Vik Muniz – Imaginária / Collection Lambert, Avignon (FR)

Vik Muniz, Archangel Michael after Darko Topalski (Imaginaria), 2018
Archival Inkjet Print, 207,7 x 150 cm. Courtesy of the artist and Xippas.

.

.

.
30 JUIN – 22 SEPTEMBRE 2019 

.

.

Le célèbre artiste brésilien Vik Muniz revient dans la cité papale huit ans après sa grande exposition monographique pour y présenter une série d’oeuvres inédites en Europe. Intitulée Imaginária, la série exposée à la Collection Lambert se compose de dix-neuf photographies figurant des saints, tels qu’ils ont été représentés par les plus grands artistes : de la sainte Agnès de Simon Vouet au saint Augustin de Philippe de Champaigne en passant par le saint Sébastien de José de Ribera.

À travers cette nouvelle série, Vik Muniz poursuit ses recherches en questionnant la fascination exercée par les saints à travers l’histoire de leur représentation en art, et vient par là même interroger la relation qu’entretiennent les oeuvres d’art avec la notion de sacré.

Dans le cadre du Grand Arles Expres, auquel la Collection Lambert s’est associée dès sa création en 2016, le célèbre artiste brésilien Vik Muniz revient dans la cité papale huit ans après sa grande exposition monographique pour y présenter une série d’œuvres inédites en Europe. Intitulée Imaginaria, la série exposée à la Collection Lambert se compose de 15 photographies figurant des Saints tels qu’ils ont été représentés par les plus grands artistes : depuis la Sainte Agnès de Simon Vouet à la Sainte Augustine de Philippe de Champaigne en passant par le Saint Sébastien de Jose de Ribeira. À travers cette nouvelle série, Vik Muniz poursuit ses recherches en questionnant la fascination exercée par les saints à travers l’histoire de leur représentation en art, et vient par là même interroger la relation qu’entretiennent les œuvres d’art avec la notion de sacré.

.

.

.

Dans son travail, Vik Muniz emprunte les images de l’histoire de l’art, des médias et du réel en général pour les manipuler. Ses oeuvres apparaissent comme celles d’un prestidigitateur ou d’un virtuose, dont les manipulations semblent à première vue ne pas s’apparenter à la photographie. Avec des matériaux sortis du quotidien comme le chocolat, le diamant, le pigment, la pâte à modeler ou encore la poussière, cet artiste reconstruit une image initiale à sa manière, à partir de ses souvenirs avant de les photographier et de renoncer ainsi aux originaux dont elles sont issues. Chefs d’œuvres, stars de cinéma, divas tout est dessiné à nouveau et réinterprété. En même temps que les photographies de Vik Muniz renvoient à un patrimoine culturel collectif, elles interpellent le spectateur en jouant sur sa perception. Ainsi, tout en renforçant notre sentiment de familiarité aux choses, il « trompe l’œil » et encourage notre capacité à regarder les choses et à les analyser : ”la vision est avant tout une forme d’intelligence et la reconnaissance ou l’identification une sorte de confort”.

 

L’exposition “Vik Muniz, Imaginária” est présentée dans le cadre du Grand Arles Express, la programmation satellite des Rencontres d’Arles.

.

.

 

Ouvert de 11h à 18h en septembre


Exposition accessible sur présentation du forfait des Rencontres d’Arles 2019.

.
.

5 Rue Violette,

84000 Avignon, France

Ouvert tous les jours
sauf le lundi de 11h à 18h.
Juillet/août : tous les jours
de 11h à 19h.

.

.