LE GALERISTE PERROTIN COMME SYMPTÔME DU TERRIFIANT EFFONDREMENT DE L’ART par Nicole Esterolle

Après la banane scotchée, voici que notre gloire artistique nationale Perrotin, international autant que contemporain et financial galeriste, organise , avec la complicité éhontée de la Direction des Musée Nationaux (qui n’est pas à une vilénie près dans ce registre), une « grande chasse à l’art contemporain au Grand Palais ».


Vous verrez qu ‘avec cette piteuse, invraisemblable, ébouriffante et délirante mascarade, il semble qu’on dépasse les records récemment établis en termes de grotesque, d’inepte, d’escroquerie intellectuelle, d’arrogance de classe, de conflits d’intérêts, de détournement de bien public, de cynisme , de compacte stupidité, de scandale autant éthique qu’esthétique…


Et Monsieur Perrotin d’affirmer, avec cette scotchante niaiserie dépourvue de toute vergogne caractéristique d’une grande partie de ces galeristes « d’envergure internationale »: « Dans cette période de grande incertitude, j’ai eu cette idée à contre-courant. Puisque nous ne savons pas où nous allons, tout est permis : pouvoir mener des projets fous pour se sentir encore vivant. L’art contemporain peut nous redonner ce goût-là»…Sidérant mélange d’ impudence et de crétinerie pontifiante!


Voici deux liens et quelques extraits du com de presse sur cette ahurissante manifestation de collusion d’intérêts privés-publics et je vous joins une image d’une « œuvre » de l’artiste Daniel Arsham qui évoque bien cette pourriture généralisée de l’art, qui est à l’œuvre en ce Grand Palais.

https://www.grandpalais.fr/fr/article/wanted-lart-est-vous-au-grand-palais

https://www.lefigaro.fr/culture/grande-chasse-a-l-art-contemporain-au-grand-palais-20201015

Daniel Arsham

Extraits du com. de presse :


Les samedi 24 et dimanche 25 octobre, la galerie Emmanuel Perrotin et la Réunion des musées nationaux invitent 6000 participants à trouver 20 œuvres cachées sous la nef vide du Grand Palais. Les heureux gagnants partiront chacun avec un trésor estimé entre 1000 et 40.000 euros. 

Alors que toutes les grandes foires sont annulées, notamment la Fiac qui aurait dû ouvrir ses portes ce jour même, le 15 octobre, sous la nef du Grand Palais, ce roi des happenings et de la communication a annoncé (en partenariat avec la Réunion des musées nationaux dont dépend le Grand Palais) un événement qui nous redonne le sourire.


Wanted ! L’art est à vous au Grand Palais


La Rmn – Grand Palais et la galerie Perrotin sont heureux de s’associer pour créer un événement inédit les samedi 24 et dimanche 25 octobre 2020 : Wanted !


20 oeuvres de 20 artistes de la galerie Perrotin seront dissimulées dans la nef vide du Grand Palais, comme une exposition déconstruite dans l’espace et le temps : à vous d’en trouver une ! Chaque vainqueur repartira avec l’oeuvre qu’il aura découverte parmi celles de Chiho Aoshima, Iván Argote, Daniel Arsham, Genesis Belanger, Johan Creten, Elmgreen & Dragset, Bernard Frize, Laurent Grasso, Thilo Heinzmann, Gregor Hildebrandt, JR, Bharti Kher, Klara Kristalova, Takashi Murakami, Jean-Michel Othoniel, GaHee Park, Paola Pivi, Emily Mae Smith, Aya Takano et Xavier Veilhan.


Ouverte à tous gratuitement, cette quête généreuse vient célébrer l’art, dans un lieu majestueux chargé d’histoire(s), bientôt fermé pour rénovation.


WANTED! vous invite à venir célébrer de manière joyeuse l’amour de l’art et la beauté du Grand Palais, sa nef vide devenant, le temps d’un week-end, un terrain de jeu à explorer dans ses moindres recoins.

Réservez votre place gratuitement et tentez de remporter une oeuvre d’art !

Samedi 24 et dimanche 25 octobre de 11h à 20h – Nef du Grand Palais