Archibald Aki – Toute Ressemblance impossible (FR)

 

Hold-up ( 37,5 x 52,9 ) 2016

.

.

.

 

Archibald Aki est né dans le nord de la France, entre Dunkerque et Lille. Le plat pays. Il commence le théâtre, la danse, et les arts plastiques très tôt, ça lui donne des idées. Plus tard, il se met à écrire. En 2001, après un bac littéraire qu’il obtient de justesse, faute à un goût prononcé pour la paresse et pour les parcs, il participe à un échange théâtral franco-polonais qui mène à la création d’Odwagi! ( Courage!) mis en scène par Olivier Sowinski. Ensuite, il écrit et joue son premier spectacle intitulé Sam et Moi, monologue absurde mis en scène par Eryk Migas, sur les dangers du néo-libéralisme puis joue Otto Krug, un ingénieur dans une usine de fours crématoires en Allemagne de 1918 à 1945 dans Un siècle d’Industrie de Marc Dugowson mis en scène par Brigitte Mounier ( Compagnie des Mers du Nord).

Il monte à Bruxelles pour suivre une prépa à l’I.N.S.A.S à l’Athénée Royal d’Auderghem qu’il plaque après le suicide de son frère pour se consacrer au confortable métier de serveur et à la restauration. Il déboule ensuite à Paris armé d’un plateau, d’un somelier et d’un appétit insatiable. Implanté sur le canal de l’Ourcq où il trime au zinc autant qu’il y trinque et bourlingue, Il intègre la compagnie de Commedia del’Arte Deus Ex-Fabula (ex-Bonimenteurs, jeune-public) pour laquelle il joue dans Faim de Loup, Blanche Neige etc. et Un Petit Poucet. Il crée parallèlement Du Vivant Des Gueux, un conte de l’anarchie Tendre, roman en vers intime et épique qu’il commence à illustrer.

.



1 / Polaroids ( 52,5 x 38,9 ) 2016

2/ Théorème

.

C’est à Dakar, après quelques passages en Italie pour bouffer des tableaux de maîtres, que l’illustration va, au même titre que l’écriture, devenir compulsive. A peine achève-t-il les illustrations pour Du Vivant Des Gueux ( Editions Les Venterniers ) qu’il entreprend d’écrire et d’illustrer la suite ( Du Ciel et de la Terre ) tout en se frottant à des thèmes moins « concrets » et plus « crus » souvent accompagnés de textes qui le sont tout autant.

En 2013, il expose « Traces et Traits » à l’institut français de Dakar et y joue son Vivant des Gueux.

En 2014, il écrit et met en scène « Elles », commande de L’institut Français de Dakar sur le thème de la femme et joue dans « Les indépendan-tristes » de William Sassine mis en scène par Abdel Kader Diarra.

.

VDG 3

.

Enfin, tout en donnant des ateliers théâtres pour diverses écoles et associations et exposant de ci de là, il crée Le Petit Keur, maquis (ré)créatif et théâtre de poche qui alterne projections de films, ateliers ( théâtre, yoga, cirque, danse, musique, impro ), expos, lectures, concerts acoustiques et pièces de théâtre.

En 2016, entre quelques figurations chez Moussé Touré ( Bois d’Ebene ) ou pour des groupes de musique dakarois ( I.Science, Daba ), il publie LE PEUPL, aux éditions Les Venterniers.

En 2017, il quitte le Sénégal et s’installe à Alkmaar aux Pays-Bas. Les tripes à cheval entre les trois pays ( France incluse), il travaille avec Rémy Athenoux à la conception scénique et musicale du « Peupl » dont ils tireront un disque et une pièce de théâtre n’roll qu’ils joueront au festival Off d’Avignon 2018 au Théâtre de l’Oulle. Il crée alors La Simiesque.

En juin 2019, il publie « Peaux Confites » aux ed Les Venterniers, première partie des « Confidences sous la peaux. »

 

 

 

Site / cliquez !

facebook

.