UNE MALÉDICTION ET UNE BÉNÉDICTION Avant-propos Nicole Esterolle (billet d’humeur)

On évaluera un jour peut-être l’énorme préjudice causé par Buren à la ville de Lyon…Préjudice financier, préjudice culturel et artistique, préjudice moral, préjudice humain, préjudice en termes d’image pour la ville, mai surtout de santé publique…et de pollution environnementale à tous égards… Continuer de lire UNE MALÉDICTION ET UNE BÉNÉDICTION Avant-propos Nicole Esterolle (billet d’humeur)

De choses et d’autres… Caroline Secq / Centre d’Art contemporain Raymond Farbos de Mont-de-Marsan (FR)

Aujourd’hui , voici l’exposition des assemblages marins de Caroline Secq, tout aussi libérateurs d’imaginaire…L’artiste parle de : « l’incroyable beauté de ces restes échoués, divinités déchues, trésors maculés, morcelés, abandonnés ; fragments de plaisir, d’utile ou d’improbable. »… Continuer de lire De choses et d’autres… Caroline Secq / Centre d’Art contemporain Raymond Farbos de Mont-de-Marsan (FR)

Un échange entre les artistes Andoche Praudel, Antoine Leperlier et Florent Le Men…. Échange historique, que vous ne trouverez pas dans les revues « spécialisées » Par Nicole Esterolle

Mais, tout de suite après, un bonhomme vert tient toute une page. Je me souviens alors à la fois de la publicité d’un organisme de crédit et d’avoir vu la version en bronze des céramiques de Fontana, bronzes réalisés après sa mort, bien sûr. L’idée du magazine est de montrer que, pour ce qui est de l’art contemporain, la céramique n’est pas en reste… que l’on peut adorer Jeff Koons, Murakami et… Fabrice Hybert ! Ayant vu les réalisations de ce dernier dans les ateliers de la Manufacture de Sèvres, je ne peux croire qu’aucun mot de ces articles puisse faire avancer le débat Continuer de lire Un échange entre les artistes Andoche Praudel, Antoine Leperlier et Florent Le Men…. Échange historique, que vous ne trouverez pas dans les revues « spécialisées » Par Nicole Esterolle

Quand la céramique d’art part en eau de boudin et jus de cerveau par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Vous, les céramistes que j’aime, parce que vous avez une intelligence de la main et du cœur, un savoir –faire, un métier, un connaissance sensible et intime de la matière, une inventivité dans la technique que vous savez maitriser pour qu’elle devienne écriture plastique propre et mise en forme personnelle… Continuer de lire Quand la céramique d’art part en eau de boudin et jus de cerveau par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

ÉROS OU LA RÉGÉNÉRATION DU VIVANT – Jean-Pierre Sergent / AILLEURS ARTS MUSEUM (Chine)

Jean-Pierre Sergent est un artiste mystérieux, ne voulant parler de rien d’autre que d’art, il a voyagé et exposé en Europe et en Amérique, a habité et travaillé à New York et il a choisit aujourd’hui de retourner vivre en France, son pays d’origine. À soixante ans, il explore l’énergie de l’univers et de la vie en s’immergeant dans le monde vivant du sexe et de la beauté. Hésiode parle dans ses « Théogonies » d’Éros favorisant la naissance et la régénération de la vie par l’amour au travers des dieux qui insufflent le désir érotique et sexuel à chacun d’entre nous. Continuer de lire ÉROS OU LA RÉGÉNÉRATION DU VIVANT – Jean-Pierre Sergent / AILLEURS ARTS MUSEUM (Chine)

Festival d’Avignon 2019 : la culture ministérielle remplace l’art / Avant-Propos Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Pauvres Jean Vilar et Jeanne Laurent ! S’ils voyaient ce qu’est devenue l’idée qu’ils avaient de la démocratisation de la culture, et s’ils voyaient ce qu’on a fait de leur Festival d’Avignon…Pauvre Jean Fraissex ! S’il voyait ce qu’on a fait de son idée de fonds régional d’art contemporain, telle qu’il l’avait mise en oeuvre dans son Limousin natal… Continuer de lire Festival d’Avignon 2019 : la culture ministérielle remplace l’art / Avant-Propos Nicole Esterolle (billet d’humeur)

LE DERNIER CRI – Vomir des yeux / La Friche de la Belle de Mai (FR)

Collectifs d’auteurs internationaux basé depuis 1993 à Marseille – la Friche de la Belle de Mai, le Dernier Cri s’attache depuis plus de 20 ans à promouvoir les travaux d’auteurs évoluant en marge de l’industrie du livre et de l’art contemporain. Continuer de lire LE DERNIER CRI – Vomir des yeux / La Friche de la Belle de Mai (FR)

Les « spatialités sensibles » de Pierre Souchaud à la Collégiale de Loudun (FR)

. . . Jusqu’au 1er septembre .   Les « spatialités sensibles » de Pierre Souchaud à la Collégiale de Loudun   L’art que l’on dit « abstrait » de Pierre Souchaud, excluant donc toute volonté narrative ou représentative, comme pour mieux célébrer une rencontre entre la sensualité des matières et l’harmonie des formes, n’exprime rien d’autre que cette fusion intime entre la corporéité et … Continuer de lire Les « spatialités sensibles » de Pierre Souchaud à la Collégiale de Loudun (FR)

Xerfi Canal a reçu Aude de Kerros, une interview menée par Mounia Van de Catseele (FR)

Xerfi Canal a reçu Aude de Kerros, graveur, essayiste et auteur de « L’art caché : les dissidents de l’art contemporain » et de « L’imposture de l’art contemporain, une utopie financière », ed. Eyrolles, pour parler du rachat de Sotheby’s. Une interview menée par Mounia Van de Catseele.  Continuer de lire Xerfi Canal a reçu Aude de Kerros, une interview menée par Mounia Van de Catseele (FR)

JULES ADLER, PEINDRE SOUS LA IIIE RÉPUBLIQUE / Musée d’art et d’industrie de Roubaix Musée de la piscine (FR)

Peintre franc-comtois né à Luxeuil-les-Bains, Jules Adler (1865-1952) s’inscrit dans le courant des artistes naturalistes qui ont incarné, à la fin du XIXe siècle, une voie alternative entre les avant-gardes impressionnistes et un art plus officiel qu’on dit académique. À l’origine d’une peinture d’histoire inscrite singulièrement dans son temps, Adler est aujourd’hui un peintre largement oublié malgré une longue et véritable carrière institutionnelle. Continuer de lire JULES ADLER, PEINDRE SOUS LA IIIE RÉPUBLIQUE / Musée d’art et d’industrie de Roubaix Musée de la piscine (FR)