ART CONTEMPORAIN, FRAUDE FISCALE ET BLANCHIMENT DE FRAUDE FISCALE… … et plasticienne rebelle par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

.
Sarah-Lucas
.
.
.
.
.
.

Voici de la belle Fondation défiscalisante, de la belle fraude fiscale et du beau blanchiment de fraude fiscale….et voici l’art contemporain qui va, esthétiquement, éthiquement et financièrement en parfaite harmonie avec tout ça, …le tout est à la Fondation du milliardaire Edouard Carmignac, tenue par son fiston..

Et puis les images de quelques œuvres de Sarah Lucas exposées actuellement en ce sublime lieu sur l’Ile de Porquerolles…. (où il est conseillé de marcher pieds nus…on ne sait pas pourquoi, mais qu’importe)

Et encore une petite friandise langagière de l’exquise et insoumise Sarah (photo jointe) qui cartonne dans les circuits de financial-art : « La plus belle magie sort des choses les plus concrètes. C’est une anomalie qui nous fait prendre conscience de ce que nous avons.»… Aaght ! que c’est profond ! et que ça fait orgasmer mentalement la critique d’art emperlousée !

Et enfin quelques éléments d’infos glanés sur internet :

En 2016, la fortune personnelle d’Édouard Carmignac est estimée à 1,4 milliard d’euros avec une participation de 76 % dans le capital de Carmignac Gestion, dont les fonds propres sont estimés à 1,9 milliard d’euros, ce qui en fait alors la 50e plus grande fortune française.

La société de gestion d’actifs parisienne Carmignac a préféré transiger avec la justice. Fondée en 1989 par Edouard Carmignac qui la préside toujours, cette société, un des fleurons de la gestion d’actifs en France et un des leaders en Europe avec plus de 60 milliards d’euros d’encours, a annoncé ce vendredi 28 juin avoir accepté de payer une amende de 30 millions d’euros dans le cadre d’un accord avec le Parquet national financier (PNF) pour mettre fin à une enquête pour « fraude fiscale » et « blanchiment de fraude fiscale ».

Sa société est l’objet d’une enquête du Parquet national financier en 2018 pour fraude fiscale. L’enquête concerne notamment le mode de rémunération de ses cadres, par le biais de montages financiers passant par le Luxembourg, où la société a implanté une filiale9.

Plus d’infos :

.

.

.