La Galerie Lélia Mordoch présente : Yukio IMAMURA – Caprices de piments rouges / GALERIE LÉLIA MORDOCH (FR)

Né en 1935 au Japon, Imamura peint dès l’âge de dix-sept ans, avant de rejoindre Paris en 1977. Sa maîtrise du dessin, de la couleur et sa passion des formes défiguratives font de son œuvre un univers échappant aux codes et aux styles, orientaux comme occidentaux. Quand en 2004 sa peinture se métamorphose à nouveau, Lélia Mordoch écrit dans une préface : « Imamura nous entraîne dans un délire surréaliste (…) J’aime dans l’artiste achevé cette délectation d’enfant de quatre ans à dessiner ses fantasmes avec la spontanéité de l’enfance. » Continuer de lire La Galerie Lélia Mordoch présente : Yukio IMAMURA – Caprices de piments rouges / GALERIE LÉLIA MORDOCH (FR)

La croquignolade tulipaire de Koons : un monument à la crapulerie artistico-financière mondiale Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Une opération culturo-politico-affairiste, pour que la laideur et l’obscénité deviennent signes de distinction, de contemporanéité, et d’appartenance à la classe supérieure des pollueurs environnementaux…Un alibi humanitaire financièrement juteux, qui va fonctionner aussi comme instrument de soft torture du sens et de saine terreur pour le bon peuple. Continuer de lire La croquignolade tulipaire de Koons : un monument à la crapulerie artistico-financière mondiale Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)