Quéquette à Benjamin, Branco, actionnisme russe , artivisme, permaculture et art contemporain bio par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

.
.
.

Voici une image qui traine sur les réseaux sociaux et sur laquelle on voit : 

* Alexandra de Tadeo, fiancée de Piotr Pavlenski (à côté d’elle). C’est elle qui recevait, à l’insu de son plein gré bien sûr, les messages salaces et les images coquines de Benjamin.

* Piotr Pavlenski, son compagnon , actionniste russe bien connu pour s’être cloué les testicules sur le sol de la Place Rouge après avoir sexuellement agressé une actrice moscovite . Il se réclame de Sophie Calle, de l’ « actionnisme viennois » et de son prophète Hermann Nitsch, qui vient de faire un expo à Paris de ses grandes toiles avec giclures ensanglantées d’entrailles de vache. (voir image d’Hermann accompagné de son exquise directrice de la galerie RX). Ces toiles ont une valeur astronomique sur le marché du financial-art.

Piotr ( gendre idéal selon la maman d’Alexandra et son papa ex-entraineur dit-on de l’équipe de foot de Metz) est aussi écrivain, soutenu par son éditeur français et par le premier critique d’art 100% bio, Paul Ardenne…voir video : https://vimeo.com C’est à son statut d’artiste contemporain et d’écrivain russe ne parlant pas français, que Piotr a sans doute pu obtenir asile en France, avec les recommandations compatissantes des réseaux de la gauche hidalgo-identitaire progressiste et bien pensante….qui s’en mord les doigts car ce boulet-là (comme celui de Matzneff, de Girard, de Medhi Meklat, etc.) lui a cruellement éclaté dans la figure…

* Stéphane Chatry , ex co-directeur d’une galerie d’art parisienne et fondateur d’Artivism CA, qui « est une hybridation de la galerie d’art et du centre culturel, menant des actions dans la monstration des oeuvres, la promotion des artistes, le marché de l’art et les initiations pédagogiques dédiées à notre public. Artivism CA a pour vocation de faire émerger de nouvelles perspectives sociétales grâce à une dynamique solidaire fondée sur l’aboutissement de projets d’arts plastiques, vecteurs d’un partage des savoirs » Ben voyons Ginette !

.

.
.
.

* Juan Branco, lointain descendant d’un célêbre guerrillero zapattiste, avocat de LFI, des gilets jaunes et de Pavlenski…et qui revendique une stricte neutralité déontologique dans cette triste affaire (ben voyons Ginette !)… et qui dit ne connaître rien à l’art contemporain…bio ou pas.

Et pour compléter le tableau :

A la « Colonie » de Kader Attia, Le Collectif Français de soutien à l’artiste Petr Pavlensky avait proposé une soirée de débat ( avec Chatry, Ardenne et Pavlenski…Tiens, y avait pas Franco…) autour de la liberté créative aujourd’hui et de la « French theory » – Derrida-Deleuze-Foucauld (« Créer c’est résister et résister c’est créer» disait Deleuze, ouvrant ainsi le champ de tous les possibles, dont l’actionnisme russe de Piotr ou le chinois d’ Ai Weiwei)

« La colonie » est un bistro-restau SYMPA (comme disait Coluche) et convivial , lieu de RV des PIR (parti des indigènes de la République) ,, des intersectionnalistes mondiaux, des subversifs subventionnés, quartier général de l’intelligentsia « décoloniale », insoumise, bien-pensante et surtout re-pen-tante !…un « rendez-vous des idées qui questionne l’héritage colonial »….sous l’œil attendri des frérots mahomettants probablement.

L’objet de cette rencontre autour de Petr Pavlensky, actuellement incarcéré à Fleury-Mérogis pour son action artistique « Éclairage » (oct. 2017), est d’interroger la question de la liberté créative. Cette liberté est moins garantie que jamais, en France notamment, où l’on constate un double discours institutionnel. En paroles, la défense de la liberté et de la dignité des artistes. Dans les faits, une culture démagogique et ennemie du risque et de l’audace?

Avec Petr Pavlensky, militant/artiste russe- Paul Ardenne, historien et écrivain – Stéphane Chatry, Artivism Contemporary Art -Frank Perrin, Artiste -Pierre Lautier, avocat spécialisé en droit d’auteur…Nul doute en effet que Piotr Pavlenski a capitalisé par mal de droits d’auteur, s’il est inscrit à l’ADAGP !

• « Eclairage »

.

.
LA GAZETTE DE NICOLE 024
.