Quand Marianne attaque férocement les FRAC et les fonctionnaires de l’art dit contemporain par Nicole esterolle (billet d’humeur)

 

 

PressReader – Marianne Magazine: 2019
.
.
.

Quand Marianne attaque férocement les FRAC et les fonctionnaires de l’art dit contemporain.

par Nicole esterolle

.

Bravo Marianne et bravo à notre ami Mikael Faujour, auteur de cet article, avec lequel il semble que se lève l’omerta sur l’ahurissant pathos tant éthique, que juridique et esthétique , caractérisant le dirigisme totalitaire d’Etat qui règne sur la création artistique en France.

Quand de tels articles paraîtront dans Le Monde ou l’Obs, on pourra dire que l’on est pas loin du bout du tunnel de quarante ans d’obscurantisme bien-pensant gaucho-lango- bidulo- buréno –politico- artistico – « correct »…et que les critiques, chroniqueurs, journalistes d’art ont pu braver auto-censure et menaces latentes, pour enfin faire leur vrai boulot d’information et d’investigation sur ce milieu à la totale opacité et où 40 ans de consanguinité ont fait de terribles ravages..

Je vous joins les scans des 4 pages de Marianne (ce qui ne vous empêche pas d’acheter le numéro papier qui contient plein de choses bien informatives et décapantes sur divers autres sujets…)

.

.

 

.
.
Et puis j’en profite pour vous faire remarquer que mon nicolemuseum.fr reçoit deux fois plus de visiteurs que n’importe quel  FRAC….si cela peut vous consoler…
.

nicolemuseum.fr

.

.

.