des lieux culturels. Le MUDO – Musée de l’Oise à Beauvais, comme le Musée de la Nacre et de la Tabletterie à Méru revisitent leurs collections et confrontent leurs oeuvres à des photographies contemporaines.

L’espace Séraphine Louis à Clermont, l’espace Matisse à Creil, la galerie du Chevalet à Noyon, la Maison de la Culture et le Safran à Amiens constituent des lieux de mixité culturelle, propices aux rencontres avec le public. Ce maillage des lieux de diffusion s’appuie également sur les galeries d’art situées dans les établissements scolaires, qui s’inscrivent dans une démarche de sensibilisation à lacompréhension des images pour le jeune public, en complément d’actions auprès des enseignants.

Dans un flux d’images de plus en plus dense le festival des Photaumnales et Diaphane affirment la volonté de nous retrouver autour de la photographie et de ses créateurs, pour défendre les valeurs de partage et d’éducation aux images, qui restent au coeur de nos missions.

Commissariat général : Diaphane, Pôle photographique des Hauts de France

http://photaumnales.fr

Les commentaires sont fermés.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :