Chloé Poizat – DES RAMEAUX FRÊLES ET FRAIS COMME DES DOIGTS DE FEMME / (FR)

.
Lambeaux (série), 2018, fusain sur papier découpé, 27,7 x 15,5 cm
.
.
.
.
.
17/01 – 23/02/2019 
.
Vernissage
17/01/2019
18 h

.

.

À travers le titre de cette exposition emprunté à Marcel Schwob, Chloé Poizat nous invite à entrer dans un monde de métamorphose, mystérieux et fragmentaire.

.

Il y a la nuit, la peur et le rire
// Horrifique-Merveilleux //
Un passage, un tunnel
Sortir de la feuille, sortir du cadre
Miniaturiser le paysage
Recréer un monde par touches, morcelé, parcellaire
Invisible et fantastique
Des Êtres souches, champignons peut-être, rameaux et pierres
Rappellent un monde de vestiges
Un monde irréel
En suspens
Dans lequel l’œil guette
L’œil grotesque, effroyable et drôle à la fois
// Horrifique-Merveilleux //
Alors on rêve d’un son ténu
Lointain
Pour rituels amusants
On rêve une danse
Une transe
Provenant de temps immémoriaux
.
.
Chloé POIZAT
.

L’ensemble du travail de Chloé Poizat traite de disparition (des êtres, des choses et des lieux), de mondes invisibles et de métamorphose.

Elle entretient depuis toujours un lien particulier avec la fiction, que ce soit avec la littérature ou avec le cinéma de genre. Ses sources artistiques puisent principalement dans tout ce qui concerne les pratiques créatrices spontanées, comme l’art brut, le dessin automatique et spirite, les arts populaires, les arts premiers, les chants et danses rituelles. Sa pratique se fonde sur l’assemblage, sans frontière de médiums, faisant dialoguer des fragments (dessins, peintures, sculptures, photographies, sons), créant ainsi des mondes fictionnels parcellaires où le grotesque, le rêve, la peur et l’étrange sont omniprésents.

Une part de son travail prend également forme à travers l’édition, avec des artzines, des livres ou des multiples.

.

.

.
22,48 m²
30 rue des Envierges
75020 Paris métro : Jourdain / Pyrénées ligne 11
tél. : +33 (0)9 81 72 26 37
.
.
Ouverture : du mercredi au samedi, de 14h à 19h
.