La Gazette de Nicole n° 21 et portrait de l’artiste Nicolas Gey (FR)

.
.
.
.

.

Antony Sibinovic – Osvaldo Ramirez Castillo – Guiome David – Olivier de Rivaz – Didier Hamey – Nicolas Gey – Robin & John Gumaelius – Bernard Dumaine – Pascal Oudet – Fred Beltran – Seb Nyark

.

.

.
Nicolas Gey

.

La figure du père sert de prétexte à Nicolas Gey. Un visage dont « le collier de barbe, la calvitie, le gros nez et les lunettes » se retrouvent sous les traits de Rembrandt, d’Obama, d’un portrait-robot, de Valérie Trierweiler, d’un Simpson… Son « anti-modèle » se décline à travers des images et des tableaux célèbres ou symboliques « que l’on trouve partout sur internet ».

Une frise réalisée à partir d’un seul sujet, d’un même support (carton entoilé), d’une même technique (peinture acrylique principalement), d’un même format. Un parti pris de l’artiste qui voulait laisser toute sa place et toute sa chance à l’image. « Ce travail est censé interroger notre rapport aux images. On est complètement absorbé par le monde des images. On s’entoure de plus en plus d’écrans et on en arrive à perdre notre distance critique. Suite (ici)

.

.

 

.
« l’ABC de l’Art dit Contemporain »
 aux éditions 
Jean-Cyrille Godefroy.