Thomas Lévy-Lasne – Drawing Now / Carreau du Temple (Paris)

Thomas Lévy-Lasne, 2016, Webcam 47, crayon sur papier, 12,5 x 15 cm
.
.
.

La galerie Les filles du calvaire a le plaisir d’annoncer sa collaboration avec l’artiste Thomas Lévy-Lasne. Nous présenterons son travail pour la première fois à l’occasion de Drawing Now qui se tiendra au Carreau du Temple (Paris) du 25 au 29 mars 2020.

Thomas Lévy-Lasne est né en 1980 à Paris, il vit et travaille à Saint-Ouen. Il est diplômé des Beaux-Arts de Paris, et a été pensionnaire de la Villa Médicis 2018-2019. Aquarelles de fête, fusains de manifestations, dessins érotiques de webcam, peintures à l’huile de la solitude urbaine, il aborde d’une manière classique les sujets les plus divers et les plus contemporains.

.

Thomas Lévy-Lasne, 2016, Fête 76, aquarelle sur papier, 15 x 20 cm 

.

« Thomas Lévy-Lasne célèbre le fait qu’il y ait quelque chose plutôt que rien. Sans être ostentatoire, son travail nous prouve qu’on peut prendre le monde contemporain à bras le corps et s’inscrire dans l’histoire de l’art. Une peinture comme Laetitia au lit qui montre une jeune femme nue, allongée avec un MacBook, est à la fois une icône de notre temps et une actualisation sans manière de la Vénus au Miroir de Velázquez. Le rendu subtil de la peau et des plis de la couette Habitat témoigne de l’engagement du peintre dans le moindre détail. Comme objet de peinture, une bouteille de Coca Light ne mérite pas moins notre attention qu’un iPhone, des tags sur les cabines téléphoniques, une robe transparente, des gobelets en plastique ou une chute de rein gourmande. Pour nous le prouver, Lévy-Lasne s’impose un régime très strict : tout rendre avec la même tendresse, chercher l’expression juste pour chaque objet. » Klaus Speidel (extrait).

Plus d’informations sur Thomas Lévy-Lasne

A Drawing Now, la galerie présentera un ensemble inédit de fusains témoignant de son ambition à transcender le quotidien et le banal. Sans chercher à rivaliser avec le réalisme de la photographie, il transforme les images ordinaires avec une grande liberté picturale. C’est dans ses dessins au fusain que l’artiste libère complètement son geste : « chaque technique nourrit les autres. J’essaie de suivre une autre voie, de faire progresser ma pratique, de m’y perdre. Le dessin m’y aide beaucoup ».

 

.
.
.
.
Galerie Les filles du calvaire
17 rue des Filles-du-Calvaire
75003 Paris.
.

Carreau du Temple

4 Rue Eugène Spuller,

75003 Paris, France