Jorge Enrique | Xavier Escribà – Captura del color / Galerie Olivier Waltman (FR)

Jorge Enrique
Mariposa azul
Technique mixte sur panneau
102 x 76 x 6 cm

.
.
.
.
Du 6 au 28 septembre
.
Vernissage
05.09.20
15h à 19h
.

La galerie est heureuse de présenter les regards croisés des artistes catalan Xavier Escribà et cubain-américain Jorge Enrique. Ils articulent depuis de nombreuses années leurs recherches plastiques autour de la relation triangulaire Forme – Couleur – Geste pictural et réactivent par là-même le postulat de Paul Klee qui écrivait en 1941: « La couleur me possède. Point n’est besoin de chercher à la saisir. Elle me possède, je le sais. Voilà le sens du moment heureux : la couleur et moi sommes un. Je suis peintre. »

« Tourné vers l’abstraction et le conceptualisme, Jorge Enrique utilise dans sa nouvelle série Mariposa une large gamme de supports : dessin, peinture, sérigraphie, installation. Sa pratique privilégie les matériaux – il façonne le bois, le métal, le papier, et la résine pour créer des objets complexes et donner une nouvelle dimension à ces matériaux ordinaires. Ses œuvres ressemblent à des palimpsestes mûrement réfléchis dont l’histoire peut être comprise à travers l’effacement, l’abrasion, le raclage et la stratification que l’artiste applique sur les couches de matière. La physionomie complexe de la surface des œuvres de Jorge Enrique rappelle les notions de désintégration, de réutilisation, d’âge, de signification et d’images cachées.

Le travail de l’artiste trouble la distinction entre l’image et l’objet, entre la peinture et la sculpture. A partir d’un projet conceptuel et suivant de nombreuses étapes de création, Jorge Enrique réalise des œuvres « texte-objet » ainsi que des peintures qui résonnent comme des symboles chargés de culture. La complexité du lustré des tableaux ainsi que la nature linéaire puis ondulée de ses sculptures installent une tension entre l’œuvre et le vide. Exposées en dyptiques, tryptiques ou plus, leur répétition rappelle l’influence de l’art minimaliste présent depuis un demi-siècle. Les œuvres de Jorge Enrique explorent la synthèse des contraires : contrôlées et spontanées, rationnelles et intuitives, réelles et fictives, permanentes et éphémères. »

Wendy Blazier

Historienne de l’art et commissaire d’exposition

Miami, 2019

.

Xavier Escribà Ange jaune Acrylique sur toile 60 x 75 x 30 cm
.

Les oeuvres de Xavier Escribà donnent à la peinture une vérité qui l’élève de l’état de medium à celui de représentation. Cet aspect est essentiel dans la vision de l’artiste : une exploration, une immersion aux confins de la couleur, envisagée comme un territoire en soi. Les couches de couleurs réveillent une mémoire du temps. Elles invitent à écrire de nouvelles histoires qui trouvent leurs origines dans les profondeurs telluriques et aspirent aux horizons les plus métaphysiques. Tel un démiurge qui saisit la lumière et la reconstruit avec des couleurs, il choisit de renoncer au châssis et les laisse devenir espace, volume, présence… Xavier Escribà livre une vision post-moderne de la peinture qui la détache de toute dimension narrative et lui donne une nouvelle liberté. Plongeons dans une poétique vibrante et visuelle qui parle autrement de la couleur, en dehors des références habituelles. »

Pilar Giró

Historienne de l’art et commissaire d’exposition

Barcelone, 2019

.

.
Galerie Olivier Waltman Paris | London | Miami
74 Rue Mazarine,
75006 Paris, France
+33 (1) 43 54 76 14