Marcos Carrasquer, le flamboyant narratif, est à Perpignan / Centre d’Art Contemporain à cent mètres du centre du monde (FR)

« Jours de folie » de Marcos CARRASQUER
.
.

.

Jusqu’au
22 Décembre 2019

.

C’est à Perpignan, « à cent mètres du centre du monde », ce lieu d’exposition prestigieux , très prospectif et à dimension vraiment européenne, car non-aligné avec la pensée artistique franco-française , qu’a lieu cette exposition de la flamboyante figuration ultra- narrative de Marcos Carrasquer.

Le doux, timide et humble Marcos, qui a toujours peur de n’avoir pas peint convenablement, et qui, grâce à cette humilité –même réalise une œuvre d’une extraordinaire puissance figurative où la narration est transcendée, sublimée sur un mode quasi-hallucinatoire.

Voici par exemple l’ « histoire » du tableau intitulé « Lull ». et dont nous trouvez l’image ci-contre :

C’est la lecture du livre « Les partisans » de Aaron Appenlfeld , qui lui a inspiré ce tableau. Le récit de l’écrivain israélien décrit les résistants juifs retranchés dans les forêts ukrainiennes, pour échapper aux massacres des armées nazis à la fin de la 2eme guerre mondiale. Dans un huis-clos hors du temps les partisans campent, s’entraident, patrouillent et visitent les fermes sur leur passage.Dans l’une d’elles, ils trouvent une caisse de livres qui les aident à survivre, à alimenter leur imaginaire et à entretenir leur fratenité….En ré-inventant les personnages et en déréglant les époques, Marcos Carrasquer s’appuie sur cette lecture pour la passer à la moulinette féministe et raciale. Les femmes et les noirs victimes d’hier sont-ils les vainqueurs d’aujourd’hui ?Le genre nouvelle lute des classes ? L’abandon des combats ? la défaite des idéologies ? La bourrasque dans les cheveux de Trump et la neige artificielle pour l’urgence climatique…La folie, le bruit et la fureur des hommes…Et le sublime surgit de ce fabuleux et apocalyptique chaos visuel…

NE

 

.
.
Centre d’Art Contemporain
à cent mètres du centre du monde
3, avenue de Grande Bretagne,
66000 PERPIGNAN
.
.
.