BUREN ET SON NOUVEL IN SITU FROMAGER Par Nicole Esterolle (billet d’humeur)


.

.

BUREN ET SON NOUVEL IN SITU FROMAGER 

Par Nicole Esterolle

.

Quand la grotesquerie bovine devient qualifiante et juteuse financièrement

Buren, notre premier plasticien national, notre fierté hexagonale, pur produit de l’administration culturelle miterrando-languienne mise en place il y a quarante ans…Avant cela, on avait eu Malraux, Braque, Picasso, Matisse…Mais c’était avant …Avant cette ahurissante dictature bureaucratico-financière qui a tout ravagé , qui sévit encore et dont on ne sait ni comment ni quand on va bien pouvoir se débarrasser…

Ne sommes-nous pas cependant au bout de cette gigantesque opération de retournement du sens , qu’est cet art « contemporain », fruit de la diabolique collusion de l’argent et de la bureaucratie ? N’est –on pas en droit d’espérer que le ridicule, l’inepte, la laideur, le cynisme, l’incompétence, l’arrogance, la cupidité, l’impudence, l’incompréhension , l’irrespect de soi, le mépris de l’art, l’insensibilité, et autres ingrédients de ce type, qui ont donné substance, valeur, légitimation , crédibilité et respectabilité à cet art buréno-duchampien envahissant, ont atteint leur taux de concentration limite? Et cette ahurissante intervention burénienne sur les boites de fromage à tartiner , n’indique-t-elle pas que l’on n’est pas loin d’un seuil critique de rupture implosive?

.

En attendant, quelques questions se posent : 

– quel intérêt Buren a-t-il à faire cet in situ fromager, autre que de recevoir un gros paquet d’argent de la fromagerie Bel …alors qu’il est déjà immensément riche de tout ce que l’Etat lui a payé depuis 4 décennies ? Cet in situ de l’extrême, aurait-il par hasard pour lui, quelque dimension théorique, idéologique, esthétique, métaphysique ou humaniste cachée ?

– L’agence de communication de la Fromagerie Bel, entend-elle cibler avec cette opération , les classes socio-culturellement favorisées et branchées, et améliorer ainsi l’image de ce produit par trop « populaire »?

– Ou s’agit-il seulement de stupidité brute de la part de l’un et de l’autre, sans autre justification que de l’affirmer comme telle, dans un domaine où toutes les abjections sont permises et même recommandées pour faire du buzz et de l’argent?

.Boîte Collector N°6 (2019) par Daniel Buren – Jaune © Groupe Bel

.

Cette nouvelle boîte, déclinée en 4 couleurs, sera présentée pour la première fois au public de la Fiac, dans un espace spécialement conçu par l’artiste.

Depuis 2014, le Laboratoire artistique du Groupe Bel (Lab’Bel), propriétaire de La Vache qui rit®, produit des Boîtes Collector en collaboration avec de grands artistes contemporains : Hans-Peter Feldmann (2014), Thomas Bayrle (2015), Jonathan Monk (2016), Wim Delvoye (2017) et Karin Sander (2018). Cette série d’objets décalés célèbre le 100e anniversaire de la fameuse marque de fromage qui aura lieu en 2021. Cette année, l’iconique bovidé sera la muse de l’artiste français Daniel Buren, figure de l’art in situ connue pour ses incontournables rayures.

Suite de l’article / Connaissance des Arts (ici)

 

.

.

 

.
« l’ABC de l’Art dit Contemporain »
 aux éditions 
Jean-Cyrille Godefroy.